•   
  •   

France Vidéo d'une infirmière traînée au sol par des policiers : un manifestant déféré

22:10  15 janvier  2020
22:10  15 janvier  2020 Source:   liberation.fr

Brest : un conducteur alcoolisé force un barrage de grévistes et traîne un policier avec sa voiture

  Brest : un conducteur alcoolisé force un barrage de grévistes et traîne un policier avec sa voiture L’homme âgé d’une quarantaine d’années, alcoolisé, a été déféré au parquet et a été placé sous contrôle judiciaire vendredi. © LP / OLIVIER BOITET Le Parisien Un homme a été déféré vendredi devant le parquet de Brest (Finistère) et placé sous contrôle judiciaire après avoir forcé la veille un barrage de grévistes avec sa voiture et blessé un policier, rapporte Le Télégramme. Selon le quotidien régional, l’homme âgé d’une quarantaine d’années, alcoolisé, a roulé sur un brasier allumé près du port de commerce de Brest.

  Vidéo d'une infirmière traînée au sol par des policiers : un manifestant déféré © Fotoweb

Un second manifestant, qui a tenté d'aider l'aide soignante traînée au sol, a été placé en garde à vue lundi pour «outrage», «violences sur personne dépositaire de l'autorité publique» et «rébellion». Il a été déféré à l'issue de sa garde à vue.

Question posée par Brice le 15/01/2020

Bonjour,

Vous nous saisissez sur des images de la manifestation qui a eu lieu à Paris, contre la réforme des retraites, le 9 janvier. Samedi, CheckNews publiait un premier article sur cette séquence, filmée par le journaliste Brice Ivanovic. L’histoire portait alors sur une aide-soignante, identifiable grâce à son sac à dos rouge, traînée au sol par les forces de l’ordre. De nombreux internautes affirmaient alors qu’elle avait été rouée de coups. En réalité, c’est un autre manifestant, un certain Gaël D., qui a été frappé et interpellé par la police alors qu’il tentait de protéger l’infirmière. Ce manifestant a finalement été relâché et une enquête de l’IGPN ouverte sur ces faits de violences.

Un homme roué de coups par un policier jeudi à Paris : nouvelle enquête ouverte par l'IGPN

  Un homme roué de coups par un policier jeudi à Paris : nouvelle enquête ouverte par l'IGPN Gaël D., le jeune manifestant qui avait voulu protéger une aide soignante, avait été placé pendant quarante-huit heures en garde à vue, puis libéré suite à un classement sans suite. Son avocate a déposé plainte. L'IGPN a ouvert une enquête. Question posée par Brice le 13/01/2020 Bonjour, Une enquête judiciaire a été ouverte par l’Inspection générale de la police nationale (IGPN), selon nos informations, après qu’un homme à terre a été frappé d’une dizaine de coups de poing par un policier, jeudi 9 janvier à Paris. La scène avait notamment été filmée par le journaliste Brice Ivanovic, lors de la manifestation contre la réforme du système des retraites.

Mais dans cette vidéo, une autre action se déroule en parallèle. Celle-ci concerne un homme à gauche de l’image, qui dès les premières secondes de la séquence, se penche pour aider l’aide soignante en lui saisissant le pied droit, juste avant que Gaël D. ne se jette sur elle pour la protéger. On retrouve l’homme, quelques secondes plus tard au second plan, agenouillé au sol. Des policiers se regroupent autour de lui. Alors qu’il essaie de se redresser, il est tiré en arrière, s’allonge par terre puis tente à nouveau de se remettre debout. Les forces de l’ordre le retiennent par la poignée du sac à dos. A cet instant, on peut voir le manifestant se tenir d’une main l’arrière du crâne. La suite des images ne permet pas de savoir ce qu’il advient de lui.

Toulouse : Le guetteur prend les policiers pour des clients et les conduit jusqu’au dealer

  Toulouse : Le guetteur prend les policiers pour des clients et les conduit jusqu’au dealer En surveillance près d’un point de trafic de drogue à Toulouse, les policiers de la BAC ont été aidés dans leur tâche par un guetteur mal avisé, dimanche en début de soirée © FRED SCHEIBER / 20 MINUTES Le guetteur a pris les policiers pour des clients. Illustration. BOULETTE - En surveillance près d’un point de trafic de drogue à Toulouse, les policiers de la BAC ont été aidés dans leur tâche par un guetteur mal avis L’endroit est connu pour être une plaque tournante du trafic de drogue, dans le quartier toulousain de Bellefontaine.

Garde à vue de 48 heures

Cet homme, agent à la RATP – ainsi que l’indiquent ses soutiens dans des appels à rassemblement devant le commissariat du VIIIe arrondissement et comme l’ont confirmé plusieurs sources à CheckNews – a été placé en garde à vue pendant 48 heures pour «outrage», «violences sur personne dépositaire de l’autorité» et «rébellion». Ce mercredi, à l’issue de sa garde à vue, il a été déféré en vue d’une présentation demain à un magistrat.

« Il y a un problème de maintien de l’ordre » : Hidalgo met la pression sur Castaner et le préfet Lallement .
Face aux violences policières, la maire de Paris a appelé à revenir à la doctrine dite « Grimaud » en termes de maintien de l’ordre..@Anne_Hidalgo , sur le maintien de l'#ordre à Paris : "Il y a un problème d'augmentation de l'#insécurité à Paris,… https://t.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 52
C'est intéressant!