•   
  •   

France Grève du 5 décembre : « Le gouvernement sous-estime le pouvoir de nuisance des policiers »

19:30  05 décembre  2019
19:30  05 décembre  2019 Source:   20minutes.fr

Grève du 5 décembre : le plan du gouvernement pour les transports

  Grève du 5 décembre : le plan du gouvernement pour les transports En réponse à la grève reconductible du 5 décembre, qui devrait avoir un impact important sur les déplacements des Français, le gouvernement a pensé à un plan pour les transports et continue d'activer ses réseaux. Le pouvoir politique va notamment demander de privilégier le télétravail et le covoiturage pour limiter les déplacements. Face à un mouvement de grève que la ministre des Transports, Élisabeth Borne, a jugé "un peu bizarre", jeudi matin, sur Europe 1, le gouvernement a réfléchi à un plan pour les transports.

Une centaine de policiers se sont réunis à Paris devant le commissariat du 14e arrondissement pour protester contre la réforme des retraites

Les policiers réclament le maintien de leur régime spécifique de retraite © Thibaut Chevillard Les policiers réclament le maintien de leur régime spécifique de retraite REPORTAGE - Une centaine de policiers se sont réunis à Paris devant le commissariat du 14e arrondissement pour protester contre la réforme des retraites

Accrochée sur une barrière, devant le commissariat du 14e arrondissement de Paris, une affiche donne le ton. « En raison d’un mouvement social national, aucun accueil du public aujourd’hui. » Sur le trottoir, une petite centaine de policiers ayant répondu, ce jeudi, à l’appel lancé par le syndicat Alliance, venus dénoncer la réforme des retraites envisagée par le gouvernement. « Les collègues veulent conserver le statut spécial du policier, explique le secrétaire général du syndicat, Fabien Vanhemelryck. C’est un acquis qu’on ne doit pas perdre. »

Grève du 5 décembre : les ministres se préparent lors d'un séminaire gouvernemental

  Grève du 5 décembre : les ministres se préparent lors d'un séminaire gouvernemental A quelques jours de la grève du 5 décembre, le gouvernement se réunit dimanche à Matignon autour d'Edouard Philippe, pour un séminaire de travail. Objectif : resserrer les rangs, harmoniser la communication et préparer l'après de cette mobilisation qui s'annonce massive. Le Premier ministre détaillera de nouveau la réforme et son calendrier. Derniers calages avant la grève. Le gouvernement se réunit au grand complet dimanche, en fin d'après midi à Matignon, pour un séminaire gouvernemental, à quatre jours du mouvement du 5 décembre.

Sentant que la situation pouvait lui échapper, le ministre de l’Intérieur a tenté hier de rassurer les syndicats dans une lettre qui leur a adressé. « Des spécificités seront conservées pour les fonctionnaires qui exercent des missions régaliennes de sécurité et d’ordre publique durant une période minimale », écrit Christophe Castaner dans ce courrier consulté par 20 Minutes. En d’autres termes, il distingue les policiers affectés sur la voie publique et ceux qui travaillent dans les bureaux. Pour les premiers, « les droits à un départ anticipé resteront ouverts comme aujourd’hui, sans changement ».

Le renseignement et l’investigation oubliés ?

Une proposition qui est loin de satisfaire Yvan Assioma, secrétaire régional du syndicat. « On se demande si le ministre connaît l’ensemble des métiers de la police, explique-t-il. Il oublie qu’il y a des gens qui ont fait leur carrière dans le renseignement, dans l’investigation, et la difficulté de leur métier est réelle. » Le lieu du rassemblement n’a donc pas été choisi par hasard. « C’est un site qui regroupe trois directions de la préfecture de police », dont une antenne de la police judiciaire, poursuit le représentant syndical parisien.

Grève du 5 décembre : "Il y a une vraie différence" avec 1995, affirme Gabriel Attal

  Grève du 5 décembre : Pour Gabriel Attal, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Education, la grève du 5 décembre n'est pas appelée à reproduire la paralysie de 1995. Invité d'Europe 1, il explique que, contrairement au gouvernement de l'époque, Emmanuel Macron avait expliqué ses intentions dès sa campagne présidentielle. Le spectre de la grande grève de décembre 1995 plane. Trois semaines de grève qui avaient complètement paralysé les transports français, dont tous les gouvernements, depuis, ont gardé le cuisant souvenir. Nombreux sont ceux qui craignent que le mouvement social du 5 décembre acquiert la même ampleur.

« Un flic, il a beau être dans un bureau, quand il sort il est flic. Et s’il se passe quelque chose, même s’il est hors service, il doit intervenir. Donc on ne peut pas distinguer les collègues de voie publique de ceux qui travaillent dans les bureaux », complète Fabien Vanhemelryck. Pour lui, ce courrier de l’hôte de la place Beauvau « ne veut rien dire ». « Il n’y a rien dedans. » Et d’ajouter : « Aujourd’hui, on a un statut, on veut le conserver, ils se débrouillent comme ils veulent. Ils veulent mettre en place un système universel, c’est leur choix, pas le nôtre. »

Cyril Hanouna prépare une émission spéciale sur la grève du 5 décembre

  Cyril Hanouna prépare une émission spéciale sur la grève du 5 décembre Pour s'adapter à l'actualité, Cyril Hanouna chamboule ses programmes. Jeudi 5 décembre, il animera une émission spéciale de "Balance ton post !" où il recevra des grévistes et le secrétaire d'Etat aux transports Jean-Baptiste Djebbari. © capture écran C8 Cyril Hanouna prépare une émission spéciale sur la grève du 5 décembre "Jeudi noir". Le mot revient souvent dans la presse quand il s'agit de qualifier la journée du jeudi 5 décembre. En effet, une grève devrait paralyser la France.

« Ça va devenir très compliqué pour eux »

Il affirme que les policiers sont prêts à se mobiliser pour obtenir satisfaction. « Le gouvernement sous-estime notre pouvoir de nuisance », souffle le secrétaire général d’Alliance, soulignant que d’autres organisations syndicales, à l’instar de l’Unsa police, mènent le combat à leurs côtés. « On peut gripper le système un jour, une semaine, plusieurs mois. »

Parmi les actions envisagées, la grève des PV ou du zèle, des contrôles plus longs dans les aéroports ou les péages autoroutiers. Et Fabien Vanhemelryck de conclure : « Ça va devenir très compliqué pour eux. D’une manière ou d’une autre, le rapport de force est avec nous. »

Réforme des retraites à Lyon : Les policiers ont manifesté la nuit .
Une cinquantaine d’agents ont manifesté en tenue dans la nuit de mercredi à jeudi © Alliance Police Nationale Auvergne Rhône Alpes A Lyon, les policiers ont manifesté de nuit pour protester contre la réforme des retraites. MOBILISATION - Une cinquantaine d’agents ont manifesté en tenue da Une cinquantaine de policiers du service de nuit ont manifesté en tenue au cours de la nuit de mercredi à jeudi à Lyon pour demander le maintien de leur régime de retraite, a-t-on appris auprès du syndicat Alliance Police Nationale Auvergne-Rhône-Alpes.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!