•   
  •   

France Fusillades à Nantes : Une nouvelle vague d’interpellations huit mois après les règlements de comptes

19:25  02 décembre  2019
19:25  02 décembre  2019 Source:   20minutes.fr

Gabon: le procureur de la République emporté par une opération mains propres?

  Gabon: le procureur de la République emporté par une opération mains propres? Le Conseil supérieur de la magistrature a limogé le procureur de la République, vendredi. La multiplication des interpellations et ces gardes à vue dans le cadre d’une opération « mains propres » inquiètent l'opposition gabonaise. On ne connaît pas encore les raisons du limogeage d’Olivier Nzaou. On sait en revanche qu'une vaste opération « mains propres » est en cours au Gabon. De nombreux cadres de l'administration publique et parapublique sont en garde à vue, soupçonnés de corruption et de blanchiment d'argent.Le limogeage du procureur de la République en pleine crise est un mauvais signal, estime l’opposant Alexandre Barro Chambrier.

JUSTICE - Plusieurs règlements de compte armés avaient secoué la ville entre le 19 et le 23 avril. Entre le 19 et 23 avril, plusieurs règlements de comptes ont eu lieu dans différents quartiers de Nantes Lyon : Une série d ' interpellations après les violences urbaines du 14 juillet. 20minutes.fr.

Lors d’une opération de police d’envergure à Nantes , une dizaine de personnes ont été interpellées ce 2 décembre. Le coup de filet a mobilisé plus de Il est décédé des suites de ses blessures dans un hôpital.En avril 2019, Nantes a connu une série de fusillades qualifiées de règlements de comptes

Une quinzaine de personnes ont été interpellées ce lundi matin

Des policiers devant le bar à chicha de la rue Maréchal-Joffre, à Nantes, où un employé a été tué par arme à feu. © S.Salom-Gomis/AFP Des policiers devant le bar à chicha de la rue Maréchal-Joffre, à Nantes, où un employé a été tué par arme à feu. ENQUETE - Une quinzaine de personnes ont été interpellées ce lundi matin

Les arrestations continuent. Après le coup de filet de la semaine dernière, une quinzaine d’interpellations ont eu lieu lundi matin à Nantes, dans le cadre de l’enquête sur la mort par balle d’un jeune homme dans un bar à chicha de la rue Maréchal-Joffre, a-t-on appris lundi auprès du parquet de Rennes.

« Une nouvelle vague importante d’interpellations a été effectuée ce matin à Nantes dans le cadre des affaires instruites à la Jirs [Juridiction inter régionale spécialisée] de Rennes portant sur l'homicide du Moonlight et les faits commis durant les jours précédents », a indiqué Philippe Astruc, le procureur de la République de Rennes, qui confirme des informations de presse. Entre le 19 et 23 avril, plusieurs règlements de comptes ont eu lieu dans différents quartiers de Nantes, ces faits culminant avec la mort d’un employé de 24 ans dans un bar du centre-ville

Nantes : Un détenu s’évade de la maison d’arrêt

  Nantes : Un détenu s’évade de la maison d’arrêt Un homme de 35 ans, détenu dans le quartier des peines aménagées, s’est évadé lundi © Fabrice ELSNER/20 MINUTES NANTES, le 10/05/2012 La nouvelle maison d arret à Nantes PRISON - Un homme de 35 ans, détenu dans le quartier des peine Il était environ 14h30 quand l’alarme s’est déclenchée. Lundi après midi, un détenu de 35 ans s'est évadé du quartier des peines aménagées de la maison d’arrêt de Nantes. Selon le syndicat FO Pénitentiaire, l’homme « a dégondé sa fenêtre et sauté du premier étage avant d’escalader le grillage d’enceinte à l’arrière des bâtiments ».

Lancée il y a moins de deux semaines, la vague d ’ interpellations des responsables de l’administration publique et parapublique a enregistré les premiers inculpés. «En principe lorsqu’une infraction est dénoncée les OPJ la constatent et la Cour de comptes . Dans le cas d’espèce, toutes les personnes

Plus de deux mois après la fusillade qui a coûté la vie à un employé d’un bar à chicha de la rue du Maréchal-Joffre Cinq interpellations en lien avec les faits ont pourtant eu lieu. Et nous avons reçu des « Place des Lauriers, y a des règlements de comptes souvent, effectivement liés à la drogue.

La semaine dernière, neuf personnes en garde à vue

Le 25 novembre, neuf personnes avaient été interpellées à la suite des investigations de la police judiciaire (PJ) de Nantes, avec le soutien du Raid, et placées en garde à vue dans le cadre de cette enquête, avait indiqué le parquet de Rennes. Parmi eux, une femme a été mise en examen des chefs de participation à une association de malfaiteurs et non dénonciation de crime, et placée sous contrôle judiciaire.

Outre une mise en examen pour meurtre, cinq hommes ont été mis en examen pour « participation à une association de malfaiteurs » et « tentative de meurtre commis en bande organisée » et placés en détention provisoire. Ils encourent la réclusion criminelle à perpétuité. Compte tenu « de la gravité des faits », une information judiciaire avait été ouverte par le parquet auprès de la Jirs de Rennes, compétente en matière de lutte contre la criminalité organisée.

Règlements de comptes : 200 policiers mobilisés pour un coup de filet à Nantes

  Règlements de comptes : 200 policiers mobilisés pour un coup de filet à Nantes Une dizaine de personnes ont été interpellées ce matin dans la métropole de Loire-Atlantique dans le cadre d’une enquête sur une fusillade mortelle sur fond de trafic de stupéfiants. © LP/Florian Loisy Le Parisien Une grosse opération policière a lieu depuis ce lundi matin, à Nantes (Loire-Atlantique), et son agglomération où plusieurs règlements de compte entre bandes ont eu lieu en 2019.

Nouvelle Vague est une agence de communication globale au service du business des marques : stratégie digitale, brand content, social média, publicité

La vague de fusillades survenues aux États-Unis ces derniers mois a poussé les Républicains au Congrès et l'administration de Donald Trump à envisager des mesures en vue de durcir les conditions de détention d'armes à feu pour les particuliers.

Retraites : 2.800 personnes, une manifestation tendue et des heurts à Nantes .
Ambiance tendue dans le centre de Nantes, où la manifestation contre la réforme des retraites donne lieu à des scènes d'affrontement entre manifestants et forces de l'ordre, ce samedi 7 décembre.La manifestation organisée à l'appel de la CGT et dont le départ était fixé à 14 heures, à "la croisée des trams", a commencé à dégénérer après 15 heures quand des manifestants ont attaqué la préfecture en jetant des projectiles, bouteilles et pavés, les forces de l'ordre ripostant par des tirs de lacrymogène. "Il y a eu des jets de projectiles, des jets de fusées contre la préfecture, deux manifestants ont tenté d'escalader le muret" devant le bâtiment, a précisé la préfecture.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!