•   
  •   

France Après six jours de grève, l'heure de vérité pour le gouvernement

09:35  11 décembre  2019
09:35  11 décembre  2019 Source:   lexpress.fr

Colombie: timide début de dialogue pour tenter d'enrayer la contestation

  Colombie: timide début de dialogue pour tenter d'enrayer la contestation Cette première journée de négociations entre le gouvernement et le comité national de grève s'est clôturée sans accord concret alors qu'un nouvel appel à la mobilisation nationale a été lancé pour ce mercredi à travers tout le pays. Depuis le 21 novembre, la Colombie fait face à une forte protestation citoyenne. Avec notre correspondante à Medellin, Najet Benrabaa Mardi, les discussions ont duré près de trois heures durant lesquelles chaque représentant, tant du gouvernement colombien que du comité national de grève, n'a rien concédé.

Les trois principaux syndicats de gardiens de la paix Alliance et UNSA-Police, rejoints par Unité-SGP, ont promis, lundi, de durcir leurs actions si l’exécutif Aucune amélioration à attendre du côté des transports. Métros et RER bondés, quais noirs de monde, centaines de kilomètres de bouchons en

« En prévision des préavis de grève déposés par des organisations syndicales », la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) a demandé pour la journée du 10 décembre aux compagnies aériennes de réduire de 20 % leur programme de vols, au Analyse : L ’ heure de vérité pour Macron le réformiste.

Le Premier ministre Édouard Philippe dévoile ce mercredi sa réforme des retraites et les compromis, voire les concessions, que l'exécutif est prêt à accorder.

Le Premier ministre Edouard Philippe à l'Hôtel Matignon, le 6 novembre 2019 à Paris. © afp.com/CHARLES PLATIAU Le Premier ministre Edouard Philippe à l'Hôtel Matignon, le 6 novembre 2019 à Paris.

Jour J pour le gouvernement : après deux années de concertations et six jours de grève, il dévoilera ce mercredi les détails de la réforme des retraites, par la voix d'Édouard Philippe. Le Premier ministre s'exprimera à midi devant le Conseil économique, social et environnemental et a promis d'y présenter "l'architecture" de la réforme visant à fondre les 42 régimes de retraite actuels (général, des fonctionnaires, privés, spéciaux, autonomes, complémentaires) en un seul système universel par points.

5 décembre : Jean-Claude Delarue, représentant des usagers, défend l'idée "d'une grève de la gratuité"

  5 décembre : Jean-Claude Delarue, représentant des usagers, défend l'idée A quelques jours de la grève massive du 5 décembre, Jean-Claude Delarue, président de la Fédération des usagers des transports et des services publics sur Europe 1 dénonce une "galère extrêmement insupportable" pour les usagers et défend un nouveau moyen d'action non-bloquant : "la grève de la gratuité"."La grève va être très massive et très dure si elle dure quelques jours de plus. C’est une galère extrêmement insupportable qui s’annonce pour les usagers." Le président de la FUTSP pointe du doigt une méthode de conflit "qui n’a rien à voir avec le monde nouveau. Il faut arrêter de cibler les usagers qui ne sont pour rien dans le conflit actuel.

La tête du défilé de la # greve 10decembre est déjà arrivé vers Montparnasse. Partout en France, les opposants tentaient d’amener le gouvernement à renoncer à mettre en place un système universel par points Analyse : L ’ heure de vérité pour Macron le réformiste. Que changera la réforme pour vous ?

Le gouvernement ambitionne de simplifier la négociation dans les petites entreprises dépourvues de délégué syndical. Jusqu'à 20 salariés, elles pourront Enfin, concernant le barème des indemnités prud'homales, le futur plancher sera fixé à 15 jours de salaire pour les TPE, au lieu d'un mois pour

Trains à l'arrêt, lignes de métros fermées, pagaille de vélos et trottinettes, crèches et écoles au ralenti, blocages de raffineries... La France vit depuis jeudi au rythme de la mobilisation, à l'appel d'une intersyndicale FO-CGT-Solidaires-FSU et quatre organisations de jeunesse, suivie par certaines fédérations de l'Unsa, de la CFDT ou de la CFTC, voire par les cadres de la CFE-CGC.

Forte mobilisation

Au premier jour, jeudi 5 décembre, plus de 800 000 personnes ont manifesté en France selon le ministère de l'Intérieur. Ragaillardie, l'intersyndicale avait convoqué une deuxième journée de mobilisation dès mardi. Celle-ci s'est soldée par une participation aux manifestations très en retrait, moitié moindre dans la majorité des cortèges. Les taux de grévistes étaient également nettement en baisse, sauf à la SNCF et à la RATP.

Morandini Live : émission spéciale sur la grève du 5 décembre

  Morandini Live : émission spéciale sur la grève du 5 décembre Morandini Live est à retrouver sur CNews et Non Stop People. Au programme de l’émission du jeudi 5 décembre : émission spéciale sur la grève du 5 décembre. © capture d'écran Morandini Live - Non Stop People Morandini Live : émission spéciale sur la grève du 5 décembre La grève interprofessionnelle a débuté dans le froid ce jeudi 5 décembre.

Après une dizaine d’années de travaux, la construction du barrage hydro-agricole de Samendeni située… Le Premier ministre est le chef du gouvernement ; à ce titre, il dirige et coordonne l’action gouvernementale. Il est responsable de l’exécution de la politique de défense nationale définie par le

Le gouvernement doit présenter l'intégralité du texte de sa réforme mercredi. Du côté de la RATP, le mouvement ne s'essouffle pas non plus, avec une mobilisation qui reste entière. Lundi matin, les conducteurs et agents de maintenance des lignes 6 et 2 ont voté la reconduction de la grève jusqu'à

LIRE AUSSI>> "Pour tenir la grève, j'ai prévu de faire un crédit de 2000 euros"

Ce mercredi à nouveau, les deux opérateurs annoncent un trafic "très perturbé", avec notamment un TGV sur quatre en circulation et dix lignes de métro fermées. La RATP a déjà annoncé que les perturbations se poursuivraient jeudi.

"Il n'y a pas d'annonces magiques"

Réunie mardi soir, l'intersyndicale a appelé à des actions locales jeudi et samedi, puis une journée de mobilisation interprofessionnelle mardi 17 décembre à Paris, en même temps que la manifestation des personnels hospitaliers. Dans ce contexte, les annonces d'Édouard Philippe sont particulièrement attendues. Même si lui-même ne se fait pas d'illusions quant à leur effet immédiat. "Ce n'est pas parce que je fais un discours que les manifestations vont cesser", a averti le chef du gouvernement lors d'une réunion à huis clos avec le groupe LREM à l'Assemblée. "Il n'y a pas d'annonces magiques", a-t-il insisté.

Grève du 10 décembre à Perpignan : La CGT revendique une coupure d’électricité qui a touché 5.000 foyers

  Grève du 10 décembre à Perpignan : La CGT revendique une coupure d’électricité qui a touché 5.000 foyers Une partie du centre-ville a été volontairement privée d’électricité par le syndicat, notamment les administrations mais aussi 5.000 foyers de particuliers © M.Libert / 20 Minutes (Archives) CGT (illustration). MOBILISATION - Une partie du centre-ville a été volontairement privée d’électricité par le syndicat, notamment les administrations mais auss La CGT a revendiqué une coupure d’électricité qui a touché mardi le centre-ville de Perpignan et le marché de fruits et légumes Saint-Charles.

Le gouvernement doit présenter l'intégralité du texte de sa réforme mercredi. Du côté de la RATP, le mouvement ne s'essouffle pas non plus, avec une mobilisation qui reste entière. Lundi matin, les conducteurs et agents de maintenance des lignes 6 et 2 ont voté la reconduction de la grève jusqu'à

Plus de 400 kilomètres de bouchons ce mardi matin 10 décembre en Île- de -France et des transports toujours paralysés. Le mouvement contre la réforme des En France, la grève dans les transports fait les beaux jours du covoiturage. Retour de proches de jihadistes:«le travail des services sociaux de

LIRE AUSSI>> Retraites : les secrets de la réforme

Mardi soir, avec Emmanuel Macron, ils ont procédé aux ultimes arbitrages lors d'un dîner à l'Élysée avec des ténors de la majorité, sans que quasiment rien ne filtre, pour préserver l'effet de surprise. Décalage dans l'application de la réforme, périodes de transition pour les régimes spéciaux, éventuelle revalorisation des carrières de la fonction publique, notamment des enseignants, âge pivot, pénibilité, droits familiaux... sont autant d'options que le Premier ministre va lever, ou non, ce mercredi. Il assurera le service après-vente des annonces dans le 20 heures de TF1.

Déjà évoquée dans la matinée par Édouard Philippe lors du petit-déjeuner de la majorité, l'idée de mettre en oeuvre la réforme à partir de la génération 1975, au lieu de 1963 comme envisagé au départ, s'est précisée à l'issue du dîner de mardi soir à l'Élysée, a-t-on appris auprès d'un participant. Des gestes ont déjà été promis aux enseignants et aux policiers. Le gouvernement a également laissé entendre qu'il n'y aurait pas de mesure budgétaire supplémentaire avant l'entrée en vigueur de la réforme.

Morandini Live : émission spéciale grève et annonces du gouvernement

  Morandini Live : émission spéciale grève et annonces du gouvernement Morandini Live est à retrouver sur CNews et Non Stop People. Au programme de l’émission du mercredi 11 décembre : émission spéciale grève. © capture d'écran Morandini Live - Non Stop People Morandini Live : émission spéciale grève et annonces du gouvernement La grève est rentrée dans sa septième journée. Le Premier ministre Édouard Philippe doit s’exprimer ce mercredi sur la réforme des retraites. Quelles vont être les annonces ? Il présente à 12h au Conseil économique, social et environnemental (CESE) l’intégralité du projet du gouvernement.

Les syndiqués de la SAQ ont voté pour un total de six jours de grève à déclencher au moment opportun. Cette fois-ci, les employés ont choisi de manifester « Le gouvernement libéral a lui-même dit qu’il voulait une meilleure conciliation travail-famille pour les employés de l’État, mais nous, on ne

La grève continue à la SNCF et à la RATP contre la réforme des retraites. Par ailleurs, la région Ile- de -France propose la gratuité aux passagers franciliens pendant les jours de grève , en partenariat avec cinq plates-formes de covoiturage Analyse : L ’ heure de vérité pour Macron le réformiste.

"Dire la vérité aux Français"

Mais devant l'Assemblée nationale mardi, le Premier ministre a aussi répété qu'il fallait "dire la vérité aux Français, la dire tranquillement: cela passe progressivement par un allongement de la durée de travail, progressivement de façon à préserver les choix individuels de chacun". Une position qui ne convainquait déjà pas le patron de la CFDT, Laurent Berger, avant la grève. Muet depuis le premier jour de mobilisation, sa réaction aux décisions du gouvernement sera particulièrement scrutée.

LIRE AUSSI>> Caisses de grève, cagnottes... Comment les grévistes s'organisent pour tenir financièrement

Il y a une semaine, il avait redit que si, dans la réforme, il y avait "l'idée qu'il faut travailler plus longtemps, c'est niet". "S'il y a le moindre élément de réforme paramétrique [mesure d'âge, allongement de la durée de cotisation], la CFDT se mobilisera", a-t-il menacé. Des gestes clairs sont également attendus par la CFTC, l'Unsa et la CFE-CGC, dont l'adhésion même partielle au mécontentement est exceptionnelle.

Réforme décisive

Les partis d'opposition, qui ne cessent de dénoncer le flou entourant la réforme, attendent le Premier ministre au tournant. À droite, on est prêt à reprocher tout recul jugé excessif face aux revendications des grévistes. À gauche, notamment la France insoumise, on continue à réclamer le retrait pur et simple d'un projet "néfaste" voire "dangereux", ce qu'Emmanuel Macron n'est en l'état pas prêt à faire.

LIRE AUSSI>> Retraites : les jeunes générations se sentent-elles concernées ?

Le président de la République, qui a fait de la "transformation" du pays, la raison d'être de son quinquennat, joue gros sur cette réforme. Et il risque de perdre des deux côtés, auprès de ses détracteurs comme de ses fidèles, en cas de recul.

Du côté des syndicats réclamant le retrait de la réforme, les annonces de ce mercredi sont attendues avec impatience. "Le mouvement va pouvoir rebondir, on ne pourra plus nous reprocher de combattre un projet qu'on ne connaît pas", a résumé Michel Beaugas (FO), qui s'attend à "des annonces sur les cheminots et la RATP pour l'Unsa et sur la gouvernance pour satisfaire la CFDT". "Macron va distribuer", prédit-il.

Réforme des retraites : Les syndicats annoncent une nouvelle journée interprofessionnelle d’action le 9 janvier .
« La seule chose de concrète, c’est que le Premier ministre n’a pas entendu la rue », a réagi Philippe Martinez, à l’origine de cette date © Jacques Witt/SIPA Philippe Martinez, le 18 décembre 2019 à Matignon. TRAVAIL - « La seule chose de concrète, c’est que le Premier ministre n’a pas entendu la rue », a réagi Philippe Marti Des syndicats pas encore convaincus.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 7
C'est intéressant!