•   
  •   

France Grève du 5 décembre : Taha Bouhafs et Gaspard Glanz blessés dans la manifestation parisienne

23:35  05 décembre  2019
23:35  05 décembre  2019 Source:   parismatch.com

Manifestation du 5 décembre : 6000 policiers et gendarmes déployés à Paris

  Manifestation du 5 décembre : 6000 policiers et gendarmes déployés à Paris Le dispositif de sécurité pour la manifestation contre la réforme des retraites sera équivalent ce jeudi à celui mis en place le 1er mai dernier. © LP/ Guillaume Georges Le Parisien Canons à eau, drones, motos, caméras tactiques... La préfecture de police (PP) de Paris va déployer de gros moyens ce jeudi pour contrer les centaines de black blocs annoncés en tête de cortège et susceptibles d’infiltrer les rangs des manifestants qui vont défiler contre la réforme des retraites.

Gaspard Glanz et Taha Bouhafs . Les journalistes Taha Bouhafs et Gaspard Glanz ont été blessés ce 5 décembre à Paris par des tirs lors de la manifestation contre le projet de loi Il a été évacué de la manifestation par les street medics. #GreveGenerale # greve 5 decembre .

Le journaliste militant Taha Bouhafs a été blessé au genou «par un tir sur la place de la «Il a été évacué de la manifestation par les street medics». Taha Bouhafs s'était fait interpeller en juin alors Gaspard Glanz a été condamné mi-novembre à une amende pour avoir fait un doigt d'honneur à des

  Grève du 5 décembre : Taha Bouhafs et Gaspard Glanz blessés dans la manifestation parisienne © Edouard Richard / Hans Lucas et Yann Castanier / Hans Lucas

Taha Bouhafs et Gaspard Glanz ont été blessés jeudi à Paris par des tirs lors de la manifestation contre les violences policières, ont-ils indiqué sur les réseaux sociaux en publiant des images. Le journaliste militant Taha Bouhafs a été blessé au genou "par un tir sur la place de la République", a-t-il indiqué sur Twitter.

"Notre reporter @T_Bouhafs a été blessé au genou par un tir (dont on ne connaît pas la nature pour le moment)", a confirmé son employeur, le site Là-bas si j'y suis. "Il a été évacué de la manifestation par les street medics". Taha Bouhafs s'était fait interpeller en juin alors qu'il couvrait une manifestation, s'attirant le soutien de la profession.

Une vingtaine de journalistes avait pris part plus tôt à une courte action, organisée par son collectif "Reporters en colère", pour dénoncer les "violences policières" contre les journalistes.

Le journaliste Gaspard Glanz a également été blessé jeudi aux jambes, par "5 éclats de grenade désencerclante", a-t-il indiqué sur Twitter en fin d'après-midi. Son téléphone et un de ses appareils photo ont été endommagés.

Morandini Live : émission spéciale sur la grève du 5 décembre

  Morandini Live : émission spéciale sur la grève du 5 décembre Morandini Live est à retrouver sur CNews et Non Stop People. Au programme de l’émission du jeudi 5 décembre : émission spéciale sur la grève du 5 décembre. © capture d'écran Morandini Live - Non Stop People Morandini Live : émission spéciale sur la grève du 5 décembre La grève interprofessionnelle a débuté dans le froid ce jeudi 5 décembre.

Taha Bouhafs reçoit le soutien de députés insoumis[32], du Syndicat national des journalistes[ 5 ], d'une vingtaine de sociétés de journalistes et de rédacteurs Tony Le Pennec d'Arrêt sur images fait le lien entre l'arrestation de Taha Bouhafs et celle de Gaspard Glanz , lors d'une manifestation de Gilets

Les manifestations ont aussi été tendues à certains moments avec des incidents en début de manifestation à Reconduction de la grève également à la RATP, la régie de transports parisiens jusqu'à lundi, 11 lignes de Grève du 5 décembre : «Le mouvement est clairement parti pour durer».

Le journaliste, à la tête du site Taranis News, était arrivé sur le devant de la scène en avril après son interpellation lors d'une manifestation des "gilets jaunes", suscitant de vives réactions. Gaspard Glanz a été condamné mi-novembre à une amende pour avoir fait un doigt d'honneur à des policiers lors de cette manifestation. Il avait reconnu à l'audience "un geste inapproprié", parlant d'une "réaction épidermique" après avoir été poussé.

Le journaliste compte parmi les 300 signataires d'une tribune parue le 1er mai, dénonçant des "multiples violences d’Etat" et demandant au gouvernement de prendre "les mesures nécessaires pour que les forces de l'ordre cessent" de les "harceler" et les laissent travailler "librement". Les syndicats de la profession et Reporters sans frontières (RSF) avaient aussi dénoncé à plusieurs reprises des atteintes à la liberté d'informer, après des incidents entre forces de l'ordre et journalistes lors des manifestations des "gilets jaunes". Emmanuel Macron avait promis en mai que "des actions" seraient engagées pour sanctionner les violences policières délibérées contre des journalistes pendant ce mouvement.

L'intersyndicale appelle à mener des actions locales jeudi et à manifester le 17 décembre .
À l'issue de sa réunion, l'intersyndicale appelle à mener des actions locales le 12 décembre et à manifester le 17. © AFP Manifestation contre la réforme des retraites à Marseille, le 5 décembre 2019. L'intersyndicale composée de FO-CGT-FSU-Solidaires et de quatre organisations de jeunesse, opposée à la réforme des retraites, a appelé ce mardi à des actions locales le 12 décembre et à une nouvelle journée de mobilisation nationale le 17, a-t-elle annoncé à la presse après près de trois heures de réunion.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 2
C'est intéressant!