•   
  •   

France TRIBUNE. "L'Etat doit récompenser les sacrifices du personnel soignant"

18:45  21 mars  2020
18:45  21 mars  2020 Source:   lejdd.fr

VIDEO.Coronavirus : Appelés à « faire des sacrifices », les soignants redoutent « de ne pas tenir sur la distance »

  VIDEO.Coronavirus : Appelés à « faire des sacrifices », les soignants redoutent « de ne pas tenir sur la distance » Les soignants, lecteurs et lectrices de « 20 Minutes », confient leurs inquiétudes et questionnements au lendemain de l’appel lancé par Emmanuel Macron à se mobiliser face à l’épidémie © Quentin TOP/SIPA Images d archives à l'hôpital Francois Mitterand de Pau pendant une épidémie de grippe en janvier 2018.

Le député Les Républicains Julien Dive demande au gouvernement d'attribuer © AFP

Le député Les Républicains Julien Dive demande au gouvernement d'attribuer "une prime exceptionnelle au personnel médical", mobilisé pendant la crise sanitaire provoquée par la pandémie de coronavirus.

Confinés, enfermés mais reconnaissants, les Français expriment leur soutien au personnel médical. Un élan populaire, depuis quelques semaines, voit le jour aux quatre coins de la France. De Strasbourg à Ajaccio, chacun sur son balcon à 20 heures, applaudit, crie, fait frapper quelques casseroles pour que résonne au cœur de la ville le son de son admiration. Ce "20h aux balcons" est une manière, pour les addicts des réseaux sociaux que nous sommes, de respecter les mesures de confinement tout en manifestant notre solidarité et notre reconnaissance envers les soignants.

Coronavirus : #OnApplaudit, l’appel à soutenir le personnel soignant sur les réseaux sociaux

  Coronavirus : #OnApplaudit, l’appel à soutenir le personnel soignant sur les réseaux sociaux Plusieurs députés français ont relayé un appel à applaudir symboliquement le personnel soignant, depuis sa fenêtre, mardi soir, dans toute la France. © DR Le Parisien Ils veulent montrer leur solidarité. Ce mardi soir, à 19h, dans tout le pays, des Français applaudiront symboliquement, et depuis leurs fenêtres, le personnel soignant qui lutte depuis des semaines contre la pandémie de coronavirus. Confinement oblige, aucun rassemblement ne peut être organisé.

Lire aussi - Coronavirus : la vague arrive en Ile-de-France

Nulle cape pour le super-héros d'aujourd'hui, la blouse blanche

Des centre-hospitaliers débordés, des soignants fatigués, le coronavirus n'avait guère besoin de faire son apparition pour mettre en exergue les difficultés du monde médical. Pourtant, depuis fin février, le personnel soignant est encore mis à rude face à l'explosion du nombre de personnes atteintes du coronavirus. Près de 1.300 patients dans un état grave, 12.632 personnes positives et 450 décès dans le pays selon les chiffres du ministère de la Santé vendredi soir.

Infirmiers, médecins, aides-soignants s'épuisent et s'inquiètent du manque de matériel : masques, gants, respirateurs, ou encore gels hydroalcooliques, pourtant indispensables pour lutter contre la propagation de ce virus. La situation dans le Haut-Rhin est un exemple qui illustre parfaitement les difficultés rencontrées face à cette crise sanitaire exceptionnelle. "Les gens qui sont en détresse respiratoire aiguë ont besoin d'une ventilation artificielle pendant une douzaine de jours, c'est énorme" explique Jean-François Cerfon, chef de la réanimation médicale de Colmar. Cette situation, plus que préoccupante, affaiblit de jour en jour les praticiens et inquiète les directeurs de centres-hospitaliers.

À leur fenêtre, les Français et Françaises applaudissent le personnel soignant

  À leur fenêtre, les Français et Françaises applaudissent le personnel soignant À leur fenêtre, les Français et Françaises applaudissent le personnel soignantCe soir, à 20h, dans le 19e arrondissement de #Paris#OnApplaudit ! On applaudit ceux qui sont en 1re ligne contre le #coronavirus.

"Restez chez vous" : la maxime de ces prochaines semaines

La lutte, la bataille, la guerre : les mots ne manquent pas pour définir les circonstances actuelles. Ceux qui nous protègent se rendent sur le front ; le treillis est une blouse blanche, le casque devient masque et les médicaments sont leur arme principale. Du courage, ils n'en manquent pas mais l'épuisement se fait ressentir de jour en jour.

En effet, leurs vacances, leurs RTT, tous sont annulés jusqu'à nouvel ordre : "C'est compliqué de venir tous les jours sans avoir de repos et de devoir en plus se battre, simplement pour avoir les moyens de protéger tout le monde" déplore Jeanne, infirmière dans un hôpital. Solidaire et unis, l'ensemble du personnel médical gagne notre admiration, exprimée dans le confinement, notre principal pouvoir d'action.

Quid de la reconnaissance pécuniaire de l'Etat?

Fin 2019, les personnels du service d'urgences ont obtenu une prime Buzyn en guise d'amuse-bouche mais force est de constater que cela ne suffira pas pour endiguer les conséquences néfastes de l'après-crise. Ces efforts déployés au quotidien par nos blouses blanches méritent l'attention du gouvernement qui est invité à sortir de son confinement. Les infirmiers, les urgentistes et les agents des services hospitaliers, tous ont besoin de plus et de mieux.

Dès la fin de cette crise, une prime exceptionnelle attribuée au personnel médical serait un geste à la fois symbolique mais surtout logique au regard des conditions auxquelles ils sont confrontés chaque jour. Tous se mobilisent au risque de leur vie : nous les remercions sans artifices, à l'Etat de les récompenser de leurs sacrifices!

mise sous séquestre contre les coronavirus: Varadkar demande à la nation de "renoncer à ses libertés" .
L'Irlande © Getty On a demandé aux citoyens irlandais de se distancier les uns des autres, mais les restrictions deviennent plus strictes décès liés au coronavirus. Taoiseach Leo Varadkar a déclaré que les résidents devraient rester à la maison jusqu'au 12 avril au moins à moins qu'ils achètent des produits d'épicerie, assistent à des rendez-vous médicaux ou ramassent des médicaments, fassent de brefs exercices ou fassent des visites familiales essentielles.

usr: 3
C'est intéressant!