•   
  •   

France L214 : en Dordogne, des «infractions routinières» pendant l'abattage de veaux

08:20  20 février  2020
08:20  20 février  2020 Source:   liberation.fr

Matt Damon et Ben Affleck font leur cinéma en Dordogne

  Matt Damon et Ben Affleck font leur cinéma en Dordogne Matt Damon, Ben Affleck et Ridley Scott sont arrivés en Dordogne pour le tournage du film «The Last Duel». © Chris Pizzello/AP/SIPA Trois stars du cinéma mondial ont posé leurs valises en Dordogne le temps d'un tournage. C'est là que se tournera à partir de ce week-end le film «The Last Duel» de Ridley Scott. Le célèbre réalisateur a dîné mardi soir dans le restaurant La Couleuvrine, à Sarlat, avec Matt Damon, qui joue dans le film. Une photo de l'acteur avec l'équipe du restaurant a été diffusée par l'établissement sur les réseaux sociaux.

Dans de nouvelles images tournées dans un abattoir de Dordogne , l 'association dénonce une série d’infractions commises lors de la mise à mort de veaux et demande la fin de l ’ abattage rituel. Ces images témoignent selon L 214 d’« infractions routinières » à la réglementation : on y voit de

Un paradoxe prévaut en matière d'analyse de traces ADN laissées par des criminels: la police pourrait en faire davantage, mais la législation actuelle ne le lui permet "Cette méthode sera appliquée pour des infractions graves, des agressions ou des homicides, et non pour des infractions routinières .

Capture d'écran de la vidéo tournée par L214 Capture d'écran de la vidéo tournée par L214

Dans de nouvelles images tournées dans un abattoir de Dordogne, l'association dénonce une série d’infractions commises lors de la mise à mort de veaux et demande la fin de l’abattage rituel.

90 veaux à l’heure : telle est la cadence au poste de tuerie de l’abattoir Sobeval, implanté en Dordogne, sur la commune de Boulazac. C’est dans cet abattoir industriel appartenant au groupe hollandais VanDrie qu’ont été tournées les images diffusées ce jeudi par L214. Au total, l’association de protection animale dit détenir six heures d’enregistrement datés de novembre et décembre 2019.

Dans une vidéo, L214 dénonce la « cruauté » d’un abattoir de veaux en Dordogne

  Dans une vidéo, L214 dénonce la « cruauté » d’un abattoir de veaux en Dordogne L’association de défense des animaux L214 a demandé jeudi la fermeture d’un abattoir de veaux en Dordogne, après la diffusion d’une nouvelle vidéo montrant selon elle des infractions « multiples ».L’abattoir appartient au groupe hollandais Van Drie, leader mondial de la viande de veau. Il pratique tous les types d’abattage, standard et rituels. Trois mille quatre cents veaux y sont tués chaque semaine, 90 veaux chaque heure.

Ces images témoignent selon L214 d’«infractions routinières» à la réglementation : on y voit de nombreux «ratés» lors de l’étourdissement des animaux, des reprises de conscience sur la chaîne d’abattage, des égorgements de veaux en station debout et non couchée, des «cisaillements» particulièrement douloureux… «Nous portons plainte dès aujourd’hui auprès du procureur de la République de Périgueux pour sévices graves et nous demandons la fermeture administrative en urgence de cet abattoir», déclare Sébastien Arsac, cofondateur de L214.

Dérogation légale

L’abattoir Sobeval, qui n’a pas souhaité s’exprimer sur cette affaire, pratique l’abattage «standard» avec étourdissement (un pistolet perfore le crâne du veau pour le rendre inconscient avant d’être saigné), mais aussi l’abattage rituel, sans étourdissement, afin de pouvoir exporter en Egypte et en Israël. Selon les rites juifs et musulmans, l’animal doit en effet être conscient lors de son égorgement pour que sa viande puisse être respectivement estampillée «casher» ou «halal».

Morandini Live : Christophe Castaner a-t-il dérapé ? Les images terribles de L214 sur un abattoir de veaux

  Morandini Live : Christophe Castaner a-t-il dérapé ? Les images terribles de L214 sur un abattoir de veaux Morandini Live est à retrouver sur Cnews et Non Stop People. Au programme de l’émission du jeudi 20 février : une nouvelle enquête choc de L214 sur un abattoir industriel de veaux, Christophe Castaner a-t-il dérapé ? Les secrets d’un médecin pour rester en pleine forme. © Non Stop People Morandini Live : Christophe Castaner a-t-il dérapé ? Les images terribles de L214 sur un abattoir de veaux L214 publie une nouvelle enquête sur un abattoir industriel de veaux Sobeval en Dordogne. Des images qui dénoncent la cruauté de l’abattoir.

L’étourdissement avant la saignée étant obligatoire en France, les abattages rituels bénéficient d’une dérogation certes légale mais largement décriée : selon un sondage Ifop-30 millions d’amis réalisé en janvier, 85% des Français y sont opposés. «Nous demandons officiellement à Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture, d’abroger cette dérogation, annonce Sébastien Arsac. En France, des millions d’animaux sont chaque année égorgés en pleine conscience alors que cette pratique, jugée inacceptable par la Fédération des vétérinaires d’Europe, est interdite en Slovénie, au Danemark, en Norvège, en Suède ou encore en Belgique.»

Très longue agonie

Dans un rapport consacré au bien-être des animaux d’élevage datant de novembre 2019, le Conseil économique, social et environnemental (Cese) relève que la France est le pays d’Europe pratiquant le plus d’abattages rituels. Or «les récents travaux de recherche sur la conscience animale remettent en cause l’acceptabilité de l’abattage d’un animal en pleine conscience», note ce document, qui rappelle que sans étourdissement, la perte de conscience peut intervenir «jusqu’à une dizaine de minutes pour les bovins». Autrement dit, une très, très longue agonie.

Pourtant, les responsables juifs et musulmans ne semblent guère enclins à assouplir leurs exigences, comme ils l’ont répété au printemps 2016 devant la commission parlementaire chargée d’enquêter sur les conditions d’abattage des animaux de boucherie. Face à ce statu quo, l’Oaba (Œuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs) a récemment obtenu devant les tribunaux que la viande issue d’abattages rituels ne puisse plus bénéficier du label «bio».

TRIBUNE. Esther Benbassa : "Pour un élevage éthique, socialement juste et soucieux du bien-être animal" .
En marge du Salon de l'agriculture, Esther Benbassa, sénatrice écologiste de Paris, note que "la protection des animaux reste largement perfectible". Et souhaite une réflexion profonde sur un élevage éthique, que l'élue défend au travers d'une pétition et d'une proposition de loi.Voici la tribune d'Esther Benbassa, sénatrice écologiste de Paris : "L’animal n’est pas un miroir reflétant les forces et les faiblesses des humains. Il n’incarne pas non plus, à l’inverse, une altérité totale : on peut déceler chez lui certains états mentaux et émotionnels proches des nôtres.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 22
C'est intéressant!