•   
  •   

France Paris : suicide d’un policier du SDLP

16:05  05 janvier  2020
16:05  05 janvier  2020 Source:   msn.com

Hauts-de-Seine : Un policier se suicide au sein de l’état-major de la police

  Hauts-de-Seine : Un policier se suicide au sein de l’état-major de la police Agé de 39 ans, il travaillait comme opérateur radio dans le Centre d’information et de commandement de l’état-major © C. Girardon / 20 Minutes Un agent de police (illustration). DECES - Agé de 39 ans, il travaillait comme opérateur radio dans le Centre d’information et d C’est le 59e suicide de l’année dans la Police nationale. Selon le parquet de Nanterre, un policier s’est donné la mort dans la nuit de dimanche à lundi au sein de l’état-major de la police des Hauts-de-Seine.

В ответ @azizzemouri1 @MatthieuGariel и еще. 2. Une hécatombe !

Des policiers à Paris , le 12 avril. Francois Mori / AP. « J’ai mis en place une cellule de vigilance sur la question du suicide que j’installerai dans les 15 jours pour qu’elle anime la réflexion, qu’elle soit disponible, pour qu’ un policier , un gendarme, un fonctionnaire du ministère puisse 24 heures sur 24

Le fonctionnaire, qui faisait partie du service en charge de la protection des personnalités, était en arrêt maladie.

Le Parisien © LP Le Parisien

Un policier du service de la protection des personnalités (SDLP) s’est suicidé samedi soir à Paris, dans le XXe arrondissement, a appris l’AFP dimanche auprès de la police nationale, confirmant une information d’un journaliste du Point.

Le fonctionnaire était en arrêt maladie, précise la police nationale. Selon Le Point, il avait été désarmé par son administration. Père de trois enfants, il appartenait à la sous-direction des moyens mobiles, selon l’hebdomadaire.

Il s’agit du premier suicide de policier de l’année. En 2019, 59 agents ont mis fin à leurs jours, selon un décompte de la police, contre 35 en 2018.

LIRE AUSSI>Service de protection des personnalités : heures sup et personnel fantôme

Marseille : un mineur de 17 ans se rend après l'agression d'un policier .
Un policier de 25 ans, en civil, a été grièvement blessé au couteau samedi dans la cité phocéenne alors qu'il intervenait pour régler un différend entre jeunes. © AFP/ANNE-CHRISTINE POUJOULAT Lors de son intervention, le fonctionnaire, qui n'était pas en service, était en civil et n'avait pas fait état de sa qualité de policier. (photo d'illustration) Un mineur de 17 ans s'est constitué prisonnier dimanche après l'agression d'un policier de 25 ans grièvement blessé d'un coup de couteau samedi à Marseille alors qu'il était intervenu pour calmer un différend entre jeunes.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 2
C'est intéressant!