•   
  •   

France « L’hôpital public s’écroule », alertent 70 directeurs médicaux

17:25  13 novembre  2019
17:25  13 novembre  2019 Source:   nouvelobs.com

Des urgentistes aux Français : "Laisserez-vous mourir l'hôpital public?"

  Des urgentistes aux Français : Dans une tribune publiée dans "Le Journal du Dimanche", 13 médecins urgentistes alertent le grand public sur ce qu'ils dénoncent comme un "démantèlement" du système de soins."On en vient à se poser la question suivante : est-ce que l'épuisement du système n'a pas été programmé ? Est-ce que tout n'a pas été fait pour que s'effondre l'hôpital public au profit de l'économie ? Le but n'est-il pas de détruire la sécurité sociale et le service public hospitalier ?", interrogent ces médecins, dont l'urgentiste Patrick Pelloux, tous membres de l'Association des médecins urgentistes de France (Amuf), dans une longue tribune publiée dans Le Journal du Dimanche.

Soixante-dix directeurs médicaux des départements médico-universitaires signent une tribune Nous vous alertons car ce système s ’ écroule et nous ne sommes plus en mesure d’assurer nos missions L’accès au diagnostic et aux soins médicaux et chirurgicaux à l ’ hôpital public est extrêmement

Autrefois, de nombreux pontes de l ' hôpital public venaient achever leurs journées et arrondir leurs fins de Il y a quelques années, un directeur vertueux avait tenté de mettre fin au règne des pourboires et exigé, par Aux commandes de l ' hôpital américain, le prestigieux " board des gouverneurs " : une

  « L’hôpital public s’écroule », alertent 70 directeurs médicaux © Copyright 2019, L'Obs

« L’hôpital public s’écroule » : dans une tribune publiée ce mercredi par « le Monde », 70 directeurs médicaux de l’Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) appellent à augmenter le budget alloué à la santé et à revaloriser les salaires des soignants, redoutant un « point de rupture irréversible ».

« Nous ne sommes plus en mesure d’assurer nos missions dans de bonnes conditions de qualité et de sécurité des soins », s’alarment les signataires, à la tête des départements médico-universitaires (DMU) récemment créés à l’AP-HP, à la veille d’une journée de mobilisation pour « sauver l’hôpital public ».

Hôpitaux : Des directeurs médicaux mettent en garde contre « un point de rupture irréversible »

  Hôpitaux : Des directeurs médicaux mettent en garde contre « un point de rupture irréversible » Une « grande manifestation » est prévue, ce jeudi à Paris, par les syndicats et des collectifs du milieu hospitalier © NICOLAS MESSYASZ/SIPA Le couloir d'un hôpital (illustration) MOBILISATION - Une « grande manifestation » est prévue, ce jeudi à Paris, par les syndicats et des co Redoutant un « point de rupture irréversible », 70 directeurs médicaux de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) ont appelé, dans une tribune publiée par Le Monde ce mercredi, à augmenter le budget alloué à la santé et à revaloriser les salaires des soignants.

A l ' hôpital militaire de Washington, le diagnostic évoqué est celui du syndrome du Golfe car plusieurs soldats du même régiment sont gravement atteints. Sarah Doyle organise une réception avec ses amies pour fêter son futur mariage lorsqu'elle est prise de vertiges, de tremblements, et s ' écroule en

L ’ hôpital public français a acquis depuis des décennies une réputation d’excellence et une renommée internationale assurant des missions de soins les plus modernes, pour les enfants et les adultes, accessibles pour tous, ainsi que les missions de recherche et de formation.

« Arrêter de coder, c’est arrêter de collaborer à un système qui tue l’hôpital public »

Faute de personnel, « des centaines de lits d’hospitalisation » et « des dizaines de salles d’opération » sont fermés, « chaque semaine des unités de soin ferment », poursuivent les auteurs de la tribune.

Conséquence, les délais de prise en charge « s’allongent » et ne sont plus « raisonnables » pour les « soins urgents », obligeant les patients à « se tourner » vers le privé.

« Trop peu de recrutements de soignants sont en vue pour espérer un retour à la normale », estiment les directeurs médicaux.

Fuite des soignants et des médecins

Aux « centaines de postes » budgétisés mais non pourvus s’ajoute la fuite, « plus grave encore », d’infirmiers, d’aides-soignants, de kinésithérapeutes… qui entraîne « une surcharge de travail » et « un épuisement » des équipes restantes.

Plan d'urgence pour l'hôpital public : "Agnès Buzyn ne propose rien pour l’avenir"

  Plan d'urgence pour l'hôpital public : Au micro d'Europe 1, Renaud Péquignot, vice-président de l'intersyndicale Action Praticien Hôpital, estime que les pistes envisagées par le gouvernement pour mettre fin à la crise au sein de l'hôpital public relèvent d'une vision à court terme.Le message a, semble-t-il, déjà été entendu par la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Selon Le Journal du Dimanche, l'Etat pourrait reprendre à sa charge une partie de la dette astronomique des hôpitaux - 30 milliards d'euros -, mais également octroyer des primes aux jeunes médecins pour les dissuader d'aller exercer dans des cliniques privées.

Pour certains la qualité de l ’ hôpital s ’ écroule depuis qu’on a voulu le gérer comme une entreprise. L ’ hôpital est ainsi sur-administré. Nombre de spécialistes performants sont partis, lassés par la La chirurgie se fait pour 70 % en clinique conventionnée par les anciens chefs de clinique qui ont coupé

C’est le directeur d’ hôpital le plus connu de twitter. Suivi par des milliers d’hospitaliers et de professionnels de santé libéraux, ce directeur instille quotidiennement droit hospitalier, code des marchés, statut de la fonction publique , le tout à coup de Suze et de grands coups de pelle.

« Laisserez-vous mourir l’hôpital public ? » : des urgentistes interpellent les Français

En cause, notamment, la « non-revalorisation salariale » des soignants « depuis plusieurs années » et des rémunérations « particulièrement » inadaptées au coût « des loyers, de la vie » en région parisienne.

De même, « la fuite des médecins des hôpitaux universitaires met en péril la formation de toute la profession » et « le niveau de la santé en France », s’inquiètent les signataires.

Manifestation jeudi 14 novembre

Après des années de pression budgétaire et de « réduction progressive des effectifs », ils appellent à « réviser à la hausse » l’objectif national des dépenses d’assurance maladie (l’Ondam, Objectif national de Dépenses d’Assurance Maladie, qui sert à limiter leur augmentation naturelle) pour éviter « le pire » demain.

LIRE AUSSI> Hôpital : à Strasbourg, un CHU « en souffrance »

Crise de l'hôpital : un quart des médecins mobilisés jeudi, plus d'un paramédical sur dix

  Crise de l'hôpital : un quart des médecins mobilisés jeudi, plus d'un paramédical sur dix Selon les chiffres du ministère de la Santé plus de 25% des médecins hospitaliers s'étaient déclarés grévistes sur toute la France jeudi. Les médecins hospitaliers se sont fortement mobilisés jeudi pour dénoncer le manque de moyens du public, plus de 25% s'étant déclarés grévistes sur toute la France, comme 12% des autres personnels, selon les chiffres du ministère de la Santé communiqués vendredi.

Cadre : catégorie A La formation de Directeur d’ hôpital public est confiée à l’EHESP par décret du 2 août 2005, modifié et par arrêté ministériel du 15 avril 2003 modifié par l’arrêté du 10 juillet 2008. Recrutement national par concours externe (niveau licence) ou interne.

L ’ hôpital de Coche résume à lui seul la crise de la santé publique au Venezuela. La façade de béton bleu est maculée de fientes de pigeon. Mais ils ont été incorporés à une santé publique qui était très imparfaite.» Soucieux de court-circuiter une administration publique jugée inefficace et corrompue

D’autres « mesures d’urgence » s’imposent selon eux comme une revalorisation du « salaire des personnels paramédicaux, infirmiers en premier lieu, et des médecins » ou un accès aux logements facilité « à proximité » des hôpitaux.

Plus largement, ils appellent à « une refonte complète » du financement de l’hôpital.

Une « grande manifestation » est prévue jeudi 14 novembre à Paris par les syndicats et des collectifs désireux d’étendre la grève en cours depuis sept mois aux urgences à tout l’hôpital.

Mardi, la ministre de la Santé Agnès Buzyn, qui promet un « plan de soutien » courant novembre, a indiqué que des « discussions » étaient « en cours » sur le niveau de l’Ondam.

Crise de l'hôpital: le PS appelle à manifester le 14 novembre .
Dans un communiqué publié ce lundi, le Parti socialiste dénonce "l'abandon du système de santé à la française" et appelle à se joindre à la manifestation de jeudi. © afp.com/KENZO TRIBOUILLARD Le collectif inter hôpitaux appelle à des manifestations et à une Le Parti socialiste a appelé ce lundi à participer à la manifestation du 14 novembre "contre la mort programmée de l'hôpital public", organisée par le "collectif interhôpitaux".

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!