•   
  •   

France Un ultranationaliste condamné à sept ans de prison pour «entreprise terroriste individuelle»

03:30  14 décembre  2019
03:30  14 décembre  2019 Source:   msn.com

Cannes: Quatorze interpellations après le meurtre d'une figure du grand banditisme

  Cannes: Quatorze interpellations après le meurtre d'une figure du grand banditisme En cavale, le Cannois Thierry Fornasari avait été retrouvé tué par balles dans le Var © Elisa Frisullo / 20 Minutes Une voiture de police lors d'une opération COUP DE FILET - En cavale, le Cannois Thierry Fornasari avait été retro Le coup de filet a eu lieu lundi. Quatorze personnes, des hommes et des femmes, ont été interpellées à Cannes et ses environs (Alpes-Maritimes) dans le cadre de l’enquête sur le meurtre, en début d'année, du Cannois Thierry Fornasari, figure connue du grand banditisme azuréen.

Un ultra - nationaliste au profil psychologique fragile a été condamné ce vendredi à Paris à sept ans de prison pour des velléités d'attaque à l'explosif contre La magistrate avait expliqué que les conditions de l'infraction d'" entreprise terroriste individuelle " pour laquelle il était jugé n'étaient pas réunies

Il s’agit du premier procès terroriste criminel devant le tribunal pour enfants de Paris, qui n’a jusque-là été amené à juger que des délits liés au djihadisme. L’adolescent s’était revendiqué de l’organisation Etat islamique et était poursuivi pour « entreprise terroriste individuelle et tentative d’assassinat en

Devant les enquêteurs, il avait affirmé avoir envisagé « une tuerie de masse » et une attaque contre le président de la République.

Le Parisien © LP/Arnaud Dumontier Le Parisien

Les cibles restaient floues : des locaux d’En Marche, une mosquée, une synagogue… Un ultranationaliste au profil psychologique fragile a été condamné vendredi à Paris à sept ans de prison pour des velléités d’attaque à l’explosif. Le tribunal correctionnel a ordonné le maintien en détention de Guillaume M., 26 ans, assortissant sa peine d’une période de sûreté des deux tiers et d’un suivi sociojudiciaire avec obligation de soins et de travail.

Jean-Luc Mélenchon condamné à 3 mois de prison avec sursis

  Jean-Luc Mélenchon condamné à 3 mois de prison avec sursis Jean-Luc Mélenchon et plusieurs de ses proches étaient poursuivis pour rébellion et provocation suite à la perquisition houleuse à La France insoumise. Le verdict a été rendu ce lundi 9 décembre. © maxppp Jean-Luc Mélenchon condamné à 3 mois de prison avec sursis Jean-Luc Mélenchon avait défrayé la chronique le 16 octobre 2018. Le leader de la France insoumise et plusieurs de ses partisans dont certains députés comme Alexis Corbière s’étaient vivement opposés à une perquisition menée au siège du parti. "La République, c’est moi !" avait notamment déclaré l’ancien candidat à l’élection présidentielle.

Paris pour « entreprise terroriste individuelle », un délit passible de 10 ans d ’emprisonnement. M., l’ ultranationaliste qui voulait attaquer Macron, jugé pour entreprise terroriste individuelle . Militaires attaqués au couteau à Nice en 2015 : Moussa Coulibaly condamné à 30 ans de prison .

Le délit d' entreprise terroriste individuelle fait l'objet d'une QPC © AFP / Jacques Demarthon. Amadou est né à Paris en 1982. Il a sept ans lorsque, victime de maltraitances de son père, il est placé par l'aide sociale à l'enfance (ASE).

Les juges ont en outre révoqué une année de prison avec sursis d’une précédente condamnation, qui vient s’ajouter aux sept ans. Un peu plus tôt, le parquet national antiterroriste (PNAT) avait demandé neuf ans contre lui.

La procureure avait rappelé que, pour des raisons juridiques, Guillaume M. ne pouvait pas être condamné pour avoir voulu abattre des minorités ou le président Emmanuel Macron. Elle avait expliqué que les conditions de l’infraction d'« entreprise terroriste individuelle » pour laquelle il était jugé n’étaient pas réunies s’agissant d’un projet d’attaque à l’arme à feu, sa recherche d’une arme ne permettant pas, selon la loi applicable, de caractériser ce délit.

« Je veux faire le plus de dégâts possible »

Cet homme de 26 ans, ancien membre des Jeunesses nationalistes, ligue d’extrême droite dissoute en 2013, avait été interpellé en 2017 après des propos sur le site jeuxvideo.com : « Je cherche une arme (semi auto-obligatoire) genre AK avec min. un chargeur (c’est du 7,62 x 39), écrivait-il à un internaute avant son interpellation. Mais comme j’ai un casier, je ne peux pas passer par la voie légale… Je veux buter des gens, voilà je te dis vu que tu me prends pas au sérieux […] Je veux faire le plus de dégâts possible. »

Burkina: Bassolé écrit à Kaboré pour faire cesser des accusations de la majorité

  Burkina: Bassolé écrit à Kaboré pour faire cesser des accusations de la majorité Le général Djibrill Bassolé, condamné à 10 ans de prison à la suite du procès du coup d’État manqué de 2015, a adressé un courrier au président Roch March Christian Kaboré le 26 novembre dernier. Il lui demande d'intervenir pour faire cesser les accusations qui circulent à son encontre. Accusé par certains responsables du parti au pouvoir de participer aux attaques terroristes contre le pays, l’ex-patron de la diplomatie de la Burkinabè dénonce « une cabale » contre sa personne.

Autre nouveauté : le délit d’ entreprise terroriste individuelle . Ce dernier vise surtout les individus qui se radicalisent indépendamment d’une organisation terroriste et doit être caractérisé par la détention d’objets ou de substances dangereuses (armes, explosifs, etc.), mais aussi par un des éléments

La défense considère de son côté que les poursuites pour « entreprise terroriste individuelle » sont mal fondées. Elle déplore notamment qu’on accuse Guillaume M. d’un projet d’attentat à l’arme à feu alors que les éléments matériels retenus contre Moussa Coulibaly condamné à 30 ans de prison .

Devant les enquêteurs, il avait affirmé avoir envisagé « une tuerie de masse » contre « plusieurs personnes de chaque minorité, musulmans, juifs, noirs, homosexuels, franc-maçons ». Il évoquait aussi un « attentat contre Macron », par exemple le 14-Juillet.

Le parquet comme le tribunal ont en revanche jugé que l'« entreprise individuelle » était bien caractérisée par une vidéo de 2015 dans laquelle il lance un cocktail Molotov en menaçant de s’en prendre à une mosquée puis des recherches sur Internet en 2017 concernant des permanences d’En Marche, une députée, une synagogue, les explosifs…

Un homme « dans la provocation », selon son avocate

La procureure a décrit Guillaume M. comme « dangereux », « dans la dissimulation ». Dans le box, celui-ci a plusieurs fois répété qu’il ne passera « pas à l’acte ». Le jeune homme a expliqué qu’il rêvait alors de « vivre entre Blancs », « fantasmait sur le fait d’être considéré comme quelqu’un de dangereux » mais n’a « jamais vraiment eu de volonté de tuer ».

Se décrivant comme étant, à l’époque, un « parasite » solitaire et dépressif, il a dit avoir « pensé cinq minutes » à tuer Emmanuel Macron, « puis être retourné jouer aux jeux vidéo ». « Nationaliste » aujourd’hui encore, il assure qu’il « n’a plus d’idée aussi extrême » qu’une tuerie, tout en assumant détester les « sionistes » et « avoir du mal avec l’islam ».

Son avocate, Adèle Singh, avait plaidé la relaxe, mettant en garde contre le risque d’un « procès d’intention » envers un prévenu qui est « dans la provocation ». « Il n’a aucun projet d’action aux moyens d’explosifs », a-t-elle insisté. Elle avait aussi dénoncé une tentative de « sauvetage » de ce dossier par le biais de la vidéo du cocktail Molotov, pour laquelle Guillaume M. a pourtant « déjà été condamné ».

Pékin dément tout travail forcé de détenus étrangers dans une prison de Shanghaï .
Pékin dément tout travail forcé de détenus étrangers dans une prison de Shanghaï © Reuters/ALY SONG PÉKIN DÉMENT TOUT TRAVAIL FORCÉ DE DÉTENUS ÉTRANGERS DANS UNE PRISON DE SHANGHAÏ PEKIN (Reuters) - La Chine a démenti lundi tout travail forcé de détenus étrangers dans la prison de Qingpu, à Shanghaï, au lendemain d'un article du Sunday Times portant sur un message de prisonniers découvert dans une carte de Noël produite par le géant britannique des supermarchés Tesco.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 6
C'est intéressant!