•   
  •   

France Procès Balkany : Patrick et Isabelle Balkany jugés devant la cour d’appel pour « fraude fiscale »

09:35  11 décembre  2019
09:35  11 décembre  2019 Source:   20minutes.fr

Balkany, choqué d'être traité "comme un pestiféré", demande la liberté

  Balkany, choqué d'être traité Patrick Balkany est incarcéré depuis le 13 septembre, date de sa première condamnation, à quatre ans de prison, pour fraude fiscale. Son épouse et première adjointe Isabelle a été également condamnée dans ces affaires, à trois ans de prison pour fraude puis à quatre ans pour blanchiment, mais sans mandat de dépôt eu égard à sa santé fragile.Pour la défense de l'ancien baron des Hauts-de-Seine, l'exercice est délicat. Son nouvel avocat, Romain Dieudonné, a hérité des recours déposés par l'équipe précédente emmenée par le tonitruant Eric Dupond-Moretti. Le style est différent mais l'approche reste similaire.

Patrick Balkany comparaîtra donc détenu devant une des chambres financières de la cour d ' appel de Paris, jusqu'au 18 décembre, son épouse et première adjointe Isabelle devant , elle , prendre place, libre, sur le banc des prévenus. Avant sa première condamnation pour fraude fiscale , Patrick

Isabelle Balkany , 71 ans, a été également condamnée dans ces affaires, à trois ans de prison Les édiles devraient donc se retrouver mercredi à la cour d ' appel de Paris, lui dans le box et elle sur le banc des prévenus, pour répondre d'accusations de fraude fiscale , avant leur procès en appel pour

Patrick et Isabelle Balkany, lourdement condamnés en première instance, ont rendez-vous ce mercredi matin devant la cour d’appel pour répondre d’accusations de « fraude fiscale »

Paris, le 13 septembre. Patrick et Isabelle Balkany arrivent au tribunal correctionnel de Paris pour connaître le jugement dans le volet «fraude fiscale». © Thomas SAMSON / AFP Paris, le 13 septembre. Patrick et Isabelle Balkany arrivent au tribunal correctionnel de Paris pour connaître le jugement dans le volet «fraude fiscale». PROCÈS - Patrick et Isabelle Balkany, lourdement condamnés en première instance, ont rendez-vous ce mercredi matin devant la cour d’appel pour répondre d’accusations de « fraude fiscale »

Dans la coiffeuse d’Isabelle. Dans les cendriers. Dans les poches du peignoir de bain de Patrick. Dans son attaché-case, évidemment. A l’agence de voyages de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). Dans des enveloppes kraft, bien sûr. A la caisse du supermarché. Et même dans la veste d’un costume déposé au pressing. Selon les enquêteurs, les liasses de billets étaient si nombreuses qu’elles constituaient « un océan d’argent liquide ».

Isabelle et Patrick Balkany : chaque dimanche à 13h, ils ont le même rituel !

  Isabelle et Patrick Balkany : chaque dimanche à 13h, ils ont le même rituel ! Depuis son incarcération le 13 septembre, Patrick Balkany peut compter sur sa femme Isabelle pour le réconforter. Chaque dimanche à 13h, le couple s'adonne à un rituel bien particulier. Sa femme, son principal soutien. Le 13 septembre dernier, Patrick Balkany, 71 ans, a été incarcéré à la suite de sa condamnation à quatre ans de prison pour fraude fiscale. Un mois après, il a écopé d'une peine de cinq ans de prison pour blanchiment aggravé avec un autre mandat de dépôt. Sa femme Isabelle, quant à elle, est en liberté.

La cour d ' appel de Paris a rejeté ce 9 décembre la troisième demande de mise en liberté du maire LR de Ainsi, Patrick Balkany comparaîtra détenu à son procès en appel pour fraude fiscale , qui Son épouse et première adjointe, Isabelle , a été elle aussi condamnée dans le cadre de ces affaires

"M. Balkany va comparaître détenu devant la cour ( d ' appel ), ce qui est encore une fois totalement inhabituel et véritablement insolite dans un dossier Fin octobre, la cour d ' appel avait fait droit à sa première demande de mise en liberté, dans le dossier fraude fiscale , plaçant l'élu sous un contrôle

Lourdement condamnés en septembre à quatre et trois ans de prison ferme, Patrick et Isabelle Balkany vont devoir se défendre, à nouveau, à partir de ce mercredi devant la cour d’appel de Paris, d’avoir fraudé le fisc afin de maintenir leur train de vie dispendieux. Hâbleur et tonitruant, le maire (LR) de Levallois avait reconnu lors du procès en première instance, en mai, avoir « bien vécu ». Non pas grâce à de l’argent public prétendument détourné. Mais, selon lui, grâce à l’héritage de son père qu’il a reconnu avoir rapatrié de l’étranger sans jamais en informer les services fiscaux.

Sur la même ligne, Isabelle Balkany, son épouse et première adjointe, avait avoué avoir mené une existence « plus cigale que fourmi » grâce à l’important héritage familial issu du commerce de caoutchouc. « Comme nous l’avons toujours dit, il n’y a pas un centime d’argent public. C’est uniquement notre patrimoine familial. Et il n’y a pas de corruption ! », avait-elle asséné après leur condamnation pour « blanchiment aggravé », le 18 octobre.

L’estimation du patrimoine des Balkany en débat

Qu’il s’agisse de la villa Pamplemousse sur l’île de Saint-Martin, de leur riad à Marrakech (Maroc) ou de leur moulin à Giverny (Eure) – 1.298 m² habitables, 11 chambres, 9 salles de bains, une piscine de 100 m² et un terrain de tennis –, le patrimoine des époux Balkany devrait encore être au cœur des débats de ce procès en appel. Dissimulés pendant des décennies, ces actifs, estimés entre 13 et 16 millions d’euros, auraient permis, au couple d’éviter de s’acquitter précisément de 4.339.393 euros d’impôts, selon l’accusation.

Patrick Balkany : sa demande de remise en liberté à nouveau rejetée

  Patrick Balkany : sa demande de remise en liberté à nouveau rejetée Nouveau coup dur pour Patrick Balkany : la cour d'appel de Paris a une nouvelle fois rejeté sa demande de remise en liberté. Non Stop People vous en dit davantage. © maxppp Patrick Balkany : sa demande de remise en liberté à nouveau rejetée La nouvelle est tombée ce lundi 9 décembre : la cour d'appel de Paris a de nouveau décidé de rejeter la demande de remise en liberté de Patrick Balkany. Comme l'expliquent nos confrères de BFM TV, le maire de Levallois-Perret comparaitra devant le tribunal dès le mercredi 11 décembre, "dans le cadre de son procès en appel pour fraude fiscale".

"M. Balkany va comparaître détenu devant la cour ( d ' appel ), ce qui est encore une fois totalement inhabituel et véritablement insolite dans un dossier Fin octobre, la cour d ' appel avait fait droit à sa première demande de mise en liberté, dans le dossier fraude fiscale , plaçant l'élu sous un contrôle

Patrick Balkany le 13 mai 2019, lors de son procès au Palais de justice de Paris / AFP/Archives. Les édiles devraient donc se retrouver mercredi à la cour d ' appel de Paris, lui dans le box et elle sur le banc des prévenus, pour répondre d'accusations de fraude fiscale , avant leur procès en appel

Des chiffres largement « surévalués », selon les principaux concernés. Selon nos informations, ils devraient d’ailleurs contester pied à pied, lors de ce second procès et avec l’aide d’un nouvel avocat, l’estimation de leur patrimoine réalisée par les services du fisc. Notamment en produisant de nouvelles expertises. Et cette fois-ci, ils seront deux à la barre pour le faire. Après avoir avalé des médicaments douze jours avant l’audience, Isabelle Balkany n’avait pas comparu lors du procès en première instance, en raison d’un « état de santé fragile ». Contactée par 20 Minutes, elle a confirmé qu’elle serait, pour ce second round, « bien présente ».

En prison depuis trois mois, Patrick Balkany est candidat

Au-delà de leur sort judiciaire, les Balkany vont jouer dans le prétoire une partie de leur avenir politique. En détention à la prison de la Santé (Paris, 14e arrondissement) depuis déjà trois mois, après avoir vu sa demande de mise en liberté rejetée à deux reprises, Patrick Balkany a, toutefois, assuré qu’il serait candidat à sa réélection à la mairie de Levallois, en mars 2020. Et qu’il formerait un « ticket » avec son épouse avec qui il dirige Levallois-Perret depuis 1983. Même si la majorité municipale commence à se fissurer.

A la mairie de Levallois-Perret, les ambitions des Balkany ne font plus l'unanimité

  A la mairie de Levallois-Perret, les ambitions des Balkany ne font plus l'unanimité A deux jours de l'ouverture de son procès en appel pour fraude fiscale, la cour d'appel de Paris a refusé lundi la troisième demande de mise en liberté déposée par Patrick Balkany. Pas de quoi mettre un terme à ses ambitions électorales : le maire entend conduire une liste aux municipales de mars 2020. Troisième demande rejetée. Patrick Balkany comparaîtra détenu à son procès en appel pour fraude fiscale qui s'ouvre mercredi, après que la justice a rejeté une nouvelle demande de mise en liberté. Une incarcération qui n’éteint pas les ambitions électorales du maire de Levallois-Perret pour le scrutin municipal de mars prochain.

Patrick Balkany le 13 mai 2019, lors de son procès au Palais de justice de Paris. "M. Balkany va comparaître détenu devant la cour ( d ' appel ), ce qui est encore une fois totalement inhabituel et Les édiles devraient donc se retrouver mercredi à la cour d ' appel de Paris, lui dans le box et elle sur le

Les avocats de Patrick Balkany ont déposé plus tard ce vendredi une demande de remise en liberté, sur laquelle la Cour d ' appel de Paris a deux mois pour statuer. Dix années d'inégibilité. Son épouse et première adjointe Isabelle a été condamnée à trois ans de prison ferme mais sans mandat de dépôt

Comme lors du procès en première instance, les époux Balkany pourraient être condamnés à une peine de dix ans d’inéligibilité mais prétendre néanmoins à se présenter au suffrage universel. Il leur suffirait en effet de former un pourvoi en cassation qui suspend la peine, sauf si la cour d’appel réclame l’exécution provisoire du jugement et délivre un nouveau mandat de dépôt à l’audience. La décision devrait être mise en délibéré. Mais être connue avant le premier tour des municipales.

Suivez en direct ce procès sur le compte Twitter de notre journaliste : @vvantighem

Patrick et Isabelle Balkany de retour devant la justice pour leur procès en appel pour fraude fiscale .
Isabelle et Patrick Balkany ont tous deux été condamnés pour fraude fiscale en septembre dernier.Après les refus de ses demandes de remise en liberté, ce n’est plus en homme libre mais comme détenu que Patrick Balkany, qui a par ailleurs annoncé sa candidature aux prochaines élections municipales, se présentera devant les magistrats de la cour d’appel. Isabelle Balknay, hospitalisée après une tentative de suicide lors de son jugement, sera cette fois présente aux côtés de son mari.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!