•   
  •   

France Coronavirus : La quarantaine se termine pour les rapatriés de Wuhan à Carry-le-Rouet

10:25  14 février  2020
10:25  14 février  2020 Source:   europe1.fr

VIDEO. Coronavirus: Fin de quarantaine pour un deuxième groupe de rapatriés de Wuhan en France

  VIDEO. Coronavirus: Fin de quarantaine pour un deuxième groupe de rapatriés de Wuhan en France Des ressortissants français de Wuhan qui ont fui l’épidémie de coronavirus vont quitter ce dimanche Aix-en-Provence et Carry-le-Rouet où ils étaient placés en quarantaine © Hector Rampal / AFP Un rapatrié français de Wuhan quitte le centre de vacances de Carry-le-Rouet où il était placé en quarantaine CORONAVIRUS - Des ressortissants français de Wuhan qui ont fui l’épidémie de coronavirus vont quitter ce dimanche Aix-en-Provence et Carry-le-Rouet où ils Après 14 jours de quarantaine près de Marseille, quelque 120 personnes évacuées de Wuhan en Chine ont commencé à recouvrer

Après les craintes des premiers jours des habitants de la commune des Bouches-du-Rhône, le confinement s'achève pour une partie des ressortissants. «99 % de la population n'était pas inquiète», affirme Jean Montagnac, le maire de Carry - le - Rouet qui apprécie la publicité faite à sa commune.

Les premières personnes rapatriées de Chine vont pouvoir sortir du centre de vacances de Carry - le - Rouet , où elles ont Elles avaient été placées en quarantaine après avoir quitté l'épicentre de l'épidémie à Wuhan , une ville du centre de la Chine. La journée de ce jeudi est consacrée aux

La quarantaine se termine pour 181 français rapatriés de Wuhan. Ils étaient logés dans un centre de vacances à Carry-le-Rouet dans les Bouches-du-Rhône. Aucune contamination n'a été détectée durant ces quatorze jours. Les rapatriés et les riverains sont soulagés du dénouement de la situation. © AFP La quarantaine se termine pour 181 français rapatriés de Wuhan. Ils étaient logés dans un centre de vacances à Carry-le-Rouet dans les Bouches-du-Rhône. Aucune contamination n'a été détectée durant ces quatorze jours. Les rapatriés et les riverains sont soulagés du dénouement de la situation.

Les 181 premiers rapatriés de Wuhan, en Chine, vont pouvoir quitter le centre de vacances de Carry-le-Rouet, où ils étaient en quarantaine. Parmi ces rapatriés revenus en France le 31 janvier, les autorités n'ont fait état d'aucune contamination au virus Covid-19. Et vendredi, pour la première fois depuis qu'ils ont quitté Wuhan, prises en charge par les autorités françaises, ces personnes vont enfin pouvoir tenter de reprendre librement le cours de leur vie. La ministre de la Santé Agnès Buzyn s'entretiendra avec certains d'entre eux à la mi-journée.

Fin de quarantaine pour un deuxième groupe de rapatriés de Wuhan en France

  Fin de quarantaine pour un deuxième groupe de rapatriés de Wuhan en France Après 14 jours de quarantaine près de Marseille, quelque 120 personnes évacuées de Wuhan en Chine ont commencé à recouvrer la liberté dimanche, avec le soulagement de ne pas être contaminées par le nouveau coronavirus, a constaté une journaliste de l'AFP. Il s'agit de la deuxième vague de rapatriés en France à pouvoir sortir du centre de vacances de Carry-le-Rouet, que 181 personnes avaient déjà pu quitter vendredi. La maladie due au nouveauIl s'agit de la deuxième vague de rapatriés en France à pouvoir sortir du centre de vacances de Carry-le-Rouet, que 181 personnes avaient déjà pu quitter vendredi.

Après 14 jours d'isolement dans un centre de vacances de Carry - le - Rouet (Bouches-du-Rhône), destinés à s'assurer qu'ils n'étaient pas infectés par le nouveau coronavirus , les 181 premiers rapatriés de Wuhan en France doivent sortir de quarantaine le 14 février. A ce jour, les autorités

Depuis le 31 janvier, les premiers rapatriés de Wuhan sont confinés dans le centre de vacances de Carry - le - Rouet (Bouches-du-Rhône). Ces quelque 200 personnes ont installé une routine quotidienne, rythmée par différentes activités, afin de rompre l'isolement de la quarantaine .

>> Retrouvez la matinale du jour de Matthieu Belliard en replay et en podcast ici

Le soulagement du maire

Les navettes vont se succéder toute la journée du vendredi pour acheminer les rapatriés soit vers l’aéroport de Marseille, soit vers les gares. D’autres partiront par leurs propres moyens, soulagés et heureux de retrouver leurs familles.

>> LIRE AUSSI -Coronavirus : "Beaucoup de choses sont publiées, il faut être prudent", alerte un infectiologue

Durant cette quarantaine, aucun cas n’a été détecté. "J’ai été inquiet sur le moment", confie Jean Montagnac, le maire de Carry-le-Rouet désormais soulagé. "Après quand j’ai vu l’installation des français, l’organisation, confortées par le résultat. Ils étaient en bonne santé, et donc finalement c'est plus de publicité positive pour la ville que de négative."

Coronavirus : une Française raconte sa quarantaine à Carry-le-Rouet

  Coronavirus : une Française raconte sa quarantaine à Carry-le-Rouet Elle faisait partie des 200 français rapatriés de Wuhan, en Chine, mis en quarantaine à Carry-le-Rouet début février. Sortie vendredi, Agathe Serres raconte au micro d'Europe 1 comment elle a vécu ses quatorze jours à l'écart des siens, et comment sa vie, qu'elle souhaite poursuivre en Chine, a basculé dans l'incertitude.

Un centre de vacances, à Carry - le - Rouet (Bouches-du-Rhône), a été choisi pour héberger les 200 Français rapatriés depuis Wuhan (Chine), le foyer de

Vincent Lamarie, professeur de français, au centre de vacances de Carry - le - Rouet Elles avaient été placées en quarantaine après avoir quitté l'épicentre de l'épidémie à Wuhan Une partie est arrivée à bord d'un deuxième vol, le 2 février, et leur mise au confinement doit se terminer ce dimanche.

Les rapatriés intégrés à Carry

Au début, l'arrivée des rapatriés de Wuhan avait provoqué une certaine psychose dans la ville. Mais durant ces quatorze jours de quarantaine, toutes les procédures sanitaires ont été respectées pour le plus grand bonheur des riverains. "Je crois qu’il n’y a pas grand monde qui connaissait Carry en France, aujourd’hui tout le monde connait", se réjouit Éric, restaurateur. Au sein de la commune, les rapatriés ont fini par être intégré, y compris dans les traditions communales. "On a fait le geste de leur donner quelques oursins pour qu’ils ne soient pas exclus des oursinades. Il fallait le faire !"

Un livre d’or a été mis à la disposition des rapatriés et une cérémonie a été organisée jeudi pour remercier le personnel du centre. Après le départ vendredi de ces 181 personnes, 44 resteront encore confinées dans le même centre de vacances, et 113 autres à Aix-en-Provence, dans les locaux de l'Ecole nationale supérieure des officiers de sapeurs-pompiers

Coronavirus 2019-nCoV : 35 nouveaux Français rapatriés de Chine accueillis dans les Bouches-du-Rhône .
Ces 35 Français ont transité par l'Angleterre avant d'atterrir dimanche à Istres, dans les Bouches-du-Rhône. Ils seront dépistés pour le coronavirus 2019-nCoV. © Fournis par Franceinfo De nouveaux Français sont rapatriés dimanche de Chine, épicentre de l'épidémie de coronavirus 2019-nCoV. 35 ressortissants ont atterri en début d'après-midi à Istres, dans les Bouches-du-Rhône, rapporte France Bleu Provence.Ils ont été rapatriés par un avion britannique qui a atterri en Angleterre dimanche matin, avant de prendre un nouveau vol en direction de la France.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!