France: Paris : faible mobilisation à la manifestation d’extrême droite «contre l’islamisme» - - PressFrom - France
  •   
  •   

France Paris : faible mobilisation à la manifestation d’extrême droite «contre l’islamisme»

21:25  17 novembre  2019
21:25  17 novembre  2019 Source:   msn.com

Manifestation contre l'islamophobie : 3 moments qui ont fait polémique

  Manifestation contre l'islamophobie : 3 moments qui ont fait polémique Des milliers de personnes ont défilé dimanche à Paris contre l'islamophobie. La manifestation, qui s'est déroulée dans le calme, a néanmoins été marquée par plusieurs controverses. Plusieurs milliers de personnes ont défilé dimanche à Paris lors d'une marche contre l'islamophobie. "Oui à la critique de la religion, non à la haine du croyant", "stop à l'islamophobie", "vivre ensemble, c'est urgent", pouvait-on lire sur des pancartes de manifestants au milieu de nombreux drapeaux français. "Solidarité avec les femmes voilées", ont aussi scandé des participants.

Environ 300 personnes ont défilé dans les rues de Paris ce dimanche « contre l ' islamisme » à l 'appel du groupuscule d ' extrême - droite Génération identitaire. La manifestation , en témoigne le communiqué de Génération identitaire, se voulait notamment une réponse à la marche contre

La gauche et l’ extrême gauche sont en pleine mutation. La participation de Jean-Luc Mélenchon et Cette manifestation contre l ’ islamisme ne sera pas l’occasion de grandes fracturations au sein de la droite .@_MarwanMuhammad fait scander à la foule “Allah Akbar” en plein # Paris aux côtés de la

Selon les organisateurs, la manifestation se voulait être une réponse au rassemblement contre l’islamophobie, qui avait réuni plus de 13 000 personnes, dimanche dernier.

Le Parisien © AFP/Philippe Lopez Le Parisien

Entre 300 et 400 militants d’extrême droite ont défilé dimanche, à Paris, entre la place Denfert-Rochereau et la rue de Cambronne « contre le refus de la soumission de la classe politique à l’islamisme ». Arborant pour certains des portraits d’auteurs d’attentats comme Amedy Coulibaly ou Mohammed Merah accompagnés de la mention « terroriste », les participants entendaient notamment commémorer la mémoire des victimes, selon Génération Identitaire, mouvement organisateur de l’événement.

Manifestation contre l'islamophobie avec une étoile jaune: Un «dérapage» selon l'imam de Bordeaux

  Manifestation contre l'islamophobie avec une étoile jaune: Un «dérapage» selon l'imam de Bordeaux « Grosso modo, la manifestation s’est bien déroulée », a-t-il cependant souligné en préambule, regrettant que « dans toute manifestation il y a (it) ce type d’incidents ». © SIPA PRESS Initiée par plusieurs personnalités et organisations comme le Collectif contre l'islamophobie en France, la marche, qui a rassemblé 13.500 personnes à Paris. SOCIETE - « Grosso modo, la manifestation s’est bien déroulée », a-t-il cependant souligné en préambule, regrettant que « dans toute manifestation il y a (it) ce type d’incidents ».

Le Collectif contre l ’ islamisme vous donne une chance de laver cet affront, ce crachat au visage des victimes du terrorisme, en descendant à votre tour dans la rue le 17 novembre prochain. Cette manifestation nationale sera la première depuis le début des attentats qui ont ensanglanté notre pays.

Suite à l ’interdiction de la préfecture de police de Paris , la manifestation organisée par Génération Identitaire pour « Défendre l’Europe face aux. islamistes » a été dispersée par des centaines de policiers et gendarmes, à Paris le samedi 25 novembre 2017.

Encadré par de nombreuses forces de police, le cortège a scandé des slogans tels « Attentats à Paris, ni pardon, ni oubli », « Pas d’islamistes dans nos quartiers » ou encore « ohlélé ohlala, contre la charia, on sera toujours là ». Selon les organisateurs, la manifestation se voulait être une réponse à la manifestation contre l’islamophobie, qui avait réuni plus de 13 000 personnes dimanche dernier, à Paris.

Flanqué d’une cinquantaine d’identitaires du Nord, Aurélien Verhassel, leader de l’organisation dans la région, a battu le pavé aux côtés de représentant des Zouaves Paris, un groupuscule connu pour sa radicalité.

Aucun cadre du Rassemblement national (RN) n’était présent, des consignes ayant été données de ne pas s’y rendre, selon un militant RN, qui a quand même fait le déplacement. L’ancien élu FN puis Mouvement national républicain (MNR) Jean-Yves Le Gallou a, de son côté, participé activement, prenant la parole ou tenant l’un des fumigènes allumés pour l’occasion, comme le montre une photo publiée sur Twitter.

Muriel Robin : "Il faut une impulsion politique forte face aux violences faites aux femmes" .
Au micro d'Europe 1, dans "Le grand journal du soir - week-end", la comédienne s'est félicitée de la mobilisation pour la manifestation organisée par le collectif #NousToutes, samedi à Paris. Mais désormais, l'actrice attend des actions fortes de la part du gouvernement. Le collectif #NousToutes a salué samedi "la plus grande marche de l'histoire de France contre les violences" sexistes et sexuelles. À Paris, #NousToutes" a revendiqué 100.000 participants à la manifestation. Selon un comptage du cabinet Occurrence pour un collectif de médias, la marche parisienne a rassemblé 49.000 personnes.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 12
C'est intéressant!