•   
  •   

France Une interne du CHU de Lille se suicide

02:05  11 janvier  2020
02:05  11 janvier  2020 Source:   msn.com

Nancy : Un délégué syndical se suicide sur son lieu de travail dans un supermarché

  Nancy : Un délégué syndical se suicide sur son lieu de travail dans un supermarché Dans une lettre, il dénonce des difficultés professionnelles © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP Les faits se sont déroulés dans un supermarché Leclerc. (illustration) TRAVAIL - Dans une lettre, il dénonce de Un délégué syndical FO s’est suicidé samedi matin sur son lieu de travail, un hypermarché de Vandoeuvre-lès-Nancy ( Meurthe-et-Moselle), laissant une lettre où il met en cause, notamment, de , a-t-on appris de sources concordantes.

Elle était déjà prise en charge pour des problèmes de santé. "Les équipes qui travaillaient avec elle ont été très choquées", précise-t-on au sein du CHU de Lille .

Fonds de dotation du CHU de Lille . FOURNISSEURS. Nos procédures en cours. Etudes médicales. Vous êtes interne au CHU de Lille . Avec une communauté de près de 16 000 professionnels, le CHU de Lille est l’un des plus grands campus santé du Nord de l’Europe.

Une cellule d’urgence médico-psychologique a été déployée à partir de mardi matin au centre hospitalier.

Le Parisien © Capture d’écran/Google street view Le Parisien

Une interne en stage au CHU de Lille s’est suicidée dans la nuit de lundi à mardi, à l’extérieur du CHU et de la faculté de médecine, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

« Cette jeune professionnelle a mis fin à ses jours dans la nuit de lundi à mardi », écrit le CHU de Lille dans un communiqué diffusé jeudi en interne, et apparu vendredi sur Twitter.

« Elle était prise en charge pour des problèmes de santé. Son geste nous affecte tous, en particulier ses collègues, confrères et consœurs qui l’ont accueillie à son arrivée en novembre 2019 », écrivent Frédéric Boiron, le directeur de l’établissement, Dominique Lacroix, le doyen de la faculté, et François-René Pruvot, président de la commission médicale d’établissement. « Notre communauté s’associe à la douleur de sa famille et de ses proches et se tient naturellement à leurs côtés ».

Lille : suicide d’une interne en stage au CHU

  Lille : suicide d’une interne en stage au CHU Une interne en stage au CHU de Lille s’est suicidée au début du mois de janvier. Ce drame, dont les circonstances restent inconnues, survient dans un contexte de mobilisation des internes contre des conditions de travail indécentes. © Fournis par Franceinfo Une interne en stage au CHU de Lille s'est suicidée dans la nuit du 6 au 7 janvier 2020, à l'extérieur du CHU et de la faculté de médecine. "Cette jeune professionnelle a mis fin à ses jours dans la nuit de lundi à mardi", écrit le CHU de Lille dans un communiqué diffusé le 9 janvier.

Hôpital universitaire de recours et de référence, d’enseignement, d’innovation et de recherche, il prend en charge Près de 1.4 millions de patients y sont pris en charge chaque année, permettant au CHU de Lille de développer une expertise à la fois pour ses activités de recours et pour celles de proximité.

Hôpital universitaire de recours et de référence, d’enseignement, d’innovation et de recherche, il prend en charge des pathologies lourdes nécessitant Près de 1.4 millions de patients y sont pris en charge chaque année, permettant au CHU de Lille de développer une expertise à la fois pour ses activités

« Les équipes qui travaillaient avec elle ont été très choquées », a précisé une source au sein du CHU. Une cellule d’urgence médico-psychologique a été déployée à partir de mardi matin au centre hospitalier.

«Des conditions de travail particulièrement exigeantes»

Dans un communiqué publié vendredi, le Syndicat national des jeunes médecins généralistes (SNJMG) « rappelle l’urgence d’engager des actions concrètes afin de mettre en place des conditions de travail décentes pour les internes qui ne mettront pas en danger ni leur santé ni celle des patient(e) s ».

« Ce n’est pas la première fois malheureusement qu’on est confronté à un interne qui met fin à ses jours », a souligné Emmanuelle Lebhar, porte-parole du SNJMG, tout en précisant ne pas connaître les circonstances du drame.

« Les internes sont confrontés à des conditions de travail particulièrement exigeantes, ça peut conduire des situations d’épuisement physique et mental ».

En août 2019, un cadre de l’hôpital de Flers (Orne) avait mis fin à ses jours sur son lieu de travail, tandis qu’en février, un chirurgien s’était donné la mort à l’hôpital Avicenne à Bobigny.

LIRE AUSSI>Les internes en grève pour dénoncer «la décadence de l’hôpital public»

Paris : Un policier du service de la protection des personnalités se donne la mort .
Il s’agit du premier suicide d’un policier en 2020 © NICOLAS MESSYASZ/SIPA Un agent de police. (illustration) DRAME - Il s’agit du premier Un policier du service de la protection des personnalités (SDLP) s’est suicidé samedi à Paris, a-t-on appris ce dimanche auprès de la police nationale confirmant une information du Point. Il s’agit du premier suicide de policier de l’année. En 2019, 59 agents ont mis fin à leurs jours​, selon un décompte de la police, contre 35 en 2018.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 10
C'est intéressant!