•   
  •   

France Municipales 2020 à Paris : Faut-il être soutenu par des « stars » pour être élu à la mairie ?

20:15  16 janvier  2020
20:15  16 janvier  2020 Source:   20minutes.fr

Municipales 2020 à Bordeaux : Le candidat LREM Thomas Cazenave assure se démarquer avec sa « vision progressiste et centriste »

  Municipales 2020 à Bordeaux : Le candidat LREM Thomas Cazenave assure se démarquer avec sa « vision progressiste et centriste » Après le retrait de la course aux municipales de Vincent Feltesse, Thomas Cazenave (La République en marche) estime que « l’offre politique » s’est clarifiée en vue des élections de mars prochain © Mickaël Bosredon/20 Minutes Le candidat LREM à la mairie de Bordeaux, Thomas Cazenave POLITIQUE - Après le retrait de la course aux municipales de Vincent Feltesse, Thomas Cazenave (La République en marche) estime que « l’offre politique » s’est clarifiée en vue Une vision « différente, progressiste, et du centre.

Après « faut - il publier un livre pour être élu à la mairie ? », « faut - il supporter le PSG pour être élu à la mairie ? » et « faut - il être parisien pour être élu à la Municipales 2020 à Paris : « Avec Anne Hidalgo, nous sommes dans un système autoritaire », estime Serge Federbusch, soutenu par le RN

Le 22 mars 2020 , les Français choisiront leur maire à l ’occasion du second tour des élections municipales . Quant au Parti socialiste, il joue sa survie dans le sauvetage de ses bastions ( Paris , Nantes, Rennes, Lille). Les candidats EELV qui rêvent de briller en mars sont haut placés dans les

De Jean-Marie Bigard à Edouard Louis en passant par Audrey Pulvar et Carla Bruni, qui sont les soutiens « stars » des candidats pour l’élection municipale de 2020 ?

Vikash Dhorasoo et Danielle Simonnet (LFI), Audrey Pulvar et Anne Hidalgo (PS), Jean-Marie Bigard, soutien de Marcel Campion © SIPA PRESS Vikash Dhorasoo et Danielle Simonnet (LFI), Audrey Pulvar et Anne Hidalgo (PS), Jean-Marie Bigard, soutien de Marcel Campion POLITIQUE - De Jean-Marie Bigard à Edouard Louis en passant par Audrey Pulvar et Carla Bruni, qui sont les soutiens « stars » des candidats pour l’élection municipale de 2020 ?

Dans les fêtes, c’est toujours mieux de venir accompagné de gens « cool ». Souvent sûrs d’eux et hauts en couleur, ils permettent de se sentir à l’aise et de gagner des points de street crédibility. Dans la bataille des municipales, c’est globalement pareil. A première vue, il semble préférable d’être entouré par des gens connus qui pèsent dans le game, pour s’imposer. Vraiment ?

Municipales 2020 à Paris : Rachida Dati tape du poing contre les instances d’investiture de LR

  Municipales 2020 à Paris : Rachida Dati tape du poing contre les instances d’investiture de LR La capitale LR à Paris n’a pas vraiment apprécié de ne pas avoir été consultée sur le choix du candidat dans le XVIIe arrondissement © HAMILTON-POOL/SIPA Rachida Dati, le 29 octobre 2019 à Paris. ELECTIONS - La capitale LR à Paris n’a pas vraiment apprécié de ne pas avoir été consultée sur le choix du candidat dans le XVIIe arrondissement Rachida Dati pousse un coup de gueule. La candidate des Républicains pour les municipales à Paris s’est emportée, ce mercredi contre les instances du parti qui ont décidé d’une investiture d’arrondissement en son absence.

Manon Labaye, tête de liste de Poitiers Anticapitaliste. Avec un petit hommage à Ken Loach et " Le vent se lève" (oui, bon, des petits soucis niveau son quoi

Il est tiré au canon, face à la place Ubéda, à 23 heures. Ce spectacle pyrotechnique est sans souci visible depuis la plage. Mardi 14 juillet 2020 , la ville de Paris a fait de son traditionnel feu d'artifice " le symbole de la résilience de notre capitale et de notre Nation", rendant hommage à tous les héros du

Après « faut-il publier un livre pour être élu à la mairie ? », « faut-il supporter le PSG pour être élu à la mairie ? » et « faut-il être parisien pour être élu à la mairie ? », place à une autre question « cruciale » dans la course au château : « Faut-il être soutenu par des "stars" pour être élu à la mairie ? ». Qui sont les personnalités engagées aux côtés des candidats pour ce scrutin municipal de mars 2020 et que permettent-ils ? Décryptage et tour d’horizon, à deux mois du premier tour.

« Tableau de chasse »

En 2014, Anne Hidalgo avait un comité de soutien officiel. Présidé par un certain Cédric Villani, il rassemblait des élus mais aussi beaucoup « d’artistes et d’intellectuels de renom ». On y trouvait notamment Jacques Higelin, Pierre Lescure, Lio, Agnès B, Jean-Pierre Bacri, Agnès Jaoui, Jean-Pierre Marielle, Gérald Dahan, Yvan Attal. Et Enrico Macias, qui était aussi dans le comité de soutien de Nicolas Sarkozy en 2007 pour les élections présidentielles. Dans le camp d’en face, Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate de l’UMP à la mairie de Paris, rejetait, elle, en bloc l’idée même de comité de soutien.

Municipales : arrondissement par arrondissement, parti par parti, voici les têtes de liste à Paris

  Municipales : arrondissement par arrondissement, parti par parti, voici les têtes de liste à Paris Le premier tour des élections municipales se dérouleront le 15 mars. Le point sur les candidats, arrondissement par arrondissement, des principales formations politiques. Sans surprise, la déclaration de candidature d'Anne Hidalgo à Paris serait imminente. Depuis des semaines, son entourage prépare la campagne des municipales. Intitulée "Paris en commun", cette liste - qui regroupe le PS, Place publique, Générations et le PCF - a déjà présenté ses candidats par arrondissement. La maire sortante pourrait ne pas être tête de liste, puisque cela n'est pas obligatoire pour briguer la Ville lors du troisième tour.

C’ est l ’association A’tipyk qui a eu l ’idée d’exposer en plein air les plus beaux clichés réalisés au cours de ces soirées, notamment par Jérôme Le Belleguy. Les services municipaux , sous la houlette de Jean-Luc Le Ho, ont tout mis en oeuvre pour donner corps à cette belle rétrospective.

A la Une : Retrouvez toute l 'actualité en France, à l 'international, l 'actualité économique et politique avec Le Figaro. Les associations et les élus qui dénoncent l ’implantation «excessive» de champs d’éoliennes en France ont décidé de se regrouper pour porter leurs dossiers en justice et gagner en

« Je ne veux pas faire de comité de soutien. Il y a des soutiens bien sûr. Mais je trouve ça un tout petit peu dépassé, cette espèce de tableau de chasse », déclarait-elle à l'émission « Tous Politiques ». « Il y a quelque chose d’un peu indécent à aller demander un soutien à des personnes qui ont reçu des subventions de la ville ou qui sont en attente de subventions de la ville (…) Aller chercher un comité de soutien dans une élection municipale, c’est forcément risquer de rentrer dans cette logique, j’en veux pas. Je pense que la création artistique se fait dans la plus grande liberté, loin des cours. J’aime pas les cours », ajoutait-elle. « La politique culturelle de la ville de Paris, ça a été beaucoup la cour, le clan, l’entre-soi », concluait la future candidate malheureuse. Ambiance. Mais la tradition du « comité de soutien » existe depuis plusieurs années.

Des paillettes à la planète

En 2001, Bertrand Delanoërassemblait déjà autour de lui des personnalités publiques dans un « comité de soutien » : Jeanne Moreau, Pierre Arditi, Jacques Perrin, Lio, Elie Sémoun ou encore Patrick Timsit. Son rival, Philippe Seguin, aussi, avait décidé d’avoir le sien. « Mais moi je ne fais pas une campagne de paillettes comme Bertrand Delanoë, je fais une campagne sur le fond », avait-il affirmé. Dix-neuf ans plus tard, le comité de soutien est toujours d’actualité mais il a peu évolué.

Municipales 2020 à Paris: Anne Hidalgo se lance dans une campagne éclair de neuf semaines

  Municipales 2020 à Paris: Anne Hidalgo se lance dans une campagne éclair de neuf semaines La maire sortante, Anne Hidalgo, a officialisé sa candidature. Les candidats pour les élections municipales de 2020 à Paris sont désormais au complet. Que la fête commence. © SIPA PRESS Anne Hidalgo ce vendredi 10 janvier 2020, lors de ses vœux. POLITIQUE - La maire sortante, Anne Hidalgo, a officialisé sa candidature. Les candidats pour les élections municipales de 2020 à Paris sont désormais au La maire sortante, Anne Hidalgo, est officiellement en campagne pour un second mandat.

Invitée ce jeudi de Jean-Jacques Bourdin, sur RMC et BFMTV, Anne Hidalgo, maire de Paris , a annoncé qu'elle pourrait briguer un second mandat à la mairie de Paris en 2020 : "J'espère que je pourrai être candidate mais je ne vais pas vous le dire aujourd'hui. D'abord, il faut que je fasse mon

Il faut dire que l ’application du protocole sanitaire n’avait pas de quoi rendre chèvre. Avec ses 650 hectares de bois et landes en contreforts des monts Le PNRA a également posé une patte neuve sur le parcours menant à l ’installation. Il l ’a flanqué de silhouettes de loups indiquant la bonne direction

Engagée dans une campagne éclair pour un second mandat, Anne Hidalgo promet du terrain et des propositions « puissantes », selon son entourage. Cette fois-ci c’est le climatologue Jean Jouzel, ancien vice-président du groupe scientifique du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat, qui est président de son comité de soutien. Il a d’ailleurs pris la parole lors du lancement de campagne de la maire sortante, ce lundi soir. Mais encore peu de noms de « stars » sont pour le moment sortis. A noter toutefois qu’ Audrey Pulvar s’est engagée très tôt dans la campagne et sera présente en numéro 2 sur la liste du centre de la capitale. Quid des autres candidats ?

A chacun ses « stars »

Benjamin Griveaux (LREM) reçoit plutôt le soutien de « stars » du gouvernement. Marlène Schiappa, la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations, est sur la liste du 14e arrondissement. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn est également très fortement pressentie pour figurer sur une liste. Quant au frère ennemi Cédric Villani, il se targue d’avoir reçu le soutien de 131 personnalités issues de la société civile, dont Erik Orsenna (membre de l’Académie française) et Etienne Klein (physicien, philosophe)

Municipales 2020 à Marseille : Vers une union pour faire barrage au RN et Stéphane Ravier dans le 13-14 ?

  Municipales 2020 à Marseille : Vers une union pour faire barrage au RN et Stéphane Ravier dans le 13-14 ? Plusieurs partis s’organisent d’ores et déjà pour faire union dans les 13 et 14e arrondissements de Marseille contre le frontiste Stéphane Ravier, élu lors des dernières municipales © Anne-Christine Poujoulat /AFP Stéphane Ravier en 2017 MUNICIPALES - Plusieurs partis s’organisent d’ores et déjà pour faire union dans les 13 et 14e arrondissements de Marseille contre le frontiste Stéphane Ravier, élu C’était le coup de théâtre des dernières élections municipales de Marseille.

élu de la mairie ..qui plus est ,qu' il monopolise une partie des murs de la ville,pour les réserver a des " stars "internationales qui vont partout ou cette situation est injuste et mème anti-démocrtique;MERCI de signer cette pétition et mème d'aller plus loin en envoyant un mail au maire de Niort,mr Baloge.

L ’affaire pourrait n’ être qu’une des mille et une péripéties qui font le charme inépuisable de la politique locale italienne. Ces derniers mois, les deux « stars » locales ne rataient jamais une occasion de s’invectiver à distance, le premier reprochant à la maire de se comporter plus en militante qu’en élue

De son côté, la candidate soutenue par LFI, Danielle Simonnet part, elle, avec un ancien footballeur international, Vikash Dhorasoo, des écrivains engagés comme Edouard Louis, ou encore la militante Lamya Essemlali du Sea Shepherd. David Belliard (EELV) a préféré lui s’entourer de personnalités connues du monde associatif, de soutiens féministes et LGBT. Le comité de soutien de Rachida Dati (LR) afficherait plus d’un millier de membres d’après son entourage, dont Carla Bruni. Enfin, Marcel Campion compte sur Jean-Marie Bigard pour assurer le « spectacle ». Mais le but d’une « star » dans une campagne reste la même pour de nombreux candidats.

« Pour des politiques que l’on accuse souvent d’être déconnectés de la réalité, ces personnalités donnent un gage d’humanité et un moyen de s’ancrer dans la culture populaire », analyse Philippe Moreau Chevrolet, professeur de communication à Science Po Paris et président de l’agence de communication MCBG. Selon lui, la « star » dans la campagne joue également « un rôle d’influenceur qui met à la disposition du candidat ses réseaux sociaux souvent très suivis » et alors atteindre le plus grand nombre de personnes pour diffuser ses idées et son programme.

Monica Bellucci, Laetitia Casta, Julie Gayet… Les stars se mobilisent contre le sida .
Les stars du Tout-Paris se sont réunies au Pavillon Cambon Capucines à Paris ce jeudi 23 janvier pour assister à l’annuel Dîner de la mode du Sidaction. Voilà 17 ans que les célébrités françaises se pressent au Dîner de la mode du Sidaction pour témoigner de leur engagement dans la lutte contre le sida. Organisé cette année au Pavillon Cambon Capucines à Paris, Line Renaud, co-présidente de l’association avec Pierre Bergé, a accueilli des grands noms du cinéma et de la mode pour un fastueux gala. Monica Bellucci était très chic pour ce rendez-vous incontournable.

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!