•   
  •   

France Violences conjugales : "Dans certains cas, porter plainte met les personnes en danger"

13:25  16 novembre  2019
13:25  16 novembre  2019 Source:   europe1.fr

Violences conjugales : Schiappa débloque 800 000 euros de plus pour l’outre-mer

  Violences conjugales : Schiappa débloque 800 000 euros de plus pour l’outre-mer La secrétaire d’Etat, en déplacement à La Réunion, a précisé que cette enveloppe s’ajoutait aux fonds déjà engagés contre ce fléau. © LP / Philippe Lavieille Le Parisien « Je ne suis pas venue les mains vides. » Deux semaines après le déplacement d’Emmanuel Macron à La Réunion, la secrétaire d’Etat chargée de l’égalité femmes-hommes est elle aussi arrivée sur l’île avec des annonces dans sa valise. Ce mercredi, elle a ainsi affirmé que 800 000 euros supplémentaires seraient attribués aux territoires d’outre-mer pour lutter contre les violences conjugales.

Опубликовано: 3 июн. 2010 г. Violences conjugales . Comment porter plainte ? Vanessa nous explique comment porter plainte en cas d'atteinte avec ou sans violences . Il faut commencer par porter une plainte simple, ou porter plainte dans le cadre d'une lettre adressée au Procureur de la

Étape 1 : Mettez les éléments de preuve des violences conjugales en lieu sûr avant de porter Il est parfois difficile pour certaines victimes de violences de porter plainte contre leur agresseur. L’ordonnance peut être demandée par toute personne mise en danger par des violences

Dix jours avant le dévoilement des propositions du gouvernement pour lutter contre les violences conjugales, Jérôme Bertin, qui dirige la fédération France Victimes, rappelle sur Europe 1 que si le signalement et la parole sont importants, l'accompagnement des victimes l'est tout autant. © AFP Dix jours avant le dévoilement des propositions du gouvernement pour lutter contre les violences conjugales, Jérôme Bertin, qui dirige la fédération France Victimes, rappelle sur Europe 1 que si le signalement et la parole sont importants, l'accompagnement des victimes l'est tout autant.

Le 25 novembre se terminera le Grenelle contre les violences conjugales lancé en septembre, à l'issue duquel le gouvernement devrait annoncer des mesures. Invité d'Europe 1 samedi matin, Jérôme Bertin, directeur général de la fédération France Victimes qui a émis des recommandations, insiste : si la libération de la parole est importante, elle peut devenir "une mise en danger de la personne". Le dernier exemple tragique en date le montre bien : le 10 novembre en Alsace, Sylvia, une femme de 40 ans a été tuée par son mari, sous les yeux de sa fille. Elle avait pourtant, selon cette dernière, déjà déposé des mains courantes et porté plainte.

Quatre chiffres à retenir sur les failles dans le traitement des violences conjugales

  Quatre chiffres à retenir sur les failles dans le traitement des violences conjugales La Chancellerie a rendu public dimanche son rapport sur les homicides conjugaux. Selon la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, la "chaîne pénale n'est pas satisfaisante"."Très clairement, ça ne va pas. La chaîne pénale n'est pas satisfaisante." La ministre de la Justice a rendu public, dimanche 17 novembre, le rapport sur les homicides conjugaux (document PDF). Confiée en juin dernier à l'Inspection générale de la justice, la mission fait un état des lieux après l'examen de 88 dossiers d'homicides conjugaux et de tentatives d'homicides commis en 2015 et 2016 et définitivement jugés, afin d'identifier d'éventuelles failles.

Quoique les statistiques officielles sur les violences conjugales en Russie soient fragmentaires Les violences s'aggravaient généralement au fil du temps, durant des années dans certains cas , et Ils peuvent mettre des semaines à décider d'accorder refuge à des victimes, dont beaucoup se trouvent

Le danger doit véritablement exister ou être d'une certaine imminence pour caractériser l'urgence de l'intervention. Une abstention de porter secours Une assistance possible, que ce soit par une action personnelle ou en alertant les secours. L’assistance doit être sans risque, pour la personne en péril

Permettre la mise en sécurité

"On incite beaucoup les victimes de violences conjugales à signaler et porter plainte, et il y a encore une progression possible puisque seulement 10% des femmes portent plainte aujourd'hui. Mais dans certains cas, cela met les personnes en danger. Il faut donc que l'on ait les moyens d'accueillir et de constater qu'une mise en sécurité est nécessaire", souligne le directeur. "Si on part du principe qu'aucun acte ne peut rester sans réponse et que dès le premier signalement, on réagit, on convoque, on interpelle; on pourra réduire en partie les faits les plus graves", estime Jérôme Bertin.

"Mais à coté de cela, il faut accompagner les victimes." D'après lui, donner des téléphones ou des bracelets ne sera pas efficace si les personnes ne sont pas accompagnées après le dépôt de plainte, si l'on ne leur permet pas "de se mettre en sécurité, de se séparer, de s'organiser pour sortir du cycle de la violence". Les mises en sécurité des victimes peuvent se faire par des déplacements, par des placements en centre d'hébergement d'urgence, ou par une intervention immédiate auprès de l'auteur (une expulsion du conjoint peut par exemple être décidée par le juge).

Tribune de médecins pour "repérer et prévenir les violences conjugales"

  Tribune de médecins pour Dans une tribune publiée sur le site de «l'Obs» lundi, 65 médecins généralistes appellent à agir «pour repérer et prévenir les violences conjugales et sexuelles». © REUTERS/Regis Duvignau Une tribune signée par 65 médecins publiée lundi matin par le site internet de «l'Obs» appelle à agir «pour repérer et prévenir les violences conjugales et sexuelles», selon le texte parvenu à l'AFP.

La mise en place de campagnes pour aller chercher les victimes de violences conjugales et leur expliquer que leur incapacité à agir est normale puisqu'il La formation : c'est ce qui va permettre aux professionnels de santé et aux forces de l'ordre de déceler les personnes victimes de violences

La définition de la violence conjugale suscite de grands débats tant chez les chercheurs que Mettre fin à une relation dans un contexte de violence conjugale est un long processus qui peut comporter certains dangers . Le fait de vivre le cycle de la violence à plusieurs reprises rend souvent les personnes violentées Dans certains cas , elles reviennent pour voir si la relation peut changer.

Des actions qui ont un coût

Pour ce faire, les associations ont d'abord besoin de moyens financiers. "Nos associations ont un budget global de 50 millions d'euros", rappelle le directeur de France Victimes. "Nous gérons, à l'instar de la Fédération solidarité femmes qui gère le 3919, un autre numéro d'appel, le 116006, ouvert 7 jours sur 7". Une plateforme téléphonique qui coûte aujourd'hui 600.000 euros, et dont l'activité a augmenté de 85%.

"Cela veut dire que les victimes prennent conscience qu'elles ne sont pas seules, qu'elles peuvent réagir", constate Jérôme Bertin, avant d'ajouter : "Le dépôt de plainte ne résout pas tout. Il faut que l'ensemble des personnes, tiers, proches, prennent conscience que c'est un élément parmi d'autres mais qu'il faut s'organiser et démultiplier les moyens pour éviter que la révélation ne devienne une mise en danger."

La mort de Sylvia a fait grimper à 131 le nombre de femmes tuées par leur conjoint ou ex-conjoint depuis début 2019. Le 23 novembre à Paris à 14 heures, le collectif #NousToutes organise une marche contre les violences sexistes et sexuelles, deux jours avant la journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes.

Morandini Live : la soirée spéciale "violences conjugales" de M6, Rachida Dati invitée .
Morandini Live est à retrouver sur Cnews et Non Stop People. Au programme de l’émission du lundi 25 novembre : retour sur la soirée spéciale "violences conjugales" de M6 et le documentaire sur Bertrand Cantat, Bernard Tapie donne de nouvelles inquiétantes, Rachida Dati invitée. © capture d'écran Morandini Live - Non Stop People Morandini Live : la soirée spéciale "violences conjugales" de M6, Rachida Dati invitée Dimanche soir, M6 proposait une soirée spéciale consacrée aux violences conjugales.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!