•   
  •   

France Coronavirus : pourquoi la France est (quasiment) déjà au stade 3

10:35  10 mars  2020
10:35  10 mars  2020 Source:   europe1.fr

Coronavirus : pas question d'annuler les élections municipales "à ce stade", selon le ministre de la Santé

  Coronavirus : pas question d'annuler les élections municipales Le ministre de la Santé Olivier Véran a présenté les nouvelles mesures prises dans le cadre du "stade 2" de l'épidémie en France, samedi, excluant pour l'instant d'annuler les élections municipales. Le ministre a par ailleurs annoncé la contamination de 16 personnes supplémentaires au coronavirus Covid-19 par rapport à vendredi. Le ministre de la Santé Olivier Véran a confirmé l'apparition de 16 nouveaux cas de coronavirus Covid-19 samedi lors d'un point presse qui s'est tenu après un Conseil de Défense et un Conseil des ministres organisés en présence du président de la République Emmanuel Macron.

La France passera bientôt au stade 3 , quand le coronavirus circulera activement sur ­l'ensemble du territoire. Le stade 3 implique également une réorganisation complète du système de soins entraînant la mobilisation de tous les professionnels de santé.

Le stade 3 correspondrait à l'épidémie proprement dite, lorsque le virus circule largement dans le pays. "Dans ce cas, des décisions plus lourdes pour le quotidien peuvent être prises", a Matignon a ainsi indiqué à Franceinfo que " les stades [du coronavirus ] sont identiques au plan de pandémie grippale".

Alors que le coronavirus a contaminé plus de 1.400 personnes en France, les autorités sanitaires préfèrent encore parler de stade 2 de l'épidémie. Pourtant, certaines mesures inhérentes au stade 3 sont d'ores et déjà en place dans l'Hexagone, en particulier dans le Haut-Rhin et dans l'Oise. © AFP Alors que le coronavirus a contaminé plus de 1.400 personnes en France, les autorités sanitaires préfèrent encore parler de stade 2 de l'épidémie. Pourtant, certaines mesures inhérentes au stade 3 sont d'ores et déjà en place dans l'Hexagone, en particulier dans le Haut-Rhin et dans l'Oise.

Alors que le coronavirus a contaminé plus de 1.400 personnes en France, les autorités sanitaires préfèrent encore parler de stade 2 de l'épidémie. Pourtant, certaines mesures inhérentes au stade 3 sont d'ores et déjà en place dans l'Hexagone, en particulier dans le Haut-Rhin et dans l'Oise.

Le coronavirus continue sa progression en France. Plus de 1.400 cas et 25 décès sont dénombrés dans l’Hexagone. Les autorités sanitaires n’ont pas encore prononcé le passage stade 3 de l'épidémie, mais le terme circule déjà depuis plus d’une semaine. En fait, certaines mesures qui s’y apparentent sont d'ores et déjà en place, en particulier dans l’Oise et le Haut-Rhin, les deux importants foyers de contaminations.

Coronavirus : la France avec 285 cas confirmés se prépare au «stade 3» de l’épidémie… suivez notre direct

  Coronavirus : la France avec 285 cas confirmés se prépare au «stade 3» de l’épidémie… suivez notre direct Avec 285 cas, toutes les régions touchées, et plusieurs « clusters » de diffusion, la France, toujours en « stade 2 » se prépare à faire face au « stade 3 » de l’épidémie. © AFP/Loic Venance Le Parisien L’essentielEmmanuel Macron doit réunir, ce jeudi après-midi, les principaux acteurs de la recherche publique et privée engagés dans la lutte contre le coronavirus.Avec 285 cas, toutes les régions touchées, et plusieurs « clusters » de diffusion, les autorités se mobilisent face au nouveau coronavirus qui se rapproche du « stade 3 » de l’épidémie.

Le problème, c’ est qu’il est difficile d’y voir clair. “Il n’y a quasiment pas de publication scientifique de qualité sur l’impact du coronavirus en Italie pour le moment”, explique au HuffPost Jean-Stéphane Dhersin, directeur adjoint scientifique de l’Institut national des sciences Mathématiques et de leurs

Le stade épidémique pourrait aussi impacter nos libertés publiques. Le plan sur les épidémies de grippe, qui sert de base à la réflexion Les 138 établissements de santé qui prennent en charge des cas confirmés de Coronavirus COVID-19 ont déjà reçu des dotations de masques chirurgicaux.

Dans l'Oise et le Haut-Rhin, le dépistage n'est plus systématique

Les entreprises qui connaissent actuellement une très forte baisse de leur activité peuvent par exemple recourir au chômage technique. Plus de 900 entreprises françaises l’ont déjà réclamé aux pouvoirs publics. Cela fait officiellement partie des mesures envisagées dans le stade 3 mais elles sont déjà mises en œuvre alors qu’on est toujours au stade 2. Même chose pour la surveillance des prix, inhérente au stade 3, une mesure a déjà été actée vendredi pour encadrer le prix des solutions hydroalcooliques.

Prenons ensuite les tests de dépistage. Au stade 2, on dépiste tous les cas. Alors qu’au stade 3, on ne dépistera plus que les patients dans un état grave. Sauf que c’est déjà le cas dans les foyers importants de contaminations, dans le Haut-Rhin et dans l’Oise. Les dépistages classiques de tous les cas sont arrêtés. Et dans plusieurs autres régions où les cas s’accumulent, les dépistages ne sont plus du tout automatiques non plus.

Coronavirus : qui décide d'un passage au stade 3 de l'épidémie et sur quels critères ?

  Coronavirus : qui décide d'un passage au stade 3 de l'épidémie et sur quels critères ? Alors que la France compte plus de 420 cas de contamination au coronavirus selon le dernier bilan, le passage au stade 3 - le plus élevé - de l'épidémie de Covid-19 semble inéluctable. Mais qui prend une telle décision, et sur quels facteurs se fonde-t-elle ? Les autorités ne s'en cachent plus. À l'instar de la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye, à qui il semble "peu probable malheureusement" que la France échappe au stade 3 de l'épidémie de coronavirus. Le gouvernement se prépare donc activement à ce que le Covid-19 s'étende encore plus dans le pays.

VIDEO. Coronavirus : " pourquoi toutes ces mesures pour un virus qui fait moins de morts que la grippe ?" Le ministre de la Santé répond à un En pleine épidémie de la maladie Covid-19, la France est actuellement en stade 2. L'imminence d'un stade 3 est déjà évoquée, mais que signifie au juste

Le coronavirus chinois continue sa propagation en France . Annulations, reports, stade 3 Le point En France , le dernier bilan des autorités sanitaires faisait état de 1 191 cas de coronavirus sur le Le patient avait déjà été hospitalisé dans l'Oise pour des symptômes grippaux plusieurs jours auparavant.

Dans les hôpitaux, le plan blanc activé mais pas déclenché

Enfin dans les hôpitaux tout est prêt. Vendredi dernier, le ministre de la Santé Olivier Véran a expliqué que tous les hôpitaux français avaient activé mais pas déclenché leur plan blanc. En d’autres termes, tout a été mis en place mais ils n’ont pas encore appuyé sur le bouton de lancement, sauf dans les hôpitaux de Creil et de Compiègne, dans l'Oise. Le plan blanc consiste principalement à libérer le plus de lits possible pour les malades et rappeler du personnel soignant et administratif pour faire tourner l’hôpital à plein régime. D’ailleurs, les autorités ont rappelé la réserve sanitaire, des étudiants en médecine ainsi que des praticiens fraîchement retraités se tiennent prêts à venir en renfort. Alors ces mesures du stade 2 sont tellement avancées que certains médecins s’y perdent...

"Une partie d’entre nous avons du mal à voir la différence entre une phase 2 renforcée et une phase 3. Mais encore une fois, tout cela est très évolutif et il n’est pas impossible que la phase 2 renforcée devienne officiellement phase 3 dans les jours ou les heures qui viennent", souligne Alexandre Bleibtreu, infectiologue à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

Coronavirus : Deux nouveaux morts et 154 nouveaux cas en France

  Coronavirus : Deux nouveaux morts et 154 nouveaux cas en France En France, 577 cas positifs ont été confirmés depuis fin janvier © FRANCOIS NASCIMBENI / AFP Deux nouvelles personnes sont mortes du coronavirus, ce vendredi, portant le total à 9. EPIDEMIE - En France, 577 cas positifs ont ét Deux personnes supplémentaires sont mortes en France, ce vendredi, après avoir été infectées par le coronavirus, ce qui porte à neuf le nombre de décès, a annoncé le ministère de la Santé, ajoutant que 154 nouveaux cas de patients positifs avaient été recensés par rapport à jeudi soir.

Après France 2 et Michel Cymes, d’autres programmes spéciaux dédiés au coronavirus . France 5 déprogramme ce mardi le documentaire Maux de ventre, ça va mieux docteur ! au bénéfice d’une soirée Coronavirus : pourquoi le stade 3 ne va pas nécessairement chambouler votre quotidien.

La mesure est sans précédent en France . La France – qui se trouve toujours au stade 2 de l’épidémie sur 3 – comptait dimanche après-midi 1 126 cas de contamination et déplorait 19 décès liés à la maladie. La suite est réservée aux abonnés. Déjà abonné ?

"Notre doctrine évolue en même temps que le virus"

En fait, depuis quelques jours, le gouvernement planchait sur deux options : décréter le stade 3 uniquement dans les départements où les foyers de contaminations sont importants, comme dans l’Oise ou le Haut-Rhin, ou alors annoncer le stade 3 au niveau national malgré la disparité du nombre de cas d’une région à l’autre. C’est ce dernier scénario qui a été privilégié, un stade 3 au niveau national pour assurer une communication plus claire dans tout le pays.

Sauf qu’entre les deux phases, on s’y perd et d’une région à l’autre, les mesures ne sont pas les mêmes. "Notre doctrine évolue en même temps que le virus", assure un ministre qui assiste à toutes les réunions sur le coronavirus en ce moment. Et surtout, le gouvernement n’a pas voulu déclencher trop tôt cette phase 3 pour ne pas paralyser le pays sur une durée trop longue.


AUSSI SUR MSN : Coronavirus : Plus d’un quart des Français envisage de ne pas aller voter

Suivez-nous sur Facebook
Téléchargez l'application
Microsoft News
Abonnez-vous à la newsletter

Coronavirus : ce qui change pour les transports au stade 3 de l'épidémie .
La ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne s'est exprimée dimanche, au lendemain de l'entrée de la France au stade 3 de l'épidémie de coronavirus, pour annoncer une réduction progressive des transports longue distance. Le transport de marchandises est en revanche maintenu pour assurer l'approvisionnement des magasins. "Une réduction progressive d'une partie du trafic", c'est ce qu'a annoncé Elisabeth Borne, dimanche, au lendemain de l'entrée de la France au stade 3 de l'épidémie de coronavirus.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!