•   
  •   

France Habitat indigne : un soutien gênant pour la candidate LR à Marseille

08:15  14 février  2020
08:15  14 février  2020 Source:   liberation.fr

Municipales 2020 à Marseille : Une femme accusée de menaces de mort envers Martine Vassal

  Municipales 2020 à Marseille : Une femme accusée de menaces de mort envers Martine Vassal Martine Vassal, candidate LR à la mairie de Marseille, accuse une militante de la Plaine, porteuse d’un petit couteau, de menaces de mort © CLEMENT MAHOUDEAU / AFP Martine Vassal, ici en décembre 2019 MENACES - Martine Vassal, candidate LR à la mairie de Marseille, accuse une militante de la Plaine, porteuse d’un pet Mardi, une femme a été placée en garde à vue pour menaces de mort​, suite à des échauffourées en marge d’une conférence de presse de la candidate LR pour les municipales de MarseilleMartine Vassal, a appris 20 Minutes de sources concordantes.

Jacques Ansquer, le «monsieur habitat » de Martine Vassal est mis en cause par une enquête du site marseillais «Marsactu» pour avoir loué des Un peu court pour celui qui a piloté des Assises de l’ habitat avec notamment les questions de logement indigne sur la table. «Est-ce que cela fait de lui

Marsactu révèle que Jacques Ansquer, qui a piloté les Assises de l’ habitat pour la Métropole, est propriétaire de logements indignes . Trois semaines tout juste après le drame de la rue d’Aubagne, Martine Vassal, présidente LR de la Métropole, annonce un plan ambitieux de lutte contre l’ habitat

Un bâtiment insalubre maintenu par une structure métallique, photographié six mois après l'effondrement de deux bâtiments qui a tué huit personnes sur la rue Aubagne à Marseille. © BORIS HORVAT Un bâtiment insalubre maintenu par une structure métallique, photographié six mois après l'effondrement de deux bâtiments qui a tué huit personnes sur la rue Aubagne à Marseille.

Jacques Ansquer, le «monsieur habitat» de Martine Vassal est mis en cause par une enquête du site marseillais «Marsactu» pour avoir loué des logements insalubres. Le parquet a ouvert une enquête.

Pierre (1) espère «que ça va bouger» mais n’a pas vraiment l’air de réaliser ce qui lui arrive. Depuis quelques jours, le quinquagénaire a vu défiler beaucoup d’invités inhabituels dans sa petite chambre du 9, rue Mireille, dans le centre de Marseille. Représentants de la CAF, des services d’hygiène de la ville, pas mal de journalistes… Ce jeudi après-midi encore, des inspecteurs de police sortent tout juste de l’immeuble. C’est un peu le branle-bas de combat depuis la publication lundi, sur le site Marsactu, d’une enquête qui dénonçait l’état calamiteux des logements de cette petite copropriété privée, située dans un quartier plutôt cossu de la ville. Des chambres couloirs ne dépassant pas 9 mètres carrés, où le bac à douche côtoie l’évier lui-même collé à la plaque de cuisson. Des moisissures partout, pas de chauffage fixe ni ventilation, des fils électriques qui pendent des murs… Le tout loué entre 300 et 400 euros par mois.

Municipales 2020 Marseille : Aucune charge retenue contre la femme accusée de menaces de mort par Martine Vassal

  Municipales 2020 Marseille : Aucune charge retenue contre la femme accusée de menaces de mort par Martine Vassal La femme, qui avait été interpellée avec un Opinel dans sa poche lors d’une visite de Martine Vassal, candidate LR aux municipales de Marseille, a été laissée libre © CLEMENT MAHOUDEAU / AFP Martine Vassal, ici en décembre 2019 MUNICIPALES 2020 - La femme, qui avait été interpellée avec un Opinel dans sa poche lors d’une visite de Martine Vassal, candidate LR aux municipales de Une femme interpellée avec un Opinel dans sa poche en marge d’une visite de quartier de la candidate LR à la mairie de Marseille, Martine Vassal, est sortie de garde à vue, a-t-on appris jeudi de source jud

INSALUBRITE - Selon Marsactu, Jacques Ansquer, responsable des assises de l’ habitat organisées par la métropole, loue plusieurs logements indignes .

« L’enjeu du logement indigne n’est pas pris en compte à la hauteur par tous les candidats, s’ indigne Kaouther Ben Mohamed du collectif Marseille en colère. vue pour menaces de mort , suite à des échauffourées en marge d’une conférence de presse de la candidate LR pour les municipales de

L’article est jugé suffisamment alarmant pour déclencher, dès le lendemain de sa parution, l’ouverture d’une enquête préliminaire par le parquet de Marseille pour «conditions d’hébergement contraires à la dignité de la personne» visant l’ensemble des copropriétaires de l’immeuble. L’un d’entre eux, révèle Marsactu, n’est pas un inconnu : Jacques Ansquer, ancien président de la Banque alimentaire des Bouches-du-Rhône, est l’un des soutiens de la candidate LR à la mairie de Marseille, Martine Vassal. Surtout, la présidente de la Métropole l’avait chargé, en mars dernier, de piloter les Assises citoyennes du logement. Cette initiative, qui invitait les citoyens à réfléchir pour «améliorer les conditions d’habitat» sur le territoire, était organisée quelques mois après l’effondrement de trois immeubles rue d’Aubagne, dans lequel huit personnes étaient mortes. Le drame avait mis au jour la situation de délabrement de nombre d’immeubles du centre-ville marseillais, entraînant des évacuations en chaîne pendant de longs mois.

Marseille : Le responsable des assises de l’habitat de la métropole loue des logements indignes

  Marseille : Le responsable des assises de l’habitat de la métropole loue des logements indignes Selon Marsactu, Jacques Ansquer, responsable des assises de l’habitat organisées par la métropole, loue plusieurs logements indignes © JOBARD/SIPA Habitat indigne - Illustration. INSALUBRITE - Selon Marsactu, Jacques Ansquer, responsable des assises de l’habitat organisées par la métropole, loue plusieurs logements indignes Le responsable des assises de l’habitat organisé par la métropole, propriétaire de logements indignes. Le site d’investigation Marsactu, révèle que Jacques Ansquer loue plusieurs taudis dans le 8e arrondissement de Marseille.

POLITIQUE - La fondation Abbé-Pierre regrette le fait que la question du logement ne soit pas au cœur de la campagne des municipales à Marseille , malgré les besoins et le drame de la rue d’Aubagne.

Marseille : à St-Just, face à l’expulsion la justice va être saisie. Écrit par Myriam Guillaume. mineurs isolés par la collectivité publique dirigée par la candidate LR aux élections municipales, Martine Plus de 25 000 soutiens Cette situation a conduit au squat d’un bâtiment du diocèse, qui était mis à la

«Loger dignement tous les habitants», c’était justement l’un des «défis» posés par les Assises pilotées par Jacques Ansquer il y a presque un an, auxquelles les associations impliquées sur le sujet, dont le Collectif du 5 novembre, avaient obstinément refusé de se rendre, jugeant le dispositif tardif et pour le moins opportuniste de la part de la métropole.

«Je ne suis pas un marchand de sommeil»

Les activités de son propriétaire, ce n’est pas le problème de Pierre, trop empêtré dans un quotidien complexe. Il est très remonté, dit avoir prévenu Ansquer pendant des années de la gravité de la situation, que «même un cochon ne vivrait pas ici». «Vous avez vu où il habite lui ?» demande l’homme, assis sur une chaise qui touche presque le canapé, référence à la belle villa de Jacques Ansquer, à deux minutes à peine de ces microchambres où un de ses voisins dort fenêtre ouverte en plein hiver puisque plus rien ne ferme. Chez Pierre, ce n’est pas le pire, mais il assure qu’il a «tout fait tout seul». Selon les locataires, il arrivait souvent que Jacques Ansquer ne réponde pas au téléphone quand ils l’appelaient, s’ils avaient besoin d’une clé pour accéder aux seules toilettes situées sur le palier par exemple. Mais depuis la parution de l’article, Paul (1), un autre résident, le revoit traîner dans la propriété, où il possède aussi un garage. «Je ne l’ai jamais autant vu me dire bonjour, dit-il. Il me tourne autour quand des gens viennent me parler. Je crois qu’il a un peu peur.»

Marseille : Une adolescente décède dans son bain, probablement électrocutée par son téléphone en charge

  Marseille : Une adolescente décède dans son bain, probablement électrocutée par son téléphone en charge Une adolescente de 15 ans est décédée dimanche à la suite d’une électrocution alors qu’elle prenait un bain avec son téléphone en charge © Amandine Rancoule / 20 Minutes Marseille le 17 JUIN 2015 Illustration marins-pompiers ELECTROCUTION - Une adolescente de 15 ans est décédée dimanche à la suite d’une électrocution alors qu’elle prenait un bai Elle n’a pas pu être réanimée. Une jeune fille de 15 est décédée dimanche soir malgré son transport à l'hôpital de la Timone, à Marseille, confirme une source policière à 20 Minutes, après une information de La Provence.

Il bénéficie du soutien des quatre députés LREM de Lyon. Les Républicains ont choisi comme candidate Martine Vassal, présidente LR du département et d'Aix- Marseille -Provence Métropole, plutôt que son rival L' habitat indigne , enjeu des prochaines municipales à Marseille . Lire aussi

La candidate LR pour les municipales à Marseille Martine Vassal a porté plainte mardi, s'estimant victime d'agression de la part d'une "activiste" interpellée en marge d'une visite de quartier et placée en garde à vue. "Je me suis retrouvée avec une montée en violence de gens qui me hurlaient dessus"

Apeuré ? «Je me sens attaqué», soutient plutôt Jacques Ansquer. Depuis mardi, le septuagénaire martèle qu’il n’est «pas un marchand de sommeil», concédant tout juste une éventuelle méconnaissance des règles en matière de location. Ses chambres, louées de 300 à 400 euros par mois dans une vocation «sociale» à un public précaire ou fragile, sont «décentes», soutient-il, «l’enquête le dira». «Je croyais respecter les termes et conditions de l’habitat», insiste-t-il encore. Un peu court pour celui qui a piloté des Assises de l’habitat avec notamment les questions de logement indigne sur la table. «Est-ce que cela fait de lui un juriste?» plaide son avocat Yann Prévost, qui dit attendre de voir comment évolue l’enquête dans les jours à venir.

Des dégâts côté politique

C’est la sûreté départementale qui suit désormais le dossier, mandatée par le parquet après une visite organisée mardi au côté des services d’hygiène de la ville. Selon Marsactu, ces derniers pourraient en outre demander rapidement au préfet de prendre un arrêté d’insalubrité, au vu de l’état des logements. Du côté de la préfecture, on confirme que si la demande n’a pas encore été officiellement formulée, les services municipaux pourraient le faire rapidement. Le dossier devra ensuite être mis à l’ordre du jour de la commission départementale de l’environnement, des risques sanitaires et technologiques (Coderst), qui doit avoir lieu le 12 mars.

Blocage d’un lycée à Marseille : un ado passe la nuit en garde à vue

  Blocage d’un lycée à Marseille : un ado passe la nuit en garde à vue Le lycéen de 15 ans aurait, selon la police, proféré des menaces de mort à l’encontre d’un policier. © Google Street View Le Parisien Un adolescent de 15 ans, interpellé lundi pour « menaces de mort » et « outrage à agent » lors du blocage de son lycée à Marseille, a passé la nuit en garde à vue, et était toujours entendu mardi à la mi-journée. La fin de la garde à vue était prévue pour 14 heures, a précisé La Provence.Le jeune homme participait lundi matin au blocage du lycée Thiers, dans le centre de Marseille, pour protester contre la nouvelle formule du baccalauréat.

Membre du Collectif du 5 novembre, Kevin Vacher devra répondre de « violences volontaires en réunion et avec préméditation » devant le tribunal La procédure frappant l’enseignant-chercheur de 29 ans Kevin Vacher, une des figures de proue de la lutte contre l’ habitat indigne à Marseille , a été

Un élu LR de Marseille , Thierry Santelli, qui louait un appartement situé dans un immeuble déclaré en péril imminent à une famille, a Le site d'investigation locale Marsactu.fr a révélé lundi que Thierry Santelli était le propriétaire d'un appartement situé dans le quartier pauvre de Saint-Mauront, à

Côté politique, l’affaire Ansquer pourrait causer quelques dégâts. Invitée à réagir à la mise en cause de son «monsieur habitat», Martine Vassal, la présidente LR de la métropole, qui brigue désormais la mairie de Marseille, a botté en touche: «Ce qui est sûr c’est que moi à titre personnel je n’ai rien à me reprocher. Sur le reste, ça regarde Monsieur Ansquer et la problématique privée.» Ce n’est pas le seul boulet dont la candidate, issue de la majorité de Jean-Claude Gaudin, doit se dépêtrer. Depuis le drame de la rue d’Aubagne, quatre élus LR ont été mis en cause pour avoir loué des appartements frappés d’arrêtés de péril. A ce jour, seul l’un d’entre eux, André Malrait, a été condamné en justice en décembre 2019. Un autre, Xavier Cachard, conseiller régional, était propriétaire d’un appartement au 65, rue d’Aubagne, l’un des immeubles qui s’est effondré le 5 novembre 2018. L’enquête sur ce drame est toujours en cours. Les conclusions ne seront connues que fin mars. Soit après les élections municipales.

(1) Les prénoms ont été modifiés.

VIDEO Les Reines du shopping : Cristina Cordula s’indigne contre une candidate qui « se la raconte » .
Attention à ne pas froisser Cristina Cordula ! Ce mardi 18 février, une candidate des Reines du shopping a crispé l’animatrice en se montrant très sûre d’elle… et en taclant les personnes qui ont plus de 30 ans. Depuis ce lundi 17 février, Les Reines du shopping sont en pleine semaine « spéciale meilleures amies ». Le concept est donc légèrement différent : chaque jour, deux amies partent faire les boutiques ensemble. La première est chargée d’habiller l’autre, en respectant les 350 euros de budget et le thème « originale avec un t-shirt ». Ce mardi 18 février, ce sont Joséphine et Ophélie qui ont tenté l’expérience.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!