•   
  •   

France Plan urgence pour l'hôpital : les mesures phares

13:36  20 novembre  2019
13:36  20 novembre  2019 Source:   francetvinfo.fr

Plan d'urgence pour l'hôpital public : "Agnès Buzyn ne propose rien pour l’avenir"

  Plan d'urgence pour l'hôpital public : Au micro d'Europe 1, Renaud Péquignot, vice-président de l'intersyndicale Action Praticien Hôpital, estime que les pistes envisagées par le gouvernement pour mettre fin à la crise au sein de l'hôpital public relèvent d'une vision à court terme.Le message a, semble-t-il, déjà été entendu par la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Selon Le Journal du Dimanche, l'Etat pourrait reprendre à sa charge une partie de la dette astronomique des hôpitaux - 30 milliards d'euros -, mais également octroyer des primes aux jeunes médecins pour les dissuader d'aller exercer dans des cliniques privées.

Mardi, Emmanuel Macron a présenté le " Plan santé" contenant plusieurs mesures destiné à "sauver le système de santé". Parmi ces mesures , la fin du numerus clausus pour les étudiants en médecine. Les urgences seront réservées aux urgences vitales et les hôpitaux réorganisés en 3 niveaux de

Un plan d' urgence pour l ' hôpital sera dévoilé mercredi. Plusieurs milliers de médecins et soignants ont manifesté jeudi partout en France pour «sauver l ' hôpital public», lors d'une grève suivie par un quart des médecins hospitaliers et plus d'un paramédical sur dix.

Prime annuelle pour les infirmiers et aides-soignants, augmentation du budget des hôpitaux, reprise de dette par l’Etat … Les premières mesures du Plan hôpital ont été annoncées ce 20 novembre par Edouard Philippe et Agnès Buzyn.

  Plan urgence pour l'hôpital : les mesures phares © Fournis par France Télévisions

Le Premier ministre Édouard Philippe et la ministre de la Santé Agnès Buzyn ont dévoilé "un plan d'urgence" pour l'hôpital public comprenant des primes pour les personnels, une rallonge budgétaire et une reprise partielle de la dette des établissements.

Ces "moyens considérables", a souligné le chef du gouvernement, visent à "redonner de l'oxygène à la communauté des soignants", après huit mois de crise dans les hôpitaux publics.

Crise de l'hôpital: le PS appelle à manifester le 14 novembre

  Crise de l'hôpital: le PS appelle à manifester le 14 novembre Dans un communiqué publié ce lundi, le Parti socialiste dénonce "l'abandon du système de santé à la française" et appelle à se joindre à la manifestation de jeudi. © afp.com/KENZO TRIBOUILLARD Le collectif inter hôpitaux appelle à des manifestations et à une Le Parti socialiste a appelé ce lundi à participer à la manifestation du 14 novembre "contre la mort programmée de l'hôpital public", organisée par le "collectif interhôpitaux".

Mardi, Emmanuel Macron a présenté le " Plan santé" contenant plusieurs mesures destiné à "sauver le système de santé". Parmi ces mesures , la fin du numerus clausus pour les étudiants en médecine. Les urgences seront réservées aux urgences vitales et les hôpitaux réorganisés en 3 niveaux de

Manifestation pour un « plan d' urgence de l ' hôpital public», le 14 novembre à Paris / AFP/Archives. A moins de trois semaines d'une grève illimitée contre sa réforme des retraites, le président de la République a dit avoir «entendu la colère et l'indignation» de l ' hôpital . Pourtant, il n'entend pas

800 euros pour les infirmiers et aides-soignants d’Ile-de-France

Une prime annuelle de 800 euros nets sera attribuée de manière "pérenne" à quelque 40.000 infirmiers et aides-soignants vivant à Paris et sa proche banlieue et gagnant moins de 1.900 euros par mois, a annoncé Mme Buzyn lors de la présentation à la presse de ce plan.

"Nous devons reconnaître la situation spécifique de Paris et de la petite couronne", a-t-elle souligné, évoquant des "sujétions", comme le logement ou la garde des enfants, qui "pèsent de manière déraisonnable dans le pouvoir d'achat de certains soignants".

A lire aussi : Crise de l'hôpital : « Nous n’arrivons plus à trouver des médecins, les conditions de travail sont trop difficiles »

1,5 milliard d’euros pour les hôpitaux

Voilà les pistes du nouveau plan hôpital

  Voilà les pistes du nouveau plan hôpital Emmanuel Macron avait promis une réponse forte pour apaiser le mouvement social au sein des personnels soignants. Le plan présenté mercredi devrait notamment présenter des mesures d'attractivité destinées à inciter les jeunes médecins à rester travailler dans les hôpitaux publics. Le Premier ministre présente mercredi matin le nouveau plan hôpital, annoncé la semaine dernière par le chef de l’Etat. "La situation est encore plus grave que celle que nous avions analysée", a admis Emmanuel Macron lors de son allocution impromptue en marge d'un déplacement à Epernay.

L ‘ hôpital ne peut plus attendre. Nous demandons au Président de la République un engagement ferme et immédiat à mettre en œuvre ces quatre mesures d’ urgence . Il s’agit de propositions responsables, équilibrées et réalistes, avec des effets concrets pour les professionnels de santé, les hôpitaux et la

Conditions d'un plan d'évacuation d' urgence à l ' hôpital . Tous les types d' urgences qui surviennent dans un hôpital nécessitent une évacuation rapide et efficace. Ces situations d' urgence comprennent les incendies, les explosions, les tremblements de terre, les rejets de matières toxiques et la violence

En outre, le budget des hôpitaux va bénéficier d'un coup de pouce d'1,5 milliard d'euros sur trois ans, dont 300 millions dès 2020.

"Cet argent vient en plus de la trajectoire budgétaire prévue par le gouvernement" et "l'augmentation sera votée dès la semaine prochaine dans le cadre du projet de loi de financement de la sécurité sociale" (PLFSS), a précisé M. Philippe.

Par ailleurs, "l'intégralité" des 400 millions d'euros de crédits gelés en début d'année sera "débloquée dans les prochains jours", a-t-il ajouté.

10 milliards d’euros pour la dette des hôpitaux

Crise à l'hôpital public : voici les mesures annoncées par le gouvernement

  Crise à l'hôpital public : voici les mesures annoncées par le gouvernement Le plan était très attendu. Le Premier ministre Édouard Philippe et la ministre de la Santé Agnès Buzyn ont détaillé mercredi les mesures d'urgence prévues pour l'hôpital public.Après 8 mois de crise dans les hôpitaux publics, le Premier ministre Édouard Philippe et la ministre de la Santé Agnès Buzyn ont dévoilé mercredi "un plan d'urgence" pour l'hôpital comprenant des primes pour les personnels, une rallonge budgétaire et une reprise partielle de la dette des établissements.

A suivre dans l'actu Plan sur l ' hôpital . Pris de court par un mouvement social inédit de l ’ hôpital public, le Pris de court par un mouvement social inédit de l ’ hôpital public, le gouvernement doit dévoiler mercredi Discours de Macron à l’Unesco devant 400 jeunes et mesures pour «en finir» avec les

Rebaptisées pudiquement « mesures individuelles de surveillance», ces assignations seront ordonnées parle préfet, après avoir avisé le procureur, dans un espace qui ne peut être inférieur au territoire de la commune. La mesure peut être assortie d'un placement sous bracelet électronique.

Enfin, l’État va reprendre 10 milliards d'euros de la dette des hôpitaux sur trois ans afin d'aider à "restaurer l'équilibre financier des établissements", a annoncé M. Philippe.

Alors que la dette totale des hôpitaux avoisine les 30 milliards d'euros, ce "signe inédit de confiance du gouvernement envers l'hôpital public" doit permettre d'alléger le fardeau des intérêts d'emprunt et de "moderniser" les établissements, a plaidé le Premier ministre.

« Insuffisantes », « provocation »… Les mesures pour l’hôpital ne convainquent pas

  « Insuffisantes », « provocation »… Les mesures pour l’hôpital ne convainquent pas Pour Christophe Prudhomme, porte-parole de l’association des médecins urgentistes, l’hôpital « n’est pas une priorité » du gouvernement. « Il y a un certain nombre de mesures qui sont intéressantes mais qui sont très insuffisantes, a constaté Christophe Prudhomme, porte-parole de l’association des médecins urgentiste, sur BFMTV. Il y a 300 millions d’euros an en plus l’an prochain, nous, on en demande 4 milliards.

Selon Emmanuel Macron, les mesures prévues, devraient permettre de "recruter et d'assurer l'attractivité de l ' hôpital ", qui est Le plan offrira une "visibilité" jusqu'à la fin du quinquennat pour que les les équipes de soins puissent se projeter, "regrouper certains services, aménager différemment

Ce « plan d’ urgence » sera «conséquent» et «s’engagera jusqu’à la fin du quinquennat», a-t-il ajouté. Alors que le Premier ministre doit annoncer ce mercredi «un plan d'importance sur l ' hôpital », le président du Comité d'éthique, Jean-François Delfraissy, en appelle à des mesures fortes, entre

Un quart des médecins hospitaliers en grève

Emmanuel Macron avait promis la semaine dernière des "décisions fortes" pour l'hôpital, alors que plusieurs milliers de chefs de service, médecins, infirmiers, aide-soignants et internes manifestaient partout en France, lors d'une grève suivie par un quart des médecins hospitaliers et plus d'un paramédical sur dix.

A l'approche d'une grève illimitée contre sa réforme des retraites le 5 décembre, le président de la République avait assuré avoir "entendu la colère et l'indignation" de l'hôpital.

Les annonces précédentes de la ministre de la Santé

Des annonces de la ministre de la Santé en juin et en septembre, chiffrées à 750 millions d'euros sur trois ans, n'avaient en effet pas suffi à mettre fin à une grève inédite des urgences démarrée en mars.

Parti de la capitale, le mouvement s'est étendu à toute la France avec 268 établissements touchés en fin de semaine dernière. Ce conflit qui ne concernait à l'origine que des soignants a concentré tous les mécontentements de l'hôpital.

Plan hôpital: Edouard Philippe "ne veut diviser personne" .
Le Premier ministre Edouard Philippe a défendu jeudi sur France Inter le plan hôpital expliquant qu'il ne voulait "diviser personne" face aux critiques notamment du collectif Inter-urgences. Interrogé sur le choix d'une prime spécifique de 800 euros réservée aux infirmiers et aides-soignants d'Ile-de-France, le Premier ministre a répondu: "Je ne veux diviser personne, je veux sauver l'hôpital public". Après la présentation du plan hôpital mercredi, le collectif Inter-Urgences a jugé les "mesures extrêmement médico-centrées" et "qui semblent chercher à diviser Paris et les régions".

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!