•   
  •   

France Financement libyen : un proche de Nicolas Sarkozy, aurait perçu 440 000 euros en pleine campagne présidentielle

01:25  02 décembre  2019
01:25  02 décembre  2019 Source:   msn.com

Nicolas Sarkozy : pourquoi Mario de la Star Academy se lance en politique grâce à lui

  Nicolas Sarkozy : pourquoi Mario de la Star Academy se lance en politique grâce à lui Interviewé par Gala ce 21 novembre, Mario Barravecchia un ancien candidat de la "Star Academy", a annoncé qu'il se lançait en politique notamment grâce à Nicolas Sarkozy. Non Stop People vous en dit plus. © maxppp Nicolas Sarkozy : pourquoi Mario de la Star Academy se lance en politique grâce à lui Un ex-candidat de l'émission "Star Academy" fait son come-back sur le devant de la scène. Mario Barravecchia de son nom a participé à l'ancien concours de chant de TF1 en 2001. Le chanteur de 43 ans revient sous les feux des projecteurs non pas pour un nouvel album, mais pour sa nouvelle ambition politique.

Un ancien collaborateur de Nicolas Sarkozy aurait touché en 2006 un virement de 440 000 euros provenant du régime libyen de Khadafi et ayant transité Or Rossfield n'aurait été "alimentée que par de l'argent du régime de Khadafi", selon le journal, à hauteur de six millions d' euros en 2006 : trois

Thierry Gaubert aurait perçu 440 . 000 euros en 2006 selon Mediapart. - Bertrand Guay - AFP. Après six ans de travail des juges d'instruction, une somme d'indices troublants a donné corps à la thèse d'un financement de la campagne présidentielle victorieuse de Nicolas Sarkozy en 2007 par le régime

Thierry Gaubert aurait reçu cette somme, a priori destinée à la campagne présidentielle de 2007, sur un compte ouvert aux Bahamas par un virement d’une société de Ziad Takieddine.

Le Parisien © AFP/Bertrand GUAY. Le Parisien

Thierry Gaubert, un ancien collaborateur de Nicolas Sarkozy aurait touché en 2006 un virement de 440 000 euros provenant du régime libyen de Khadafi et ayant transité par un compte appartenant à l’intermédiaire Ziad Takieddine. C’est ce qu’affirme ce dimanche Mediapart.

Condamné en mai 2012 à une peine de prison avec sursis pour détournement de fonds, Thierry Gaubert aurait reçu cette somme le 8 février 2006 sur un compte ouvert aux Bahamas par un virement de la société Rossfield, qui serait la propriété de Ziad Takieddine. L’argent aurait ensuite été transféré le lendemain sur un compte non identifié.

Nicolas Sarkozy : pourquoi Mario de la Star Academy se lance en politique grâce à lui

  Nicolas Sarkozy : pourquoi Mario de la Star Academy se lance en politique grâce à lui Hilaria, l'épouse d'Alec Baldwin, est en thérapie, pour l'aider à guérir du chagrin provoqué par sa deuxième fausse couche

Selon Mediapart, un ancien collaborateur de Nicolas Sarkozy aurait reçu 440 000 euros en février 2006 sur un compte offshore provenant de la société Ouverte depuis 2013, l'enquête examine les accusations de financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007

Un ancien collaborateur de Nicolas Sarkozy s’est vu virer sur un compte secret aux Bahamas 440 . 000 euros depuis la Libye en février 2006, soit un an avant l’élection présidentielle en France, dévoile une enquête de Mediapart.

En aucun cas de l’argent libyen, selon Gaubert

Or Rossfield n’aurait été « alimentée que par de l’argent du régime de Khadafi », selon le journal, à hauteur de six millions d'euros en 2006 : trois millions en janvier, soit quelques jours avant le virement évoqué dimanche, un autre en mai et deux derniers en novembre. Contactés dimanche par l’AFP, Thierry Gaubert et Ziad Takieddine n’avaient pas réagi dans l’immédiat.

Thierry Gaubert a affirmé au journal en ligne que « Rossfield n’est pas du tout Ziad Takieddine » et qu’il ne s’agit « pas du tout d’argent libyen ».

Des indices convergents vers la Libye de Khadafi

Après six ans de travail des juges d’instruction, une somme d’indices troublants a donné corps à la thèse d’un financement de la campagne présidentielle victorieuse de Nicolas Sarkozy en 2007 par le régime de Khadafi.

Financement de campagnes : l’Etat réclame 11 millions d’euros au FN

  Financement de campagnes : l’Etat réclame 11 millions d’euros au FN L’Etat, partie civile, demande des dommages et intérêts au procès pour « escroquerie » qui vaut à sept hommes du parti de comparaître devant le tribunal correctionnel de Paris. © European Union/AFP/Divergence/Christian Creutz/Hans Lucas/Alain Guilhot Le Parisien L’Etat français, seule partie civile au procès du FN à Paris, a réclamé mercredi 11 millions d'euros de dommages et intérêts au parti frontiste dans l’affaire des kits de campagne électorale remboursés par les deniers publics.

En novembre 2016, en pleine primaire du parti Les Républicains, l’intermédiaire Ziad Takieddine avait affirmé avoir transporté 5 millions d’ euros en liquide de Tripoli à Paris entre fin 2006 et début 2007 avant de les remettre à Claude Guéant puis à Nicolas Sarkozy , ce dernier étant alors ministre de

L'ancien président français Nicolas Sarkozy a été inculpé mercredi soir dans le cadre de l'enquête sur des soupçons de financement libyen de sa campagne électorale pour la présidentielle de 2007, a-t-on Également entendu, mais sous le statut de «suspect libre», Brice Hortefeux, un proche de

LIRE AUSSI>Financement libyen : un témoin met en cause Takieddine, principal accusateur de Sarkozy

En novembre 2016, Ziad Takieddine, mis en examen, avait affirmé avoir remis entre fin 2006 et début 2007 cinq millions d'euros à Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, et à son directeur de cabinet Claude Guéant.

Huit mises en examen

Mais aucune preuve matérielle n’a été retrouvée, même si des mouvements de fonds suspects ont conduit à huit mises en examen à ce jour.

L’ancien chef de l’Etat est ainsi mis en examen depuis le 21 mars 2018 pour « corruption passive, financement illégal de campagne électorale et recel de détournement de fonds publics libyens ».

LIRE AUSSI>Sarkozy mis en examen : « Je vis l’enfer de cette calomnie »

Avec plusieurs proches, il conteste la validité de cette enquête judiciaire. L’examen de leurs requêtes en nullité doit avoir lieu le 19 mars devant la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris.

Thierry Gaubert, qui a notamment travaillé auprès de Nicolas Sarkozy à Bercy, doit par ailleurs comparaître à partir de lundi devant le tribunal correctionnel de Paris pour « fraude fiscale » et « blanchiment de fraude fiscale ».

Il est, entre autres, soupçonné d’avoir placé des avoirs sur des comptes à l’étranger sans les déclarer au fisc français.

La Grèce expulse l'ambassadeur libyen suite à l'accord turco-libyen .
L’ambassadeur libyen à Athènes vient de faire les frais des tensions grandissantes entre la Grèce et la Turquie. À partir de ce vendredi, le diplomate a 72 heures pour quitter le pays. Avec notre correspondant à Athènes, Luc Bronner La Grèce a annoncé ce vendredi 6 décembre l'expulsion de l'ambassadeur libyen à Athènes, Tripoli n'ayant pas révélé comme le gouvernement grec l'exigeait le contenu d'un accord controversé avec la Turquie de délimitation maritime, signé la semaine dernière. Signé fin novembre, ce mémorandum entre la Turquie et la Libye, qui porte notamment sur les frontières maritimes entre les deux pays, a mis le feu aux poudres.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!