•   
  •   

France Étudiant éborgné à Rennes : le Défenseur des droits demande des poursuites disciplinaires contre deux policiers

00:10  15 janvier  2020
00:10  15 janvier  2020 Source:   msn.com

Livreur décédé à Paris : le Défenseur des droits se saisit "d'office"

  Livreur décédé à Paris : le Défenseur des droits se saisit Après la mort du livreur Cédric Chouviat, dimanche 5 janvier, à Paris dans une interpellation policière controversée, le Défenseur des droits va ouvrir une enquête sur les circonstances de la mort de ce père de famille. Il vérifiera notamment si les déontologie a été respectée par les forces de l'ordre.Cédric Chouviat, un père de famille de 42 ans, a été victime d'un malaise cardiaque le 3 janvier, aux abords de la Tour Eiffel, après avoir été plaqué au sol, casque sur la tête, par plusieurs policiers lors d'un contrôle tendu.

Saisi par le jeune homme, le Défenseur des droits a réclamé des poursuites disciplinaires contre deux policiers pour « usage disproportionné Au moment des faits, deux fonctionnaires de police, un brigadier-chef et un gardien de la paix, avaient utilisé leurs armes mais « il est impossible de

Une enquête disciplinaire est en cours, un avertissement ou un blâme étant "envisageables" Violences policières : Macron demande des "propositions" pour "améliorer la déontologie". Étudiant éborgné à Rennes : Le Défenseur des droits demande des poursuites contre deux policiers .

En 2016, Jean-François Martin avait perdu l’usage d’un œil lors d’une manifestation contre la loi Travail. La responsabilité du policier tireur de LBD n’a pas pu être déterminée.

Le Parisien © AFP/DAMIEN MEYER Le Parisien

Cela faisait trois ans que Jean-François Martin attendait un avis du Défenseur des droits concernant l’usage du lanceur de balles de défense (LBD). Le 28 avril 2016, l’étudiant en géographie alors âgé de 20 ans avait perdu l’usage d’un œil après avoir reçu un tir de LBD au visage, lors d’une manifestation contre la loi Travail à Rennes.

Alors que l’instruction judiciaire n’a, à ce jour, pas permis de déterminer la responsabilité précise d’un des fonctionnaires présents, le jeune homme a reçu le mois dernier les conclusions de l’enquête du Défenseur des droits Jacques Toubon, qu’il avait saisi en 2016, annonce Ouest-France.

Rennes: Un homme suspecté d'au moins deux viols interpellé

  Rennes: Un homme suspecté d'au moins deux viols interpellé Deux femmes ont été violées en novembre et décembre à Rennes et une troisième à Brest avant l'étéIl a été interpellé par la brigade anticriminalité en plein centre-ville de Rennes le 29 décembre. Son attitude « de chasseur », selon un enquêteur, a éveillé les soupçons des policiers qui l’ont rapidement identifié. Activement recherché, un homme d’origine afghane suspecté d'au moins deux viols a été placé en garde à vue fin décembre et placé en détention provisoire, a fait savoir le parquet de Rennes. Cet homme né en 1990 serait dans deux affaires de viols commis dans la capitale bretonne et une potentiellement à Brest (Finistère).

JUSTICE - L' étudiant de 20 ans qui a perdu l'usage de son oeil lors d'une manifestation contre la loi Travail à Rennes , en avril dernier, annonce qu'il va saisir le Défenseur des droits . Jeudi, ils vont également saisir le Défenseur des droits .

L'Université de Rennes 1 organise son offre de formation autour de trois secteurs disciplinaires : les sciences et technologies, la santé les deux écoles d’ingénieurs (ENSSAT et ESIR) Les sciences humaines et sociales représentent la majorité des étudiants inscrits à l’Université de Rennes 1 : 43

Un usage de LBD « avéré »

Ce dernier a notamment pu auditionner les deux policiers soupçonnés d’avoir tiré au LBD ce jour-là dans la zone où se trouvait Jean-François Martin. Dans ce document, que Le Parisien a pu consulter, Jacques Toubon « recommande l’engagement de poursuites disciplinaires à l’encontre du brigadier-chef et du gardien de la paix pour un usage disproportionné de leur LBD ».

Il est « avéré » que les deux fonctionnaires « ont fait usage de leur LBD », souligne le Défenseur, « mais il est impossible de déterminer avec certitude l’auteur du tir ». L’un des policiers auditionnés a indiqué être certain de n’avoir visé personne au niveau de la tête. L’autre, a quant à lui, réfuté avoir tiré en direction du quai où se trouvait Jean-François Martin, en dépit d’images de vidéosurveillance qui le montrent face à ce quai, un LBD à l’épaule.

À New Delhi, une centaine d'individus attaquent la prestigieuse université Nehru

  À New Delhi, une centaine d'individus attaquent la prestigieuse université Nehru L’université Jawaharlal Nehru, l'une des plus importantes de la capitale indienne New Delhi, a été attaquée ce dimanche 5 janvier par une centaine d’assaillants, et ses professeurs et militants syndicaux battus. Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis Il est 18h30, la nuit vient de tomber sur la capitale quand des dizaines de jeunes hommes masqués et cagoulés se déversent dans les bâtiments de l’université Jawaharlal Nehru, des bâtons et des barres de fer à la main. Ils saccagent une partie des locaux, les voitures et s’en prennent aux professeurs et étudiants.

Deux policiers ont été entendus ce mardi à Rennes par l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), avant Les deux hommes ne font à ce jour l'objet d'aucune poursuite . La victime, Jean-François Martin, a rencontré les La famille a également saisi récemment le Défenseur des droits .

Étudiant éborgné à Rennes : Le Défenseur des droits demande des poursuites contre deux policiers . 20minutes.fr. A la plage au Venezuela: rhum, reggaeton et "aucun changement" à l'horizon.

Des conditions de tir non réunies

La distance qui séparait les personnes visées par ces tirs des policiers mis en cause a été évaluée entre 35 et 48 m, rappelle Jacques Toubon, qui pointe qu’elle est donc « supérieure à l’efficacité optimale de l’arme » qui est de 30 m. Conclusion du Défenseur des droits : « Les conditions permettant l’usage des LBD n’étaient pas réunies ». Il dénonce un « usage disproportionné de la force ». Ce jour-là, révèle son rapport, 40 tirs de LBD avaient été comptabilisés lors de la manifestation.

LIRE AUSSI>Jacques Toubon : « Nous sommes dans un pays crispé »

Comme il l’a déjà fait précédemment, notamment dans le cadre de blessures de manifestants Gilets Jaunes ces derniers mois, l’intéressé recommande au ministre de l’intérieur « d’interdire l’utilisation des LBD dans les opérations de maintien de l’ordre ».

« Le LBD est toujours une arme dangereuse »

« C’est agréable de voir une enquête qui démontre qu’en effet, ce tir est une erreur et que le LBD est toujours une arme dangereuse. Le résultat est très satisfaisant », se félicite auprès du Parisien Jean-François Martin, qui dit vouloir verser ce rapport au dossier d’instruction.

Rennes : Une jeune femme décède après avoir été percutée par une voiture de police

  Rennes : Une jeune femme décède après avoir été percutée par une voiture de police L’accident s’est produit cette nuit vers 0h30 au niveau de l’avenue Aristide Briand © C. Allain / APEI / 20 Minutes Illustration d'un véhicule de police, ici près de Rennes. FAITS DIVERS - L’accident s’est produit cette nuit vers 0h30 au nive Un grave accident de la circulation impliquant une voiture de police de la brigade cynophile s’est produit cette nuit vers 0h30 à Rennes.

Sachant que vous offrez de l’aide financière aux étudiants étrangers, pourriez-vous me faire parvenir la documentation ainsi que les formulaires à cet effet. Certains organismes ne proposent pas de formulaire de demande de bourse d’étude , dans ces cas, il est possible de faire une demande de

Déplacement du Défenseur des droits à Montbard et Dijon. Intervention lors du débat sur la protection sociale et la médiation sociale : « Le Pacte social Français : exception culturelle ou droit fondamental ? » organisé par le club de réflexion sur l’avenir de la protection sociale (CRAPS).

Il demeure cependant circonspect quant au fait de voir un jour condamner l’auteur du tir qui lui a valu la perte de son œil. « Nous sommes allés au pénal car nous voulons que le responsable soit attaqué, mais il n’a toujours pas été formellement identifié », s’attriste le jeune Breton. Selon lui, l’enquête est au point mort depuis septembre 2018.

Alors que la fin de l’instruction lui a été notifiée à cette date, rappelle-t-il, le parquet de Rennes n’a pas encore fourni son réquisitoire définitif, dans lequel il doit demander ou non un renvoi de l’affaire devant un tribunal.

Les excuses du parquet

Sollicité par l’AFP ce mardi, le procureur de la République de Rennes Philippe Astruc déplore que ce dossier n’ait « pas été traité avec la célérité qu’il méritait » et s’est engagé à transmettre ses réquisitions « pour la fin du mois de février ». Il présente aussi ses excuses à Jean-François Martin.

L’ancien étudiant dit de son côté être « amer » quant à cette inertie : « Il aura fallu faire appel à la presse pour avoir une réaction de la justice, alors que l’instruction s’est terminée depuis 15 mois… », souffle-t-il.

Nîmes – Rennes / L1 (J12) : Chaîne, groupes, stats .
Nîmes a marqué 65 buts contre Rennes à domicile dans son histoire en Ligue 1. Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur cette affiche en retard de la 12eme journée de Ligue 1. © Panoramic Eduardo Camavinga Rennes Nîmes a marqué 65 buts contre Rennes à domicile dans son histoire en Ligue 1. Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur cette affiche en retard d Nîmes - Rennes, où et quand voir le match En direct sur beIN Sports 1 le mercredi 15 janvier à 19h00 Nîmes - Rennes, les compos probables Nîmes A venir... Rennes A venir... Nîmes - Rennes, les groupes Nîmes A venir... Rennes A venir..

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!