•   
  •   

France Consigne des bouteilles en plastique : Des « expérimentations » sur les territoires « volontaires »

17:30  26 novembre  2019
17:30  26 novembre  2019 Source:   20minutes.fr

[Reportage] À Venise, nettoyage et solidarité avant une nouvelle marée record

  [Reportage] À Venise, nettoyage et solidarité avant une nouvelle marée record Après les grandes marées de la semaine et alors que Venise se prépare à affronter une nouvelle marée record à midi ce dimanche, la pluie s’est arrêtée samedi. C’était une journée de grand nettoyage et de solidarité. Petit à petit, un réseau de plusieurs centaines de volontaires s’installe dans la vie quotidienne des Vénitiens. Reportage. Avec notre envoyée spéciale à Venise, Anne Tréca Ils sont Vénitiens ou viennent d’autres villes. Lycéens, étudiants, militants, actifs ou retraités, avec des balais, des brosses, de l’eau de Javel, ils proposent leurs bras et leur bonne volonté à qui en a besoin après le passage de l’eau salée.

consigne des bouteilles en plastique en proposant des « expérimentations » dans les territoires « volontaires » pour une mise en place à l'horizon 2023, dans un à des territoires comme la Corse ou les Outre-mer», en redoutant que la consigne généralisée pousse à utiliser encore davantage les

Brune Poirson, proposent des « expérimentations » dans les territoires « volontaires » pour Ce parlementaire proposait dans un premier temps de « limiter la mise en place à des territoires que la consigne généralisée pousse à utiliser encore davantage les bouteilles en plastique , qui, même

Ce dispositif est le point sensible du projet de loi antigaspillage attendu à l’Assemblée nationale dès le 9 décembre

Une bouteille d'eau minérale en plastique (photo d'illustration). © NICOLAS MESSYASZ/SIPA Une bouteille d'eau minérale en plastique (photo d'illustration). CONSOMMATION - Ce dispositif est le point sensible du projet de loi antigaspillage attendu à l’Assemblée nationale dès le 9 décembre

Après le rejet du Sénat fin septembre, le gouvernement temporise sur la consigne des bouteilles en plastique en proposant des « expérimentations » dans les territoires « volontaires » pour une mise en place à l’horizon 2023, dans un communiqué dévoilé dans la nuit de lundi à ce mardi matin. Ce dispositif de consigne pour recyclage est le point sensible du projet de loi antigaspillage attendu à l' Assemblée nationale à partir du 9 décembre.

Journée spéciale déchets: Modou Fall, «l’homme plastique» du Sénégal

  Journée spéciale déchets: Modou Fall, «l’homme plastique» du Sénégal Au Sénégal, un homme donne de sa personne pour sensibiliser aux ravages du plastique : Modou Fall, surnommé « l’homme plastique », s’est fabriqué des costumes à partir de sachets et gobelets de récupération. Avec son ONG « Sénégal propre », ce quadragénaire organise des évènements vêtu de sa tenue en plastique. Au marché de Dakar, Modou Fall transpire sous son attirail. Recouvert de sacs plastique de la tête aux pieds, il propose un troc. « On va chercher des commerçants ou des personnes avec des sacs plastique pour faire un échange avec des sacs en papier », explique-t-il.

bouteilles en plastique en proposant des « expérimentations » dans les territoires « volontaires » pour une mise en place à l’horizon 2023, dans à des territoires comme la Corse ou les Outre-mer », en redoutant que la consigne généralisée pousse à utiliser encore davantage les bouteilles en

bouteilles en plastique en proposant des " expérimentations " dans les territoires " volontaires " pour une mise en place à l'horizon 2023, dans à des territoires comme la Corse ou les Outre-mer", en redoutant que la consigne généralisée pousse à utiliser encore davantage les bouteilles en

Dans un communiqué commun, la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne et sa secrétaire d’Etat Brune Poirson proposent une « mise en place de la consigne mixte pour recyclage et réemploi (…) au terme d’un bilan d’étape de l’extension des consignes de tri qui sera réalisé en 2023 ». « Dans l’intervalle », l’exécutif évoque « le lancement des expérimentations de consigne sur les territoires volontaires (notamment en outre-mer) ».

Vers une collecte à 90 % en 2025 ?

Le gouvernement confirme aussi son objectif de réduction des plastiques à usage unique ainsi que les objectifs européens de 77 % de collecte pour recyclage des bouteilles en plastique en 2025 et 90 % en 2029. Le Sénat, dans un quasi-consensus, avait rejeté la consigne pour recyclage fin septembre. Il l’avait limitée au réemploi et à la réutilisation, après des débats parfois tendus avec Brune Poirson, qui espérait sa mise en place en 2022.

Afrique du Sud: déchets, le recyclage «par le haut» est possible

  Afrique du Sud: déchets, le recyclage «par le haut» est possible En Afrique, que faire des poubelles du continent qui débordent ? Et pourquoi ne pas faire de ce problème une solution ? C’est ce que proposent les défenseurs de l’ « upcycling », une forme de recyclage « par le haut », où l’on transforme des matériaux à jeter en objets de valeur. En Afrique du Sud, c’est ce que fait Mbongeni Buthelezi : il a décidé de voir l’accumulation de déchets plastiques comme une opportunité pour en faire des œuvres d’art. Depuis plus de vingt ans, il collectionne les sacs et les emballages pour les transformer en tableaux ou en sculptures. Des plastiques de toutes les couleurs sont étalés sur le sol de l’atelier.

Le gouvernement a décidé de temporiser sur la consigne des bouteilles en plastique . Après le rejet du Sénat, la ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne et la la secrétaire d'État Brune Poirson proposent des " expérimentations " dans les territoires " volontaires " pour une mise en place à

Après le rejet du Sénat fin septembre, le gouvernement temporise sur la consigne des bouteilles en plastique en proposant des " expérimentations " dans les territoires " volontaires " pour une mise en place réalisée en 2023.

Les sénateurs avaient évoqué des motifs « écologiques », critiquant notamment le « lobbying » de grandes entreprises favorables à la consigne comme Coca-Cola. Les élus, appuyés par la Fédération professionnelle des entreprises du recyclage (Federec), craignaient aussi un impact financier négatif pour leurs collectivités, qui vendent leurs déchets à des entreprises spécialisées.

Nicolas Hulot s’est prononcé en faveur

De l’autre côté, des ONG environnementales et des militants écolos ont pris position en faveur de la consigne, dont l’ex-ministre Nicolas Hulot. Certains étaient plus partagés comme le député ex-LREM Matthieu Orphelin. Ce parlementaire proposait dans un premier temps de « limiter la mise en place à des territoires comme la Corse ou les Outre-mer », en redoutant que la consigne généralisée pousse à utiliser encore davantage les bouteilles en plastique, qui, même recyclées, causent des dégâts pour l’environnement.

Macron refuse d'imposer la consigne des bouteilles en plastique aux maires : "L'écologie n'est pas sacrifiée", assure Jacqueline Gourault

  Macron refuse d'imposer la consigne des bouteilles en plastique aux maires : Alors que le projet de loi économie circulaire doit être discutée à l'Assemblée nationale, Emmanuel Macron a assuré mardi que la consigne des bouteilles en plastique ne serait pas imposée aux maires, qui y sont pour la plupart assez hostiles. La ministre de la Cohésion des territoires estime que "l'écologie n'est pas sacrifiée".

Après le rejet du Sénat fin septembre, le gouvernement temporise sur la consigne des bouteilles en plastique en proposant des " expérimentations " dans les territoires " volontaires " pour une mise en place réalisée en 2023.

La consigne des bouteilles en plastique aurait-elle du plomb dans l'aile ? Après que le Sénat a retoqué l'idée du gouvernement, celui-ci propose des expérimentations et une mise en place pas avant 2023, avant un débat dans l’hémicycle le 9 décembre. Déversement de bouteilles plastiques

Dans son communiqué, le gouvernement insiste sur la « concertation » menée avec les acteurs. Au cabinet du ministère de la Transition écologique, on souligne que le consensus « indique clairement l’objectif de mettre en place la consigne avec un chemin et une méthode commune ».

Melati et Isabel Wijsen, pour la fin des sacs plastique .
«Pourquoi attendre de grandir pour être important ?» C’est la question que se sont posée deux sœurs, Isabel et Melati Wijsen, il y a six ans. Alors qu’elles avaient 10 et 12 ans, elles se sont demandé quel problème elles pouvaient résoudre à Bali, l’île où elles vivent. Elles ont décidé de faire interdire les sacs en plastique qui envahissent et polluent ce territoire d’Indonésie (en Asie du Sud-Est). Pour ça, elles ont créé une association appelée «Bye Bye Plastic Bags» («au revoir les sacs plastique» en anglais).

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 2
C'est intéressant!