•   
  •   

France Plan hôpital : "Je ne veux diviser personne", se défend Edouard Philippe

13:25  21 novembre  2019
13:25  21 novembre  2019 Source:   europe1.fr

Grève à l’hôpital : Macron dit avoir « entendu la colère » des soignants et annoncera un plan d’action mercredi prochain

  Grève à l’hôpital : Macron dit avoir « entendu la colère » des soignants et annoncera un plan d’action mercredi prochain Edouard Philippe doit donner mercredi « le montant, l’ampleur, les modalités techniques et le calendrier » de ce plan © Jacques Witt/SIPA Emmanuel Macron, le 14 novembre 2019 en déplacement dans la Marne, à Dormans. MESSAGE - Edouard Philippe doit donner mercredi « le montant, l’ampleur, les modalités techniques et le calendrier » de ce plan En déplacement à Epernay, dans la Marne, Emmanuel Macron a déclaré avoir « entendu la colère et l’indignation » du personnel soignant face à des conditions de travail « parfois impossibles ».

Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité».

LIVE - Suivez en direct les annonces par le Premier ministre ce mercredi 20 novembre pour aider l' hôpital public à sortir de la crise.

Au lendemain de la présentation du plan hôpital, le Premier ministre Edouard Philippe s’est défendu jeudi sur France Inter de diviser les personnels, notamment en octroyant une prime en fonction de la localisation géographique. © CHARLES PLATIAU / POOL / AFP Au lendemain de la présentation du plan hôpital, le Premier ministre Edouard Philippe s’est défendu jeudi sur France Inter de diviser les personnels, notamment en octroyant une prime en fonction de la localisation géographique.

Le Premier ministre Edouard Philippe a défendu jeudi sur France Inter le plan hôpital expliquant qu'il ne voulait "diviser personne" face aux critiques notamment du collectif Inter-urgences.  Interrogé sur le choix d'une prime spécifique de 800 euros réservée aux infirmiers et aides-soignants d'Ile-de-France, le Premier ministre a répondu : "Je ne veux diviser personne, je veux sauver l'hôpital public".

Voilà les pistes du nouveau plan hôpital

  Voilà les pistes du nouveau plan hôpital Emmanuel Macron avait promis une réponse forte pour apaiser le mouvement social au sein des personnels soignants. Le plan présenté mercredi devrait notamment présenter des mesures d'attractivité destinées à inciter les jeunes médecins à rester travailler dans les hôpitaux publics. Le Premier ministre présente mercredi matin le nouveau plan hôpital, annoncé la semaine dernière par le chef de l’Etat. "La situation est encore plus grave que celle que nous avions analysée", a admis Emmanuel Macron lors de son allocution impromptue en marge d'un déplacement à Epernay.

« L’ hôpital public s’écroule et nous ne sommes plus en mesure d’assurer nos missions ». Face aux débordements de certaines personnes lors des manifestations des « gilets jaunes », qui se La proposition de loi déposée par Bruno Retailleau et défendue par Edouard Philippe ira-t-elle jusqu’au

Le plan d’urgence pour l’ hôpital présenté mercredi 20 novembre par le premier ministre Edouard Philippe et la ministre des solidarités et de la santé Agnès Buzyn a été accueilli fraîchement par les organisations syndicales et les collectifs de soignants. Ni la rallonge budgétaire de 1,5 milliard d’euros

Après la présentation du plan hôpital mercredi, le collectif Inter-Urgences a jugé les "mesures extrêmement médico-centrées" et "qui semblent chercher à diviser Paris et les régions".  "Quand on veut sauver l'hôpital public, on regarde là où les problèmes sont les plus criants et on consacre ces moyens aux problèmes les plus criants", a argumenté le Premier ministre.

"Il y a une spécificité de la région parisienne"

"Il y a une spécificité de la région parisienne, c'est pas parce que c'est Paris, il y a une très grande densité hospitalière, parce que les conditions d'exercice sont un peu particulières, décalées et très intenses, parce que la cherté de la vie est particulière", a-t-il dit.

Il a rappelé que l'APHP (Assistance Publique-Hôpitaux de Paris) ferme des lits car "on ne trouve pas les hommes et les femmes qui viennent travailler dans les services". Interrogé sur le fait de savoir pourquoi une augmentation de salaire n'avait pas été choisie, il a répondu que "l'impact sur chacune des personnes concernées aurait été très largement en deçà des espérances formulées".

Interrogé sur les critiques de ce plan qui a suscité des réactions mitigées de la part des professionnels, il a indiqué : "Je n'ai pas annoncé le plan en me disant que le lendemain tout le monde aller crier hourra, danser la gigue et dire tout est réglé".

Roman Polanski : Edouard Philippe défend J'accuse, La Toile s’indigne .
Invité sur France Inter ce jeudi 21 novembre, Edouard Philippe a affirmé qu’il souhaitait voir le film "J’accuse" de Roman Polanski, malgré la polémique que ce dernier suscite. Non Stop People vous en dit plus. © maxppp Roman Polanski : Edouard Philippe défend J'accuse, La Toile s’indigne Edouard Philippe était l’invité de France Inter ce jeudi 21 novembre. Face à Nicolas Demorand et Léa Salamé, le Premier ministre a évoqué un sujet qui fait polémique depuis quelques semaines. Le 13 novembre dernier sortait le film "J’accuse" de Roman Polanski au cinéma.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!