•   
  •   

France «Régime autoritaire»: Ségolène Royal a franchi «la ligne rouge», selon Elisabeth Borne

12:15  28 janvier  2020
12:15  28 janvier  2020 Source:   20minutes.fr

Enquête contre Ségolène Royal : "Il y a une tentative de porter atteinte à mon honneur", affirme-t-elle

  Enquête contre Ségolène Royal : Au micro du "'Grand journal du soir" d'Europe 1 jeudi, Ségolène Royal est revenue sur l'enquête du parquet national financier à son encontre, sur sa gestion des fonds qui lui étaient alloués en tant qu'ambassadrice des Pôles. L'ancienne ministre voit un lien entre ces deux événements, une "coïncidence étrange", mais pas "un acharnement"."Il y a une transparence qui est faite avec cette enquête, et c’est bien la transparence sur les fonds publics", commente Ségolène Royal, qui est soupçonnée d'avoir utilisé les 100.

Les frondeurs ont « franchi la ligne rouge ». Pour Lambert Mendé, porte-parole du gouvernement et membre de la majorité, le groupe des sept s’est auto-exclu de la majorité présidentielle. Cette décision est donc, selon lui, la « marque d'un glissement vers un régime autoritaire ».

10:37 24/01Officiellement débranchée, Ségolène Royal dénonce un “ régime autoritaire ”. Et de poursuivre : « le désengagement de nos forces commencera dès que la situation le permettra, en 70 députés proposent d'accorder plus de droits aux victimes > Mélenchon franchit la ligne rouge ! >

L’ancienne ministre socialiste avait estimé que la France basculait dans « un régime autoritaire », avec un pouvoir qui n'écoute pas, qui n'en fait qu'à sa tête ». Une déclaration « très grave » a estimé Elisabeth Borne

Ségolène Royal lors du festival du Livre de Nice 2019. © Lionel Urman/SIPA Ségolène Royal lors du festival du Livre de Nice 2019. DECLARATIONS - L’ancienne ministre socialiste avait estimé que la France basculait dans « un régime autoritaire », avec un pouvoir qui n'écoute pas, qui n'en fait qu'à sa tête ». Une déclaration « très grave » a estimé Elisabeth Borne

Ségolène Royal, l'ancienne ministre socialiste, révoquée de ses fonctions d'ambassadrice des pôles, a franchi «la ligne rouge», en accusant la France d'être «un régime autoritaire», a déclaré mardi la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne.

Ségolène Royal candidate en 2022 ? "Je ne peux pas ne pas bouger", lance-t-elle sur Europe 1

  Ségolène Royal candidate en 2022 ? Invitée jeudi d'Europe 1, l'ancienne ministre socialiste a confirmé qu'elle envisageait très fortement une nouvelle candidature à l'élection présidentielle de 2022, après sa défaite au deuxième tour en 2007. En cas de nouveau match Macron-Le Pen, "je me dirais à moi-même : 'Mais pourquoi tu n'as pas bougé'", explique-t-elle.Jour après jour, elle se rapproche d'une candidature à l'élection présidentielle de 2022.

10:37 24/01Officiellement débranchée, Ségolène Royal dénonce un “ régime autoritaire ”. 70 députés proposent d'accorder plus de droits aux victimes > Mélenchon franchit la ligne rouge ! > Dossier. Les vagues scélérates dans l'Histoire > Elysée : le silence autour de l'opération de François

10:37 24/01Officiellement débranchée, Ségolène Royal dénonce un “ régime autoritaire ”. 70 députés proposent d'accorder plus de droits aux victimes > Mélenchon franchit la ligne rouge ! > Dossier. Les vagues scélérates dans l'Histoire > Elysée : le silence autour de l'opération de François

«Je pense que c'est très grave qu'une femme politique comme Ségolène Royal dise des choses de ce type», a estimé Elisabeth Borne sur la radio RTL.

« On peut ne pas être d'accord... de là à mettre en cause notre démocratie »

La ministre de la Transition écologique réagissait aux déclarations de Ségolène Royal selon laquelle «on est dans un régime autoritaire» avec «un pouvoir qui n'écoute pas, qui n'en fait qu'à sa tête, qui assiste à la souffrance des citoyens sans réagir».

«Tous ceux qui regardent un peu ce qui se passe à l'échelle de la planète peuvent voir qu'il y a beaucoup d'endroits où l'on n'est pas dans des régimes démocratiques, parfois on n'a pas le droit d'élire ses dirigeants, on n'a pas le droit de manifester, on n'a pas le droit de faire grève», a poursuivi Elisabeth Borne.

Marseille : Ségolène Royal est « prête » pour la présidentielle (mais assure ne « pas être en campagne »)

  Marseille : Ségolène Royal est « prête » pour la présidentielle (mais assure ne « pas être en campagne ») Officiellement, Ségolène Royal était à Marseille pour soutenir Samia Ghali, candidate aux municipales. L'ancienne ambassadrice des pôles en a profité pour amorcer sa propre campagne pour la présidentielle © C. Simon / AFP De nombreux journalistes étaient présents à Marseille, le 23 janvier 2020, pour une journée de campagne de Ségolène Royal aux côtés de Samia Ghali. POLITIQUE - Officiellement, Ségolène Royal était à Marseille pour soutenir Samia Ghali, candidate aux municipales.

10:37 24/01Officiellement débranchée, Ségolène Royal dénonce un “ régime autoritaire ”. Le Sommet franco-africain est placé sous le signe du deuil. La disparition de Nelson Mandela la veille 70 députés proposent d'accorder plus de droits aux victimes > Mélenchon franchit la ligne rouge ! >

10:37 24/01Officiellement débranchée, Ségolène Royal dénonce un “ régime autoritaire ”. 70 députés proposent d'accorder plus de droits aux victimes > Mélenchon franchit la ligne rouge ! > Dossier. Les vagues scélérates dans l'Histoire > Elysée : le silence autour de l'opération de François

«On peut ne pas être d'accord, mais de là à mettre en cause notre démocratie, c'est la ligne rouge», a-t-elle conclu.

Démise de ses fonctions d'ambassadrice des pôles

Très critique envers le pouvoir, Ségolène Royal a été démise vendredi, en Conseil des ministres, de ses fonctions d'ambassadrice des pôles qu'elle occupait depuis 2017 sur nomination d'Emmanuel Macron.

Elle est par ailleurs visée par une enquête préliminaire sur l'usage fait des moyens mis à sa disposition en tant qu'ambassadrice des pôles.

Finaliste de la présidentielle de 2007, elle a répété plusieurs fois ces derniers mois qu'elle pourrait être candidate à celle de 2022.

Al Pacino : Grosse chute sur le tapis rouge des BAFTA .
Nommé dans la catégorie Meilleur acteur dans un second rôle pour sa performance dans le thriller "The Irishman", Al Pacino a pris part à la 73e édition des BAFTA dimanche soir. Mais l'acteur américain a lourdement trébuché lors de son arrivée sur place. 1/16 DIAPOSITIVES © BestImage Al Pacino : Grosse chute sur le tapis rouge des BAFTA Al Pacino - 73e cérémonie des British Academy Film Awards (BAFTA) au Royal Albert Hall à Londres, le 2 février 2020.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!