France: Des pompiers installent un campement à Paris pour dénoncer leurs conditions de travail - - PressFrom - France
  •   
  •   

France Des pompiers installent un campement à Paris pour dénoncer leurs conditions de travail

23:25  02 décembre  2019
23:25  02 décembre  2019 Source:   nouvelobs.com

Des pompiers installent un campement à Paris pour dénoncer leurs conditions de travail

  Des pompiers installent un campement à Paris pour dénoncer leurs conditions de travail Entre 10 et 20 pompiers professionnels ont commencé lundi à camper sur la place de la République à Paris, à l'initiative du syndicat Sud-SDIS, pour dénoncer le manque d'effectifs et de reconnaissance face à l'augmentation des demandes d'assistance.Arrivés en début d'après-midi sur la place, les sapeurs-pompiers venus de différents départements ont monté trois barnums aux couleurs du drapeau tricolore, et une tente de camping rouge dans laquelle ils entendent rester toute la semaine.

Les sapeurs- pompiers crient leur colère ce mardi dans les rues de Paris . Plusieurs milliers d'entre eux défilent en ce moment depuis la place de la Elle n'a toutefois pas entraîné de perturbations majeures, les pompiers étant astreints à un service minimum. Devant l'Assemblée nationale cet été, le ministre

Pointant du doigt les politiques d'austérité ou encore les réductions d'effectifs, des syndicats ont appelé les combattants du feu à se rassembler dans la capitale. Lire aussi : Policiers, pompiers et infirmiers rassemblés à Paris pour dénoncer leurs conditions (IMAGES).

  Des pompiers installent un campement à Paris pour dénoncer leurs conditions de travail © Copyright 2019, L'Obs

Entre 10 et 20 pompiers professionnels ont commencé lundi 2 décembre à camper sur la place de la République à Paris, à l’initiative du syndicat Sud-SDIS, pour dénoncer le manque d’effectifs et de reconnaissance face à l’augmentation des demandes d’assistance.

« La sécurité ça n’a pas de prix, mais ça a un coût : le nombre d’interventions explose, il faut qu’on soit plus nombreux », explique Rémy Chabbouh à l’AFP, pompier professionnel et secrétaire général de Sud.

Arrivés en début d’après-midi sur la place de la République, les sapeurs-pompiers venus de différents départements ont monté trois barnums aux couleurs du drapeau tricolore, et une tente de camping rouge dans laquelle ils entendent rester toute la semaine.

Place de la République, le «cri au secours» des pompiers

  Place de la République, le «cri au secours» des pompiers A l’initiative du syndicat SUD-SDIS, quelques dizaines de sapeurs-pompiers venus de toute la France ont établi un campement à Paris pour dénoncer leurs conditions de travail. Au petit matin, ce mardi à Paris, les tentes aux couleurs du drapeau français et les uniformes bleu marine des sapeurs-pompiers tranchent avec la grisaille de la place de la République. Groupés autour d’un feu au pied de la statue, une vingtaine de pompiers émergent de leur nuit difficile au campement.

Journée de mobilisation des pompiers à Paris ce mardi 14 mars. À l'appel de sept syndicats, ils devraient manifester place de la République où débutera le rassemblement. Retrouver toutes les infos sur la vidéo sur : http

Pointant du doigt les politiques d'austérité ou encore les réductions d'effectifs, des syndicats ont appelé les combattants du feu à se rassembler dans la capitale. 1:06. Paris : manifestation nationale des pompiers pour dénoncer leurs conditions de travail .

Ils veulent en profiter pour « expliquer à la population quelles sont nos difficultés au quotidien pour assurer un service digne de ce nom », décrit Jean-Pierre Darmuzey, secrétaire général du syndicat en Gironde.

A Bligny-lès-Beaune, le burn-out des pompiers

Les pompiers répondent aux questions des passants, font essayer leur casque... et improvisent une cagnotte qu’ils destinent à l’Oeuvre des Pupilles. Un hommage aux trois secouristes disparus dans un accident d’hélicoptère alors qu’ils intervenaient face aux intempéries dans les Bouches-du-Rhône.

« Les gens nous soutiennent, mais ils ne décident rien. On espère que le gouvernement va enfin nous entendre. On est sur les genoux dans les casernes », explique à l’AFP Virginie Piraux, 42 ans, pompière à Condom dans le Gers, et qui s’était engagée à dormir sur place lundi soir.

« On est toujours combatifs, et même encore plus après la manifestation d’octobre où ils [les forces de l’ordre ndlr] nous ont gazés alors qu’on n’avait rien fait », ajoute-t-elle, en référence à la manifestation des pompiers professionnels du 15 octobre pour une revalorisation salariale, marquée par des échauffourées et des tensions. « C’est pour ça qu’on a choisi cette manière très pacifique de se faire entendre ».

Aux côtés des uniformes bleus marines, des dizaines de « gilets jaunes » venus les soutenir, et pour certains, leur apporter du thé et du café.

Séisme en Albanie: dans le campement de Durrës, des survivants traumatisés .
Deux jours après avoir été frappée par un séisme meurtrier, l'Albanie panse ses plaies. Dans le campement de Durrës, la deuxième ville du pays, les survivants sont traumatisés. Avec notre correspondant à Tirana, Louis Seiller Assis en cercle au milieu des tentes près du stade de Durrës, Frani et sa femme essaient de détendre les enfants qui les accompagnent. Mardi, lorsqu'un séisme de magnitude 6,4 a frappé l'Albanie aux premières heures du jour, cet homme de 54 ans a failli rester coincé sous les murs de sa maison. « Tout le monde est traumatisé. Les gens ont vu le séisme de leurs propres yeux.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 2
C'est intéressant!