•   
  •   

France Attentat de Magnanville : un suspect en garde à vue, trois ans après l’assassinat du couple de policiers

23:25  02 décembre  2019
23:25  02 décembre  2019 Source:   msn.com

Colombie : trois morts dans un attentat contre un poste de police

  Colombie : trois morts dans un attentat contre un poste de police Trois policiers ont été tués et sept autres blessés vendredi en Colombie lors d'un attentat avec des bonbonnes de gaz contre un commissariat à Santander de Quilichao, dans le département agité du Cauca (sud-ouest), a-t-on appris auprès de la municipalité. "Il y a eu un attentat contre le poste de police avec des bonbonnes, qui a malheureusement fait trois morts et sept blessés", dont deux graves, a déclaré à l'AFP le secrétaire de la mairie, Jaime Asprilla.

Trois ans après l ' assassinat du couple de policiers à Magnanville dans les Yvelines, un nouveau suspect a été placé en garde à vue ce lundi dans ce même département.

Un homme de 37 ans a été placé en garde à vue ce lundi dans l’enquête sur l ’ assassinat par un djihadiste d’un policier et de sa compagne, en 2016 à Magnanville (Yvelines). Le suspect a été interpellé par des policiers de la sous-direction antiterroriste (SDAT) dans le quartier des Mureaux

Les enquêteurs de la sous-direction antiterroriste (SDAT) ont interpellé lundi matin un homme de 37 ans dans les Yvelines.

Le Parisien © LP/Hendrik Delaire Le Parisien

Trois ans et demi après l’assassinat d’un couple de policiers à Magnanville (Yvelines), les enquêteurs tentent toujours d’identifier d’éventuels complices du terroriste Larossi Abballa. Et répondre à cette interrogation lancinante : comment le jeune radicalisé, qui s’est revendiqué de Daech, a sélectionné ses victimes et eu connaissance de leur adresse ?

C’est dans ce cadre que les policiers de la sous-direction antiterroriste (SDAT) ont interpellé un nouveau suspect lundi matin dans le quartier des Mureaux (Yvelines), d’où était originaire le tueur de 25 ans, rapporte une source proche de l’enquête. Ils cherchent à savoir s’il a pu fournir une complicité logistique ou intellectuelle à Larossi Abballa.

Assassinat d’une journaliste maltaise : le suspect veut l’immunité pour dire ce qu’il sait

  Assassinat d’une journaliste maltaise : le suspect veut l’immunité pour dire ce qu’il sait Yorgen Fenech a été arrêté mercredi sur son yacht alors qu’il tentait de fuir l’archipel méditerranéen. Il est officiellement considéré comme une personne disposant d’informations sur l’affaire, même si certains médias et la famille de la journaliste le présentent comme un possible commanditaire du meurtre.Il demande à présent l’immunité judiciaire ou une forme d’arrangement pour dire à la police ce qu’il sait sur le meurtre et peut-être impliquer d’autres personnes dans l’affaire.La décision d’accepter ou non la requête appartient au Premier ministre maltais Joseph Muscat.

© AFP Photo / Dominique Faget Un photo du couple de policiers tués à Magnanville , à Paris le 16 juin 2016. Un homme a été placé en garde à vue lundi 2 Il avait ensuite été abattu par les forces de l'ordre après avoir revendiqué son acte au nom de Daech. Depuis trois ans les enquêteurs tentent de

Deux personnes ont été placées en garde à vue , mardi 12 février, dans le cadre de l’enquête sur l ’ assassinat djihadiste d’un policier et de sa Depuis, magistrats et enquêteurs cherchent à comprendre pourquoi ce couple de policiers a été ciblé par Larossi Abballa et qui a pu lui fournir leur

Cet homme de 37 ans est un proche de l’un des mis en examen. Son audition peut durer 96 heures. Interpellé aux Mureaux, il était en lien avec le frère d’une personne déjà détenue dans cette procédure.

Le 13 juin 2016, Larossi Abballa pénètre au domicile de Jean-Baptiste Salvaing, commandant de police, et de sa compagne Jessica Schneider, agent administratif. Il tue le couple à l’arme blanche, puis prend en otage leur fils de 3 ans et demi. Après s’être filmé avec l’ordinateur des victimes via l’application Facebook Live, déclarant prêter allégeance au calife autoproclamé de l’Etat islamique et avoir répondu à l’appel de tuer des « mécréants », il est abattu lors d’un assaut des policiers du Raid.

Le fils des policiers est retrouvé prostré mais sain et sauf. Il a depuis été rapatrié dans la famille de Jean-Baptiste Salvaing. Larossi Abballa avait déjà été condamné dans un dossier de filière djihadiste afghano-pakistanaise. Plusieurs de ses proches ont été mis en examen, connus dans ce premier dossier et soupçonnés d’avoir eu connaissance du projet ou lui avoir porté assistance.

Partout en France, des centaines de CRS se font porter pâle .
La fronde des policiers, pour obtenir le maintien de leur statut spécial menacé par la réforme des retraites, s’amplifie. © CHARLES PLATIAU/REUTERS Une compagnie de CRS sur les Champs Elysees, à Paris, le 27 novembre dernier. « Nous faisons le même métier que les gendarmes, à qui personne ne songerait à retirer leur statut spécial. Il ne saurait y avoir de régime discriminatoire au sein du ministère de l’Intérieu r» , met en garde Philippe Capon, de l’Unsa-police.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!