•   
  •   

France Lille: Soupçonnés de trafic de drogue, ils sont relaxés en raison d'une erreur de procédure

17:25  20 novembre  2019
17:25  20 novembre  2019 Source:   20minutes.fr

La police saisit 680 kilos de cocaïne au Havre

  La police saisit 680 kilos de cocaïne au Havre La drogue venait du Brésil, trois suspects sont en garde à vue. © AFP PHOTO/KENZO TRIBOUILLARD Illustration d'une saisie de cocaïne par la police. Grosse pioche. Les policiers en charge de la lutte contre les stupéfiants ont saisi 680 kilos de cocaïne qui transitaient par le port du Havre (Seine-Maritime), a-t-on appris de source proche de l'enquête, ce dimanche.

L'ex-joueur de foot est soupçonné d 'être à la tête d ' un réseau de trafic de drogue . L'ex-footballeur Koke a été arrêté dans une opération de grande ampleur à Estepona, ville située sur la côte méditerranéenne entre Marbella et Gibraltar.

Ils sont soupçonnés d 'avoir été cor-rompus par des trafiquants de drogue pour faciliter le transport de cocaïne via l'aéroport de Roissy. Après 18 mois d'enquête, dix autres personnes ont également été interpellées dont des proches des deux fonctionnaires. La garde à vue du gardien de la paix et du

Deux suspects ont été relaxés dans une affaire de trafic d’héroïne, à cause d’une pesée de substance effectuée hors des règles

Illustration d'un scellé judiciaire de drogues. © M.Libert / 20 Minutes Illustration d'un scellé judiciaire de drogues. JUSTICE - Deux suspects ont été relaxés dans une affaire de trafic d’héroïne, à cause d’une pesée de substance effectuée hors des règles

Des preuves remises en question à cause d'une erreur. Deux suspects de trafic de drogues ont été relaxés lors de leur audience mardi au tribunal correctionnel de Lille, a-t-on appris ce mercredi. Leurs deux avocats avaient mis en avant le non-respect d’une procédure.

Guinée-Bissau: pour la première fois, des trafiquants de drogue condamnés

  Guinée-Bissau: pour la première fois, des trafiquants de drogue condamnés Trois suspects, arrêtés en mars dernier dans le cadre d’une opération de lutte contre le trafic de drogue, ont été condamnés à des peines de 14 à 15 ans de prison ferme. Il s’agit de deux Nigériens et d’un Sénégalais. C’est la première fois que des trafiquants de drogue sont condamnés dans le pays. La Guinée-Bissau est considérée comme un pays de transit de la drogue dure en provenance d’Amérique du Sud. La faiblesse de ses institutions et le manque criant de moyens de lutte font de ce pays, selon plusieurs rapports de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), un terreau fertile pour cette activité illicite.

VERDICT - Soupçonné de trafic de drogue , Félix Dorfin, originaire du nord de la France a été condamné à mort, lundi 20 mai en Indonésie. Il était parvenu à s'échapper de sa prison indonésienne dans la nuit du 20 au 21 janvier, puis avait été capturé. Cette sentence est inattendue puisque le

« Près de 40 % du temps de travail des policiers et cadets qui composent la brigade a été consacré aux zones entourant le parc. Depuis sa création, les arrestations de revendeurs sont à la hausse et les vols qualifiés dans le secteur sont à la baisse », affirme la lieutenante Jacinthe Boucher, de la brigade.

L’affaire commence le 18 novembre 2018, lorsque trois hommes sont interpellés en flagrant délit à Lille-Sud. Une importante quantité de drogue (valeur estimée à 25.000 euros) est retrouvée dans un sac jeté en tentant d’échapper à la police.

Procédure bouclée trop rapidement

Deux des interpellés, Ayoub A., 22 ans, et Ilias G., 26 ans, sont jugés en comparution immédiate, quatre jours plus tard. Mais la procédure a visiblement été bouclée trop rapidement.

Dans ce genre d’opération, les produits stupéfiants recueillis par la police font l’objet d’une pesée et d’un placement sous scellé. Les produits doivent ensuite être détruits.

« L’opération de pesée a retenu une quantité de 1,249 kg d’héroïne, raconte Me Damien Legrand, un des deux avocats d’Ayoub A.. Or cette pesée n’était pas contradictoire puisque le procès-verbal n’était signé que par un seul officier de police. »

A Lille, quatre associations caritatives dans le collimateur de l'Urssaf

  A Lille, quatre associations caritatives dans le collimateur de l'Urssaf Plus d’un million d’euros leur sont réclamés à la suite de la liquidation judiciaire d'un prestataire qui n'avait pas payé ses cotisations. Le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, s'en est mêlé. Il a fallu que Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des Comptes publics, intervienne. Pour enrayer un contentieux absurde : l’Urssaf du Nord-Pas de Calais réclamait à quatre associations d’aide aux plus précaires plus d’un million d’euros, à verser à la place d’un prestataire peu scrupuleux. Ce dernier a été verbalisé en juin 2018 pour travail dissimulé, et sa société a été liquidée en novembre de la même année.

Qualifiés de zones de «rebond», les territoires français de l'arc antillais et de la Guyane sont particulièrement dans le collimateur. Sur la ligne aérienne qualifiée de «très sensible» reliant Cayenne à Paris, quelque 6560 «mules» ont été interpellées, dont 123 transportant la drogue in corpore.

Stéphanie* a déposé plainte auprès du commissariat du XVe arrondissement de Paris après avoir été droguée lors d ’ une soirée et probablement violée par la suite. Contactée par metronews, cette jeune femme de 26 ans a accepté de livrer son douloureux témoignage pour dénoncer l'utilisation de la

Eviter une manipulation

Depuis 2017, la procédure exige en effet la présence, lors de la pesée, de la personne qui détenait les substances. Ou, à défaut, celle de deux témoins. « Le but de ces opérations est d’assurer l’authenticité des preuves et la protection des droits de la défense, afin d’éviter une manipulation des quantités ou de la matière », précise l’avocat.

Après de multiples reports d’audience, le procès s’est donc tenu mardi. Le président du tribunal a constaté la nullité de la procédure. Les produits stupéfiants ayant été détruits, impossible d’avoir la preuve de leur identité et de leur existence. Les deux prévenus sont sortis libres de l'audience.

Chelles : près d’un kilo de résine de cannabis saisi chez un trafiquant de Noisy-le-Grand .
Un habitant de Seine-Saint-Denis a été jugé en Seine-et-Marne, où il a été interpellé en milieu de semaine dernière, lors d’un contrôle inopiné, au volant de sa voiture. © DR Le Parisien Les forces de l’ordre ont réalisé un coup de filet inespéré, grâce à un contrôle inopiné. Les policiers du commissariat de Chelles (Seine-et-Marne) ont saisi, jeudi dernier, plus de 900 grammes de résine de cannabis au domicile d’un habitant de Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis).La veille, il avait été interpellé vers 23 heures par une patrouille cynophile à Chelles, au volant de sa voiture alors qu’il téléphonait.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 3
C'est intéressant!