•   
  •   

France Guide Michelin : une étoile verte pour récompenser les chefs qui allient écologie et gastronomie

10:15  28 janvier  2020
10:15  28 janvier  2020 Source:   europe1.fr

Mort de Sébastien Demorand, ancien juré de Masterchef sur TF1

  Mort de Sébastien Demorand, ancien juré de Masterchef sur TF1 Sébastien Demorand s'est éteint des suites d'une longue maladie à l'âge de 50 ans.A partir de 2002, Sébastien Demorand fait le choix de l’indépendance en travaillant à son compte et collabore avec plusieurs journaux et magazines culinaires (L'Optimum, Le Parisien, Le Guide du Fooding...). Il publie en parallèle ses propres livres de cuisine et devient le référent gastronomie de la radio RTL, que ce soit dans sa chronique Ça vaut le goût ou dans son émission Maison Jardin Cuisine. C’est en 2010 que Sébastien Demorand s’installe durablement sur le petit écran en intégrant le jury du concours culinaire de TF1, Masterchef.

Parmi les chefs distingués, figure notamment Alain Passard de L’Arpège, trois étoiles qui propose un menu 100 % légumes et défend de longue date une La question hante le monde de la gastronomie après que le Michelin , dont le nouveau Guide est dévoilé lundi, a retiré leurs trois étoiles à des

Le chef âgé de 28 ans espérait maintenir l’ étoile au château où l’amour du produit, le terroir et la cuisine traditionnelle représentent D'autres établissements, eux, ont quitté le guide Michelin après avoir déménagé ou développé un nouveau concept. Une nouvelle catégorie " gastronomie durable".

Le guide Michelin encourage le développement durable en cuisine. Il a dévoilé lundi une nouvelle récompense qui récompense les chefs les plus écolos. Matériaux naturels, énergie verte, produits locaux et saisonniers... Autant de critères qui permettent de remporter ce nouveau macaron vert. © AFP Le guide Michelin encourage le développement durable en cuisine. Il a dévoilé lundi une nouvelle récompense qui récompense les chefs les plus écolos. Matériaux naturels, énergie verte, produits locaux et saisonniers... Autant de critères qui permettent de remporter ce nouveau macaron vert.

Le Guide rouge se met au vert. Lundi, le guide Michelin a dévoilé son célèbre palmarès. La France compte trois nouveaux restaurants trois étoiles au guide Michelin : le Japonais Kei Kobayashi à Paris, Glenn Viel aux Beaux-de-Provence et Christopher Coutenceau à La Rochelle. En plus des dix nouveaux établissements deux étoiles et de 49 nouveaux restaurants une étoile, une nouvelle distinction a été décernée cette année. Elle récompense les chefs qui mettent en avant dans leurs établissements, le développement durable.

Marc Veyrat plein de rancoeur : au guide Michelin, "ce sont des fous"

  Marc Veyrat plein de rancoeur : au guide Michelin, La veille de la publication du guide Michelin 2020, Marc Veyrat a encore poussé un coup de gueule contre ses critiques. Le chef, qui a perdu sa troisième étoile en 2019, ne mâche pas ses mots. Marc Veyrat ne décolère pas. Le chef, dont le restaurant La maison des bois a perdu sa troisième étoile au guide Michelin en 2019, n'est pas prêt de capituler. L'édition 2020 du guide sera révélée ce lundi 27 janvier, et c'est l'occasion pour lui de redire tout le mal qu'il pense de ces critiques gastronomiques.

«Trois étoiles viennent récompenser l 'étincelant parcours de Kei Kobayashi, premier chef japonais à obtenir la récompense suprême en France, de Premier à être récompensé , Christopher Coutanceau, dont le nom revenait régulièrement, avait reçu l'an dernier un prix de la gastronomie durable

Le Guide Michelin a dévoilé, ce lundi 27 janvier, les nouvelles étoiles pour 2020. En pleine polémique autour des critères retenus pour noter les restaurants et alors que le restaurant du À noter que le Kei, tenu par le chef Kei Kobayashi et situé à Paris obtient lui aussi la reconnaissance suprême du guide .

>> Retrouvez la matinale du jour de Matthieu Belliard en replay et en podcast ici

Allier gastronomie et écologie

Les chefs peuvent l’appeler l’étoile verte ou le trèfle à cinq feuille. A défaut d’avoir un nom, la nouvelle distinction du Michelin a une signification claire : récompenser les chef les plus écologistes. Thibaud Spivac est le chef du restaurant Anona à Paris. C’est le tout premier prix qu’il reçoit pour son alliance de la gastronomie et de l’écologie.

Lire aussi - Pierre Gagnaire sur le guide Michelin : "Jamais je n'irais râler si je perdais quelque chose"

"Je fais du saisonnier, du local. J’ai cherché à aller plus loin", explique le chef cuisinier. "Je n'ai pas de gaz dans l'établissement. Nous fonctionnons à l'électricité verte, renouvelable. Les matériaux sont naturels : nos tables sont faites en chêne français, fabriquées en Ile-de-France. Tout a été réfléchi pour que ce soit le mieux possible tout en mettant le terroir parisien en avant."

Le Guide Michelin met la gastronomie durable à l’honneur

  Le Guide Michelin met la gastronomie durable à l’honneur Le célèbre guide, qui dévoile son palmarès ce lundi, a créé une nouvelle catégorie pour valoriser les chefs engagés pour la planète. Une dimension qui ne fait pas encore partie des critères d’attribution des étoiles. © AFP/Joel Saget Le Parisien Suspense. C’est ce lundi soir que sera dévoilée, au Pavillon Gabriel à Paris, la cuvée 2020 du Guide Michelin. Un moment attendu avec angoisse par les chefs, dont le destin peut basculer s’ils décrochent une étoile… ou s’ils en perdent une.

Guide MICHELIN 2020 : trois étoiles pour Kei Kobayashi. Depuis de nombreuses années déjà, la France et le Japon entretiennent une véritable idylle culinaire : on ne compte plus les chefs nippons, pétris de talent et d’idées nouvelles, qui ont quitté leur pays natal pour venir s’installer dans l’Hexagone.

Le palmarès 2020 du guide Michelin sera annoncé ce lundi, avec une nouveauté cette année: une catégorie " gastronomie durable" Le guide ne détaille pas les critères de sélection. "C’est avant tout une dynamique portée par des chefs qui s’engagent pour avoir un impact positif sur la planète et sur

"Je suis un terrien"

Cette éco-étoile ne récompense que l'engagement des chefs, mais elle peut s'additionner aux autres. Glenn Viel a décroché trois étoiles pour sa cuisine, et une 4ème, verte pour ses 3.000 pieds d'asperge et les cochons qui mangent le compost derrière son restaurant aux Beaux de Provence.

Lire aussi - Guide Michelin : Marc Veyrat estime que "ce qui compte c'est les étoiles dans les yeux des clients"

"Je suis assez fier d’avoir ce prix, je suis un terrien", confie le cuisinier. "J’espère que dans cent ans nos enfants verront encore des tortues, entendront des baleines souffler. Il y a un compte à rebours." La distinction écologique a été lancée en France mais a vocation à s'étendre. Objectif : les 24 guides Michelin du reste du monde, dès l'année prochaine.

"C'est une chance d'avoir ça près de la maison" : à Montaigu, on mange étoilé à peu de frais .
A l'occasion de la sortie du Guide Michelin, Europe 1 vous emmène à l'une des tables étoilées les moins chères de France. A Montaigu, en Vendée, le chef Xavier Giraudet vient de décrocher sa première étoile, tout en proposant un menu gastronomique pour une vingtaine d'euros.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 11
C'est intéressant!