France: Réforme des retraites : LREM veut « tenir », les centristes demandent une « conférence sociale » - - PressFrom - France
  •   
  •   

France Réforme des retraites : LREM veut « tenir », les centristes demandent une « conférence sociale »

21:25  17 novembre  2019
21:25  17 novembre  2019 Source:   20minutes.fr

Allemagne: accord sur les retraites, la coalition de Merkel évite une crise majeure

  Allemagne: accord sur les retraites, la coalition de Merkel évite une crise majeure La grande coalition droite-gauche au pouvoir à Berlin sous la direction d'Angela Merkel vient de présenter son bilan à mi-parcours et s'est félicité des réformes accomplies ou lancées. Mais certains dossiers restent des pommes de discorde entre conservateurs et sociaux-démocrates. C'est le cas depuis des mois d'une réforme des retraites. Ce dimanche, un accord a enfin été trouvé. Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut Le dossier menaçait de faire imploser la grande coalition, les réunions de crise au sein de la grande coalition se multipliaient. A l’arrivée, conservateurs et sociaux-démocrates ont trouvé un compromis.

Les centristes s'agitent. Au lendemain d’une journée anniversaire des manifestations des gilets jaunes marqué par des incidents, et alors que se prépare Il faut «dessiner, sans attendre le 5 décembre [jour de mobilisation dans les transports contre la réforme des retraites , ndlr], le chemin vers un sursaut

Les centristes réclament (déjà) une «grande conférence sociale ». De retour à la fontaine des Innocents, quelque 200 manifestants continuent de tenir position alors que la fin de journée approche.

Les partenaires sociaux doivent être reçus par Edouard Philippe la semaine du 25 novembre sur le projet de réforme des retraites

«Je suis certain que la majorité tiendra car nous avons la conviction que ce que nous faisons est juste», a assuré sur franceinfo le patron de La République en Marche, Stanislas Guérini. © Bertrand GUAY / AFP «Je suis certain que la majorité tiendra car nous avons la conviction que ce que nous faisons est juste», a assuré sur franceinfo le patron de La République en Marche, Stanislas Guérini. SOCIAL - Les partenaires sociaux doivent être reçus par Edouard Philippe la semaine du 25 novembre sur le projet de réforme des retraites

La République en Marche veut « tenir » sur la réforme des retraites en dépit d’un risque de convergence des conflits sociaux, que ses alliés centristes ont pour leur part appelé dimanche à désamorcer par une « conférence sociale ».

Les centristes réclament (déjà) une «grande conférence sociale»

  Les centristes réclament (déjà) une «grande conférence sociale» D'ordinaire discrets, des responsables du Modem et de l'UDI, membres de la majorité, relancent l'idée formulée l'an dernier par la CFDT mais trop vite écartée par Matignon. Les centristes s'agitent. Au lendemain d’une journée anniversaire des manifestations des gilets jaunes marqué par des incidents, et alors que se prépare un automne social particulièrement dur, les élus du Modem et de l’UDI, pourtant membres de la majorité, réclament, déjà, la tenue d'une «grande conférence sociale».

Les centristes réclament (déjà) une «grande conférence sociale ». Chaque individu veut utiliser les ressources au maximum, et ils se retrouvent avec une La plupart de ces institutions, en coopération avec ou à la demande des autorités locales ou nationales, construisent également des infrastructures.

Les enjeux de la conférence sociale . Trois tables rondes devaient se tenir lundi après-midi. Pour M. Hollande, cette « grande réforme sociale » du quinquennat devrait donner lieu au moins à une concertation. La deuxième portera sur « la nouvelle France industrielle et la transformation numérique

« Je suis certain que la majorité tiendra car nous avons la conviction que ce que nous faisons est juste », a assuré sur franceinfo le patron de La République en Marche, Stanislas Guérini, alors que le premier anniversaire du mouvement des « gilets jaunes » a été émaillé de violences samedi à Paris.

« Notre responsabilité, c’est de garder la porte du dialogue ouverte »

Interrogé sur le risque d’une « convergence » des colères qui s’expriment à l’université, à l’hôpital, à la SNCF ou encore chez les pompiers, lors de la journée de mobilisation interprofessionnelle du 5 décembre contre la réforme des retraites, Stanislas Guérini a dit ne pas le craindre. « Notre responsabilité c’est de garder la porte du dialogue ouverte », a-t-il affirmé.

Pour Stanislas Guérini, "la majorité tiendra sur les retraites"

  Pour Stanislas Guérini, Les alliés centristes de LREM ont de leur côté appelé ce dimanche à désamorcer le risque de convergence des conflits sociaux par une "conférence sociale".

16H43 Buzyn veut une " conférence sociale " pour rendre plus attractifs les 14H24 La justice accepte la première des deux demandes de mise en liberté 09H05 Réforme des retraites : "Je n'aurai aucune forme de faiblesse ou de 08H01 Les chasseurs meilleurs alliés de Macron.

réforme des retraites d'ores et déjà annoncée, la négociation de l'assurance chômage, et les négociations à venir. Après la clôture de la Conférence sociale 2013, Marie Laurence Bertrand secrétaire confédérale de la CGT fait un premier état des lieux.

Les partenaires sociaux doivent être reçus par Edouard Philippe la semaine du 25 novembre sur le projet de réforme des retraites. Les syndicats représentatifs de la SNCF sont invités à une réunion jeudi avec le haut-commissaire aux Retraites Jean-Paul Delevoye et le secrétaire d’État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari.

Les élus du MoDem et de l’UDI pour une « grande conférence sociale »

Mardi, Edouard Philippe avait mis en garde les cadres de la macronie sur les turbulences à venir et la nécessité de serrer les rangs. « Il y a évidemment un foyer de préoccupation qui est très fort. Il y a une inquiétude pour l’avenir du pays qui est marquée », a reconnu Stanislas Guérini. « Nous sommes à la fois lucides sur les colères et les inquiétudes qui peuvent s’exprimer mais résolus à continuer la transformation ».

Pour éviter la « coagulation » des conflits, les élus centristes du MoDem et de l’UDI ont quant à eux demandé, dans une tribune publiée par le Parisien, l’organisation avant le 5 décembre d’une « grande conférence sociale » réunissant syndicats et patronat, en vue notamment d’augmenter les salaires pour réduire les « inégalités » et répondre au défi de la transition écologique.

Raymond Soubie : la réforme des retraites, "c'est comme le paradis, pour y arriver ce n'est pas simple"

  Raymond Soubie : la réforme des retraites, L'ancien conseiller aux affaires sociales de Nicolas Sarkozy, Raymond Soubie estime mercredi sur Europe 1 que la reforme systémique des retraites "est un magnifique projet, "équitable et simple". Mais avec les déficits qui menacent les régimes actuels, Emmanuel Macron n'aura d’autres choix que de "faire des concessions" pour "arriver à son but".Raymond Soubie soutient d'ailleurs la réforme des retraites voulu par le gouvernement. C'est "un magnifique projet sur le papier", s'exclame-t-il, "totalement équitable puisque tout le monde aura les mêmes droits pour les mêmes cotisations et très simple car il n'y aura plus qu'un seul régime au lieu de 42".

Voulez -vous effacer les recherches récentes ? au gouvernement, "à une discussion pour intégrer toute proposition efficace (…) dans une réforme constitutionnelle".

La deuxième conférence sociale du quinquennat s'est ouverte jeudi matin par une rencontre entre François Hollande et les numéros un patronaux et Le 8 juin 2013 : La deuxième conférence sociale du quinquennat s'ouvre ce jeudi : au menu, réforme des retraites et de la formation professionnelle..

« Le gouvernement a augmenté le pouvoir d’achat en allégeant la feuille d’impôt, les entreprises et les syndicats doivent s’accorder pour augmenter la feuille de paie », suggèrent le chef de file des députés MoDem Patrick Mignola, celui des sénateurs centristes Hervé Marseille, et le président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde​, au terme d’une semaine de mobilisations des étudiants, des personnels de santé puis des « gilets jaunes ».

Le PS appelle ses sympathisants à manifester le 5 décembre contre la réforme des retraites .
Les appels à faire grève le 5 décembre contre la réforme des retraites s'accumulent, avec désormais le Parti socialiste. © REUTERS/Stephane Mahe Le logo du Parti socialiste sur un drapeau lors de l'université d'été de La Rochelle, le 30 août 2015. Après les syndicats, c'est au tour des partis politiques de mobiliser. Le Parti socialiste, qui a réuni son Conseil national ce samedi à Paris, "apporte son soutien à la manifestation" du 5 décembre contre le projet de réforme des retraites, et enjoint "ses sympathisants à se joindre aux cortèges" à Paris comme en province, indique le parti.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!