France: Diffusion de vidéos d'un homme empalé: Deux policiers seront jugés en avril - - PressFrom - France
  •   
  •   

France Diffusion de vidéos d'un homme empalé: Deux policiers seront jugés en avril

03:25  21 novembre  2019
03:25  21 novembre  2019 Source:   20minutes.fr

Les vidéos qui attestent de l’escalade de la violence à Hong Kong

  Les vidéos qui attestent de l’escalade de la violence à Hong Kong VIDÉO. Cela fait cinq mois que la mobilisation prodémocratie persiste sur l’île. Retour sur deux faits tragiques qui montrent que loin de se calmer, le mouvement s’intensifie dans la violence. > Voir notre vidéo

L'IPGN et la justice ont été saisies après la diffusion de vidéos montrant un homme empalé à la suite d ' une chute. L'une des vidéos a été tournée dans un

L’une des vidéos diffusée sur les réseaux sociaux est issue de la vidéosurveillance de la préfecture de Paris. Christophe archambault / afp. Une première vidéo montre un corps qui chute d ’ un immeuble et vient s’ empaler sur un poteau, puis les secours s’affairent dans la rue pour réanimer un

L'un des fonctionnaires de police a reconnu avoir filmé des images de vidéosurveillance avec son téléphone portable

Des policiers municipaux  (illustration). © Nicolas Messyasz / Sipa Des policiers municipaux (illustration). PARIS - L'un des fonctionnaires de police a reconnu avoir filmé des images de vidéosurveillance avec son téléphone portable

Les images, choquantes, avaient suscité un vif émoi. Deux policiers doivent être jugés en avril pour leur responsabilité dans la diffusion d’une vidéo macabre d’un homme empalé sur un poteau de trottoir à Paris l’an dernier, a-t-on appris mercredi auprès du parquet confirmant une information du Parisien.

Caen : Un trentenaire condamné après la découverte d’images pédopornographiques sur son ordinateur

  Caen : Un trentenaire condamné après la découverte d’images pédopornographiques sur son ordinateur Déjà condamné en 2010, l’homme n’a pas nié ses penchants pédophiles © SEBASTIEN SALOM GOMIS/SIPA Un palais de justice. (illustration) JUSTICE - Déjà condamné en 2010, l’homme n’a pa Un homme de 34 ans a été condamné ce jeudi par le tribunal correctionnel de Caen (Calvados) à quinze mois de prison avec sursis pour « détention et diffusion d’images pédopornographiques ». Des surveillances menées sur Internet concernant le téléchargement de contenus pédophiles ont mené les enquêteurs jusqu’au trentenaire, rapporte Liberté Caen.

Des agents publics, policiers , pompiers ou médecins, seraient à l’origine de la diffusion sur les réseaux sociaux de vidéos de l’accident, puis de l’opération de la victime. Le 27 septembre, un homme est mort à Paris en s' empalant sur un poteau après une chute de plusieurs étages.

Depuis, deux vidéos ont été diffusées sur les réseaux sociaux. Ce jeudi, le parquet de Nanterre a ouvert une enquête pour diffusion d 'images violentes. FAITS DIVERS - Fin septembre, un homme s'est empalé sur un poteau en se jetant du 6e étage. Depuis, deux vidéos ont été diffusées sur les

Le parquet de Paris a convoqué les deux fonctionnaires de police devant le tribunal correctionnel de Paris pour « détournement d’images de vidéosurveillance ». L’un sera aussi jugé pour « violation du secret professionnel » et l’autre pour recel de ce délit.

Fin septembre 2018, un jeune homme était mort à l’hôpital après sa chute d’un immeuble du XVIIe arrondissement sur un potelet de trottoir. Plusieurs vidéos dont des images de vidéosurveillance de la rue puis d’autres de l’homme en agonie au bloc opératoire de l’hôpital Beaujon de Clichy (Hauts-de-Seine) avaient circulé sur les réseaux sociaux.

D’abord diffusé sur un groupe WhatsApp de policiers

Les deux policiers ne sont poursuivis que pour la captation des images de vidéosurveillance. Le parquet de Paris avait confié le 3 octobre 2018 à l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) une enquête pour « violation du secret professionnel ». Les parents du jeune homme, très choqués par la diffusion de ces images, avaient ensuite porté plainte, notamment pour « atteinte à l’intimité de la vie privée ».

Selon le Parisien, l’un des prévenus est un opérateur de vidéosurveillance d’un commissariat parisien qui était habilité à visionner les images. Le second est un collègue ayant reconnu avoir filmé les images avec son téléphone, avant de les partager sur un groupe WhatsApp de policiers. Les enquêteurs n’ont toutefois pas identifié la ou les personnes ayant diffusé la vidéo sur Internet, selon le quotidien.

Corée du Sud: deux stars de la K-pop condamnées pour viol .
Deux chanteurs de K-pop, la musique pop sud-coréenne, ont été condamnés à de longues peines de prison par un tribunal de Séoul pour viol. L’un d’entre eux aussi a été accusé d’avoir filmé secrètement ses relations sexuelles et d’avoir diffusé ces vidéos sur les réseaux sociaux. Ce jugement conclut un volet d’un immense scandale qui secoue le milieu sud-coréen du divertissement depuis le début de l’année. Avec notre correspondant à Séoul, Frédéric CharlesJung Joon-young, 30 ans, chanteur et star de la télévision coréenne, a été condamné à 6 ans de prison.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 2
C'est intéressant!