•   
  •   

France Crise de l’hôpital : Agnès Buzyn recevra les médecins démissionnaires mi-mars

14:20  05 février  2020
14:20  05 février  2020 Source:   20minutes.fr

Rennes : Une cinquantaine de médecins du CHU démissionnent de leurs fonctions administratives

  Rennes : Une cinquantaine de médecins du CHU démissionnent de leurs fonctions administratives Le personnel hospitalier se plaint depuis plusieurs mois d’un manque de moyens © C. Allain / 20 Minutes Illustration d'une ambulance de secours du Samu, ici au CHU de Rennes. SANTE - Le personnel hospitalier se plaint depuis plusieurs mois d’un manque de moyens Les promesses ne suffisent pas. Deux mois après les annonces de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, une cinquantaine de médecins et de chefs de service du CHU de Rennes ont démissionné de leurs fonctions administratives « pour défendre le service public hospitalier ».

Ils ont annoncé une journée « Hôpital mort» le 14 février. Face aux médecins démissionnaires , Agnès Buzyn sourde à l'urgence. Agnès Hartemann énumère : «Nous avons réclamé une modification rapide du système de la Recevez tous les jours le billet politique de Laurent Joffrin.

Pour les articles homonymes, voir Buzyn . Agnès Buzyn , née le à Paris, est une hématologue, professeure des universités – praticienne hospitalière et femme politique française. Spécialiste d'hématologie, d'immunologie des tumeurs et de transplantation

La ministre de la Santé veut attendre que les effets des annonces faites en fin d’année commencent à se sentir

Agnès Buzyn est la ministre des Solidarités et de la Santé depuis mai 2017. © Jacques Witt/SIPA Agnès Buzyn est la ministre des Solidarités et de la Santé depuis mai 2017. DIALOGUE - La ministre de la Santé veut attendre que les effets des annonces faites en fin d’année commencent à se sentir

En pleine vague de démissions des médecins chefs hospitaliers, la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a indiqué mercredi qu’elle recevrait leurs représentants « mi-mars », après le versement de nouvelles primes, pour « voir s’il y a d’autres mesures nécessaires ». Plus de 500 praticiens ont renoncé à leurs fonctions administratives et d’encadrement – tout en continuant à assurer les soins – depuis le 27 janvier, selon un décompte du Collectif Inter-Hôpitaux (CIH) arrêté mardi soir. Plus d’une centaine d’autres démissions étaient attendues mercredi, notamment en Seine-Saint-Denis.

Crise à l’hôpital : Une chaîne humaine devant l'hôpital Robert Debré

  Crise à l’hôpital : Une chaîne humaine devant l'hôpital Robert Debré L’action avait pour but de dénoncer les conditions de travail des médecins et soignants, et le manque de moyens dans les hôpitaux publics © MARTIN BUREAU / AFP Une chaîne humaine devant l'hôpital Robert Debré à Paris pour dénoncer le manque de moyens, dimanche 2 février. MOBILISATION - L’action avait pour but de dénoncer les conditions de travail des médecins et soignants, et le manque de mo Une centaine de personnes se sont rassemblées dimanche pour former une chaîne humaine autour de l’hôpital Robert Debré, à Paris.

Des médecins démissionnaires applaudis par leurs collègues à l ' hôpital Saint-Louis, le 3 février 2020 à Paris. Thomas SAMSON - AFP. Trop peu et trop tard pour de nombreux médecins , qui ont "alerté solennellement" Agnès Buzyn le mois dernier de leur intention de démissionner à défaut de réelles

Des médecins démissionnaires applaudis par leurs collègues à l ' hôpital Saint-Louis, le 3 février 2020 à Paris / AFP. Trop peu et trop tard pour de nombreux médecins , qui ont «alerté solennellement» Agnès Buzyn le mois dernier de leur intention de démissionner à défaut de réelles «négociations»

Lors d’un premier entretien le 17 janvier, « j’ai déjà annoncé à tous les médecins qui font part de leur désarroi par cette démission administrative que je les reverrai en mars », a déclaré Agnès Buzyn sur RMC et BFMTV. Une nouvelle journée de grève et de manifestation est pourtant prévue le 14 février, à l’appel du CIH, du Collectif Inter-Urgences et de tous les syndicats de la fonction publique hospitalière.

La ministre estime que beaucoup a déjà été fait

Mais la ministre de la Santé estime avoir déjà répondu à leurs demandes avec le plan « Investir pour l’hôpital » présenté en novembre. « Je veux d’abord qu’on fasse un état des lieux de la façon dont les réformes s’appliquent, notamment les primes pour les personnels », a-t-elle expliqué. Selon elle, « 200.000 personnels hospitaliers vont recevoir une prime de 100 euros net par mois » en février, avec « un rattrapage sur le mois de janvier », et pourront ainsi constater « que les mesures sont effectives ».

Crise à l'hôpital : chaîne humaine devant l'hôpital Robert Debré à Paris

  Crise à l'hôpital : chaîne humaine devant l'hôpital Robert Debré à Paris Une centaine de personnes se sont rassemblées dimanche pour former une chaîne humaine pour dénoncer les conditions de travail des soignants. © Hans Lucas Une manifestation des services de santé devant le ministère de l'Économie à Paris, le 29 octobre 2019 Une centaine de personnes se sont rassemblées dimanche pour former une chaîne humaine autour de l'hôpital Robert Debré, à Paris. Objectif : dénoncer les conditions de travail des médecins et soignants, et le manque de moyens dans les hôpitaux publics.

Dix mois après le début de la grève des services d'urgences, la crise s'est étendue à tout l ' hôpital public, dont les Trop peu et trop tard pour de nombreux médecins , qui ont "alerté solennellement" Agnès Buzyn le mois dernier de leur intention de démissionner à défaut de réelles "négociations" sur

Des employés de l ' hôpital Saint-Louis soutiennent les démissions collectives de 19 chefs de service Dix mois après le début de la grève des services d'urgence, la crise s'est étendue à tout l ' hôpital Trop peu et trop tard pour de nombreux médecins , qui ont "alerté solennellement" Agnès Buzyn le

Par ailleurs, une « enveloppe de 150 millions d’euros » a été « déléguée » aux établissements publics en début d’année « pour que les conditions de travail s’améliorent ». « Il faut maintenant que les équipes s’en emparent et fassent remonter leurs demandes aux directeurs d’hôpitaux pour avoir le matériel dont ils ont besoin », a ajouté Agnès Buzyn. Son prochain rendez-vous « avec les médecins hospitaliers mi-mars » servira à « voir s’il y a d’autres mesures nécessaires », en particulier « autour de la gouvernance des hôpitaux », la ministre considérant qu’il faut la « retravailler » pour « donner beaucoup plus la main aux professionnels médicaux ».

Crise à l'hôpital : "On est au bord de la rupture, il faut vraiment faire quelque chose" .
Déçu des mesures annoncées par le gouvernement, le personnel hospitalier est de nouveau mobilisé, vendredi, pour défendre l'hôpital public et appelle les usagers à rejoindre les cortèges. Pour Renaud Péquignot, chef d'un service de gériatrie et président de l'intersyndicale "Avenir hospitalier", il est urgent d'agir comme il l'explique vendredi sur Europe 1. Pour cette Saint-Valentin, un mot d’ordre : déclarer sa flamme à l’hôpital public. Le personnel hospitalier est de nouveau dans la rue vendredi, trois mois après le plan d'urgence du gouvernement pour tenter de répondre à leur colère.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!