•   
  •   

France Pourquoi la France ne parvient pas à réduire l'utilisation des pesticides

10:20  05 février  2020
10:20  05 février  2020 Source:   europe1.fr

La marque Kellogg veut éliminer le glyphosate de ses céréales d'ici 2025

  La marque Kellogg veut éliminer le glyphosate de ses céréales d'ici 2025 Pour ses produits comme les Smacks, les All Bran ou les Special K, l'entreprise américaine veut prendre des résolutions sur les pesticides. © SAUL LOEB / AFP La marque Kellogg est spécialisée dans les céréales. Kellogg, l'entreprise américaine célèbre pour ses céréales du petit-déjeuner, souhaite éliminer d'ici 2025 l'utilisation du glyphosate sur le blé et l'avoine qu'il utilise dans ses produits comme les Smacks, les All Bran ou les Special K, dans le cadre d'une stratégie plus large sur l'utilisation des pesticides chez ses fournisseurs.

Plusieurs études scientifiques parues ces dernières années démontrent que la disparition dramatique des abeilles, insectes pollinisateurs essentiels à la reproduction des plantes et la production de fruits et légumes, est notamment due à l ’ utilisation massive des pesticides .

Pour France Stratégie, les pays qui parviennent à réduire leurs dépenses sont ceux qui opèrent des arbitrages entre postes budgétaires, s'opposant à une réduction proportionnelle Entre 2015 et 2017, la France s'est engagée à réduire ses dépenses publiques de 50 milliards d'euros. Joel saget/afp.

Malgré trois plans de réduction des pesticides décidés par les gouvernements depuis 2008, la France ne réussit pas à en limiter l'utilisation. L'objectif d'une réduction de 50% en dix ans semble s'éloigner de plus en plus alors que les chiffres de consommation et de vente de ces produits augmentent chaque année. © AFP Malgré trois plans de réduction des pesticides décidés par les gouvernements depuis 2008, la France ne réussit pas à en limiter l'utilisation. L'objectif d'une réduction de 50% en dix ans semble s'éloigner de plus en plus alors que les chiffres de consommation et de vente de ces produits augmentent chaque année.

Mardi, la Cour des comptes a épinglé le gouvernement pour son inefficacité à diminuer l’utilisation des pesticides en France. Et ce malgré les centaines de millions d'euros dépensés via trois plans de réduction des usages depuis 2008. L'objectif était de les réduire de 50% en dix ans, puis l’échéance a été reportée en 2025. Mais il est loin d’être atteint, puisque l’utilisation de pesticides ne cesse d’augmenter : 12% entre 2009 et 2019 et même 21% pour la seule année 2018.

Eric Dupond-Moretti : Pourquoi les médias le surnomment Acquittator ?

  Eric Dupond-Moretti : Pourquoi les médias le surnomment Acquittator ? Ce mardi 4 février, l'émission présentée par Laurent Ruquier, "Le Grand Oral" revient sur France 2 dès 21h05. Le célèbre avocat, Eric Dupond-Moretti fera partie des membres du jury. Mais pourquoi les médias le surnomment-ils "Acquittator" ?Après le succès de son premier numéro en 2019, "Le grand oral" revient sur France 2 ce mardi 4 février avec de nouveaux talents. Pour cette occasion spéciale, Bill François, qui avait séduit par sa déclaration d'amour à la France, dans l'épreuve finale du concours d'éloquence, remettra son trophée en jeu. Cette émission connaîtra quelques changements par rapport à la toute première.

En France , un plan interministériel de réduction des risques liés aux pesticides a été mis en place Ces études s’appuient sur un état des lieux de l ’ utilisation des pesticides en France en 2006 de scénarios susceptibles de réduire l ’emploi des pesticides et de parvenir à l’objectif de leur rupture dans l ’ utilisation des pesticides , allant du niveau intensif à l’agriculture biologique (qui n’utilise pas

Pourquoi les pesticides sont-ils dangereux pour la santé ? - 1 jour, 1 question - Продолжительность: 1:43 1 Les pesticides et leurs effets néfastes - RTL - RTL - Продолжительность: 1:15 RTL - On a tellement Cookrate - France - Продолжительность: 5:39 Cookrate - France Recommended for you.

>> Retrouvez la matinale du jour de Matthieu Belliard en replay et en podcast ici

Un manque de mesures contraignantes

Une augmentation qui peut s'expliquer par le manque de mesures contraignantes concernant les agriculteurs. Il est difficile de changer de modèle sur la seule base du volontariat. De plus, selon les ONG environnementales, les pesticides sont de moins en moins efficaces depuis une dizaine d'années. Les herbes deviennent résistantes, les agriculteurs utilisent plus de doses pour le même résultat. Puis ils augmentent les doses, moins les produits sont efficients : un réel cercle vicieux.

Lire aussi -Décision du Conseil constitutionnel sur les pesticides : "Ne pas raisonner avec des frontières, mais penser planète Terre"

Enfin, les millions d'euros dépensés pour ces plans de réduction n'ont pas été directement versés aux agriculteurs, mais à des administrations en charge de l'accompagnement. Des structures régionales, nationales ou encore des chambres d'agriculture ou des organismes de certifications. La Cour de compte l'annonce elle-même : les sommes se sont perdues dans les méandres de l'administration. Finalement, cette complexité contre-productive a neutralisé les effets positifs des trois plans de réduction successifs.

Pesticides : la vente des substances cancérigènes et mutagènes les plus dangereuses "en baisse de 15%", annonce Didier Guillaume .
Le Conseil d'Etat doit rendre un avis sur la nouvelle réglementation gouvernementale fixant entre 5 et 10 mètres la distance minimale d'épandage des pesticides selon les cultures. Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume réagit sur Europe 1. La guerre contre les pesticides se poursuit. Le Conseil d’Etat, saisi par un conseil de maire anti-pesticides doit rendre son avis lundi sur la nouvelle réglementation gouvernementale, fixant les distances minimales d’épandage à cinq et dix mètres des maisons, selon les cultures.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!