France: Dans cet élevage intensif du Finistère, des cadavres de porcs jonchent le sol - - PressFrom - France
  •   
  •   

France Dans cet élevage intensif du Finistère, des cadavres de porcs jonchent le sol

03:25  21 novembre  2019
03:25  21 novembre  2019 Source:   nouvelobs.com

Le Liban continue de se noyer sous les déchets

  Le Liban continue de se noyer sous les déchets Au Liban, les manifestants réclament depuis des semaines la résolution des graves problèmes environnementaux du pays parmi lesquels figure la crise des ordures ménagères. Au Liban, de nombreuses plages sont trop polluées pour s'y baigner. En cause, les déchets produits par le pays qui ne sont pas traités et qui finissent dans des dépôts sauvages ou des décharges à ciel ouvert. Sur l’unique plage publique de Beyrouth, des déchets en tout genre jonchent le sable. Au Liban, les manifestants réclament depuis des semaines la résolution des graves problèmes environnementaux du pays parmi lesquels figure la crise des ordures ménagères.

Un cochon victime de maltraitance animale dans le Finistère . «Forcés à vivre au milieu des cadavres de leurs congénères en putréfaction ou leurs ossements, les cochons de cet élevage intensif survivent dans un L' élevage intensif , précise-t-elle, concerne 95% des porcs .

La conduite d'un élevage se compose de trois périodes principales : le naissage, le post-sevrage et l’engraissement. A chaque stade de développement des animaux correspond un espace adapté à leurs besoins spécifiques. Découvrez les différentes stades de l' élevage de porcs en vidéo : Le Naissage.

  Dans cet élevage intensif du Finistère, des cadavres de porcs jonchent le sol © Copyright 2019, L'Obs

« C’est l’enfer sur Terre ». Yann Arthus-Bertrand n’a pas de mots assez durs pour décrire les conditions d’élevage de centaines de cochons, dans le Finistère (Bretagne). En septembre dernier, l’association L214 a filmé des images chocs dans un élevage intensif de cochons appartenant au groupe Triskalia, aujourd’hui dénoncées par le photographe, grand défenseur de la cause écologique :

« Sans lanceur d’alerte, les images qui vont suivre de ces pauvres cochons, enfermés toute leur vie dans un élevage intensif, vous ne les verriez jamais. C’est pourtant la triste réalité, et il faut bien l’admettre, le sort que nous réservons à ces animaux, c’est tout simplement l’enfer sur Terre. »

Le Liban continue de se noyer sous les déchets

  Le Liban continue de se noyer sous les déchets Au Liban, les manifestants réclament depuis des semaines la résolution des graves problèmes environnementaux du pays parmi lesquels figure la crise des ordures ménagères. Au Liban, de nombreuses plages sont trop polluées pour s'y baigner. En cause, les déchets produits par le pays qui ne sont pas traités et qui finissent dans des dépôts sauvages ou des décharges à ciel ouvert.Sur l’unique plage publique de Beyrouth, des déchets en tout genre jonchent le sable.Ici, les bouches d’égouts rejettent leurs eaux sales dans la mer sans aucun traitement.

Des densités d’ élevage excessives. Le lendemain de l’éclosion, les poussins se retrouvent dans d’énormes poulaillers sans fenêtre qui peuvent renfermer jusqu’à 40 000 individus. Et plus ils grandissent, plus leurs conditions de vie se dégradent. Cette surpopulation provoque de sérieux

L’ élevage est de toute évidence hors de contrôle des services vétérinaires du Finistère . Des toiles d’araignées barrent l’accès à certaines salles de l’ élevage où vivent pourtant de nombreux animaux. Visiblement, l’éleveur ne se rend que rarement dans cette partie de l’ élevage où les animaux sont

Selon L214, l’élevage situé dans le Finistère est le « fournisseur de référence des abattoirs de l’entreprise Bigard-Socopa ». Dans cette vidéo, on peut y voir près de 800 truies reproductrices confinées dans une hygiène déplorable. Attention images choquantes :

Castration à vif des porcelets : bientôt la fin ?

Pire : de nombreux cadavres jonchent le sol de l’élevage, certains en état avancé de putréfaction. Des porcelets venant de naître voient également leurs pattes se coincer dans les fentes du sol.

« Beaucoup meurent à la naissance, parfois écrasés par leur mère immobilisée dans une cage l’empêchant de se mouvoir ou de se tourner vers ses petits », stipule L214.Faut-il accorder aux animaux les mêmes droits qu’aux humains ?

Elevage de porcs : l’enfer dedans, les risques dehors

  Elevage de porcs : l’enfer dedans, les risques dehors Tandis que la Confédération paysanne dénonce de nouvelles contraintes pénalisantes pour l’élevage de porcs en plein air, L214 révèle ce jeudi les scandaleuses conditions de vie de ces animaux dans une exploitation industrielle bretonne. C’est dans l’un des plus gros élevages porcins du Finistère que des images, diffusées par l’association L214, ont été tournées en septembre dernier. Elles laissent sans voix : les animaux y vivent dans la crasse, du sol au plafond. Dans cet environnement putride où pullulent les mouches, piétinant dans leurs déjections, on voit des cochons blessés, malades, souffrant de plaies infectées.

L' élevage porcin consiste à élever des porcs (Sus scrofa domesticus) pour l'alimentation humaine. Dans les pays industrialisés intégrés dans la mondialisation, cette production de porc a évolué vers des élevages intensifs : les élevages rentrent dans le cadre de l'agriculture intensive .

Nouvelle enquête: 50 cadavres de cochons en décomposition. Ils ont vécu une courte vie dans un élevage intensif , entassés les uns Ce système est censé faciliter l’évacuation rapide des déjections animales et de l’eau de lavage du sol . Les sols recouverts de paille ou de sciure comme l' élevage

« Les maires doivent s’engager »

Dans ces images, de nombreux cochons semblent affaiblis et présentent des blessures sévères. Selon une enquête de L214, « ceux qui présentent des plaies ouvertes sont dévorés par leurs congénères au lieu d’être isolés comme l’exige la réglementation ».

L214, des défenseurs de la cause animale pas si féroces !

L’association demande aux candidats des prochaines élections municipales « de s’engager à écarter la viande et autres produits animaux issus des élevages intensifs de la commande publique », à l’instar des cantines scolaires, tout en augmentant « la fréquence des repas végétariens ».

La cofondatrice de L214, Brigitte Gothière, s’explique :

« Les enfants sont des consommateurs captifs, ils n’ont pas le choix de ce qu’ils mangent à la cantine. C’est donc le choix des maires que de leur servir des produits issus des élevages intensifs ou pas. La commande publique doit montrer l’exemple et contribuer à une sortie effective de ces modes de production délétères pour les animaux, les humains et l’environnement. »

L214 assure avoir porté plainte auprès du procureur de la République de Brest « pour mauvais traitement et sévices graves envers des animaux ».

J. B.

Au Sénégal, vers un projet de loi pour lutter contre l’insalubrité .
Le ministre de l’Urbanisme sénégalais va soumettre aux députés le texte d’ici le mois de décembre. D’après une première mouture du projet, l’État veut maintenant en finir avec les dépôts sauvages d’ordures ou encore les actes inciviques. Sur ce terre-plein du quartier du Plateau de Dakar, chaque jour c’est la même chose. Un tas d’ordures se constitue. Muni d’une bâche plastique, cet éboueur les emballe pour les mettre dans son camion-benne : «Sur ce terre-plein du quartier du Plateau de Dakar, chaque jour c’est la même chose. Un tas d’ordures se constitue. Muni d’une bâche plastique, cet éboueur les emballe pour les mettre dans son camion-benne : « Évidemment, on est obligés de faire ça.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 5
C'est intéressant!