•   
  •   

France "Dépassionner" le débat : des députés lancent une mission sur le cannabis

00:10  15 janvier  2020
00:10  15 janvier  2020 Source:   lexpress.fr

Légalisation du cannabis : Gabriel Attal "favorable" à un débat

  Légalisation du cannabis : Gabriel Attal Le secrétaire d'État, qui n'a jamais utilisé le mot "récréatif", a estimé que le débat devait notamment se fonder sur les questions de santé publique. © afp.com/Eric FEFERBERG Le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation, Gabriel Attal, le 24 octobre 2018 à l'Elysée, à Paris. Le secrétaire d'État en charge de la Jeunesse, Gabriel Attal, s'est déclaré ce mercredi "favorable" à l'ouverture d'un débat autour de la légalisation du cannabis, au lendemain de l'ouverture d'une mission parlementaire sur son usage, récréatif ou thérapeutique.

Une mission d'information parlementaire sur le cannabis a officiellement lancé ses travaux ce mardi dans l'espoir de " dépassionner " le débat , récurrent en "C'est une question très mal connue de nos citoyens" et elle "ne se limite pas à la question du cannabis comme drogue", a poursuivi le député .

Alors que l'expérimentation du cannabis thérapeutique est en cours d'élaboration, une mission d'information parlementaire va La radio précise que le but est de « dépassionner le débat ». Un parlementaire détaille que le débat est piégé et inclut trop de « positions dogmatiques, de caricatures ».

"Il y a une urgence du sujet, car notre pays a une législation sur les usages de stupéfiants assez répressive", a déclaré le député LR Robin Reda.

Au total, cinq millions de Français déclarent avoir déjà fait usage du cannabis. © afp.com/Saeed KHAN Au total, cinq millions de Français déclarent avoir déjà fait usage du cannabis.

Sujet sensible. Une mission d'information parlementaire sur le cannabis a officiellement lancé ses travaux ce mardi dans l'espoir de "dépassionner" le débat, récurrent en France, autour de son usage récréatif ou thérapeutique. "Il y a une urgence du sujet car notre pays a une législation sur les usages de stupéfiants assez répressive" mais "c'est en France où l'on en consomme le plus", a déclaré le député LR Robin Reda, président de la mission, lors d'une conférence de presse à l'Assemblée nationale.

Robin Reda, président de la mission parlementaire sur le cannabis : "C'est de loin la première entreprise de France"

  Robin Reda, président de la mission parlementaire sur le cannabis : Face à l'échec de la politique répressive menée en France, une mission parlementaire se donne pour objectif d'éclairer le débat public sur le cannabis. Invité jeudi sur Europe 1, le député Robin Reda affirme que le statu quo sur la question est intenable. Dresser un état des lieux des enjeux sanitaires, sécuritaires et économiques, c'est l'objectif de la mission d'information parlementaire sur le cannabis nouvellement créée. Le député de droite de l'Essonne Robin Reda, affirme jeudi au micro d'Europe 1 vouloir dépassionner le débat sur la consommation de chanvre.

Interrogé sur la réforme du droit d'asile qui sera proposée par le gouvernement au mois de mars, le vice-président de l'Assemblée nationale a appelé à

La note remet en effet le cannabis au centre du débat public, quand les lobbyistes du thérapeutique et du bien-être cherchaient à dépassionner les À partir de là, les représentants d’intérêts sont confiants. « La mission d’information sur les usages du cannabis donnera ses conclusions à la fin

LIRE AUSSI>> "Les dealers empruntent les méthodes de la grande distribution"

Au total, cinq millions de Français déclarent avoir déjà fait usage du cannabis. Pour faire évoluer la réponse pénale, une amende forfaitaire de 200 euros doit bientôt être expérimentée pour sanctionner les consommateurs. La mission, qui rendra ses premières conclusions au deuxième semestre, a pour but de dresser un état des lieux des enjeux à la fois sanitaires, sécuritaires, économiques et agricoles, autour de l'usage du cannabis et de la production de chanvre.

"Il faudra sortir du dogme"

"C'est une question très mal connue de nos citoyens" et elle "ne se limite pas à la question du cannabis comme drogue", a poursuivi le député. "Il faudra dépassionner au maximum la question car le débat est souvent hystérisé", a aussi souligné Jean-Baptiste Moreau, député LREM et rapporteur général de la mission. "Il faudra sortir du dogme car on a refusé toute évolution pendant des années", a-t-il aussi déclaré, tout en assurant que l'objectif des travaux n'était pas d'aboutir à une "légalisation totale".

Sénégal : en Casamance, les agriculteurs se tournent vers le cannabis pour vivre

  Sénégal : en Casamance, les agriculteurs se tournent vers le cannabis pour vivre Cette région isolée et indépendantiste du Sénégal est devenue la première région productrice de cannabis du pays et d'Afrique de l'ouest.Le petit village de Kafoutine est la porte d’entrée d’un univers de mangroves, d’un entrelacs de canaux qui s’étend tout le long de la côte atlantique, jusqu’au fleuve Casamance. Ici, le cannabis est une ressource économique essentielle. La culture est illégale, et pourtant tous les champs sont réservés au chanvre. On peut comprendre. Il se vend 30 euros le kilo contre 70 centimes pour les oignons. "Si tu ne cultives pas (le chanvre), tu ne peux pas t'en sortir", explique à l’AFP un jeune cultivateur.

"Il faut dépassionner le débat et sortir des caricatures", a lancé ce mardi soir Hugues Renson, député LaREM et vice-président de l'Assemblée nationale. "Je suis très mal à l'aise avec des pratiques qui seraient déplacées", a concédé Hugues Renson, interrogé sur des cas de tentes arrachées à des

Je pense qu'il est urgent de mieux "revivre" notre histoire. Son Histoire il faut l'assumer et la comprendre sinon on risque de vivre éternellement dans les

La mission, dont le travail sera axé autour de trois grands usages du cannabis - thérapeutique, récréatif et pour le "bien-être" - étudiera également la situation à l'étranger, et notamment aux Etats-Unis où plusieurs Etats ont franchi le pas de la légalisation.

LIRE AUSSI>> Cinq questions sur l'expérimentation du cannabis thérapeutique autorisée par l'Assemblée

Pointant un "flou juridique" sur la commercialisation des produits issus du cannabis, les membres de la mission estiment que la France "sur-transpose" actuellement la réglementation européenne en interdisant tous "les produits issus de la fleur du chanvre" et en restreignant l'utilisation du chanvre "au seul commerce des fibres et des graines".

Ces produits favorisent "la réduction du stress et de l'anxiété, l'amélioration du sommeil et de la récupération" et peuvent être consommés sous forme alimentaire, liquide, vaporisés ou de produits cosmétiques, soulignent ces élus. L'expérimentation du cannabis à usage médical, pour laquelle l'agence du médicament (ANSM) a donné son aval, débutera d'ici à quelques semaines en France et sera au coeur de la première audition de la mission.

Toulouse : Le guetteur prend les policiers pour des clients et les conduit jusqu’au dealer .
En surveillance près d’un point de trafic de drogue à Toulouse, les policiers de la BAC ont été aidés dans leur tâche par un guetteur mal avisé, dimanche en début de soirée © FRED SCHEIBER / 20 MINUTES Le guetteur a pris les policiers pour des clients. Illustration. BOULETTE - En surveillance près d’un point de trafic de drogue à Toulouse, les policiers de la BAC ont été aidés dans leur tâche par un guetteur mal avis L’endroit est connu pour être une plaque tournante du trafic de drogue, dans le quartier toulousain de Bellefontaine.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!