•   
  •   

France Philippe, 50 ans, contrôle les frontières du nord de la France

20:15  23 janvier  2020
20:15  23 janvier  2020 Source:   liberation.fr

Hauts-de-France : Le canal Seine-Nord en proie aux premières interrogations environnementales

  Hauts-de-France : Le canal Seine-Nord en proie aux premières interrogations environnementales Le premier avis consultatif rendu par L’Autorité environnementale pointe des manques dans le dossier du canal Seine-Nord Europe © 20 Minutes Le tracé du canal Seine-Nord Europe ENVIRONNEMENT - Le premier avis consultatif rendu par L’Autorité environnementale pointe des manques dans le doss Quelle sera l’utilité du canal Seine-Nord ? Quelles seront les incidences environnementales du chantier ? Autant de questions que pose déjà l’Autorité environnementale (AE) dans son premier avis consultatif, rendu fin décembre, concernant ce projet de liaison fluviale à grand gabarit

  Philippe, 50 ans, contrôle les frontières du nord de la France

  Philippe, 50 ans, contrôle les frontières du nord de la France Fin décembre, Carlos Ghosn, l’ancien patron de l’entreprise automobile Renault-Nissan, a fui le Japon alors qu’il n’en avait pas le droit. Ça a surpris beaucoup de gens car normalement, chaque personne est contrôlée quand elle passe d’un pays à un autre. En France, c’est le rôle de la police aux frontières, qu’on appelle aussi «la PAF», de vérifier que les gens ont bien le droit de voyager. Philippe en est le chef dans la région Hauts-de-France.

Aéroports, ports, trains, routes… tout est inspecté ! «On assure le contrôle de tous les voyageurs qui entrent et sortent de France», résume-t-il. Ça s’effectue à des guichets, grâce aux passeports, que les policiers vérifient. Ils scannent ces documents dans un lecteur optique, un peu comme aux caisses de supermarché, et des informations sur la personne s’affichent sur l’écran du policier. «Si elle est recherchée, on le verra», dit Philippe.

Migrants : les arrivées dans l'UE au plus bas depuis 2013, les renvois en hausse

  Migrants : les arrivées dans l'UE au plus bas depuis 2013, les renvois en hausse Selon le directeur de Frontex, les arrivées aux frontières extérieures ont chuté de 92% par rapport au pic de 2015. © afp.com/ANGELOS TZORTZINIS Des migrants et réfugiés sur leur canot attendent d'être secourus par les gardes-côtes grecs, le 13 novembre 2019 au large de l'île de Samos, en mer Egée. Quelque 139 000 arrivées "irrégulières" de migrants ont été enregistrées dans l'UE en 2019, soit le plus bas niveau depuis 2013, tandis que les renvois vers les pays d'origine sont en hausse, a indiqué vendredi l'agence européenne de contrôle des frontières, Frontex.

Documents qui permettent de voyager dans d’autres pays.

Les personnes recherchées peuvent avoir été condamnées à de la prison ou ne pas avoir respecté la décision d’un juge. «Ça peut aussi être le cas d’un père qui part avec ses enfants alors qu’il n’a pas la garde de ceux-ci», ajoute le policier.

Droit de vivre avec ses enfants.

  Philippe, 50 ans, contrôle les frontières du nord de la France

La PAF travaille aussi en étroite collaboration avec les pays européens et plus particulièrement avec ceux qui bordent la France, comme l’Allemagne, la Belgique ou l’Espagne. Ces pays remplissent un gros fichier dans lequel ils mettent le nom de personnes recherchées et tous les autres pays européens y ont accès. «On peut découvrir en France une personne recherchée par d’autres pays. On garde la personne, on prend contact avec le pays et on peut la remettre aux autorités de celui-ci», précise Philippe.

Police.

Il fait ce métier depuis 20 ans, il l’adore et n’est pas près de l’arrêter. «On ne s’ennuie jamais, c’est tous les jours qu’il se passe quelque chose.»

Philippe habite à Lille

  Philippe, 50 ans, contrôle les frontières du nord de la France

Municipales 2020 à Lille : Le président ex-LR du département du Nord votera Aubry au second tour .
Jean-René Lecerf avait même été la tête de liste de l’UMP aux municipales de 2014 à Lille face à Martine Aubry © ALCALAY SARAH/SIPA Jean-René Lecerf lors de son élection comme président du conseil départemental du Nord. (archives) SURPRISE - Jean-René Lecerf avait même été la tête de liste de l’UMP aux municipales de 201 Le président (ex-LR) du conseil départemental du Nord, Jean-René Lecerf, a annoncé vendredi qu’il voterait, au second tour des élections municipales, en faveur de la maire PS de Lille, Martine Aubry, qu’il avait affrontée sans succès en 2014.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 7
C'est intéressant!