•   
  •   

France Non-respect du confinement : vers des peines de travaux d’intérêt général à l’hôpital ?

00:40  26 mars  2020
00:40  26 mars  2020 Source:   msn.com

Coronavirus : sur le confinement, "Il va falloir respecter les forces de l'ordre", déclare Xavier Bertrand

  Coronavirus : sur le confinement, L'épidémie de coronavirus se propage et les mesures de confinement se durcissent. Xavier Bertrand, président de la région des Hauts-de-France, réagit sur Europe 1 L’épidémie de coronavirus se propage en France. Certaines régions sont particulièrement touchées. C’est le cas des Haut-de-France. Mardi, 613 cas ont été confirmés selon un bilan officiel de l’ARS, une augmentation de 28 cas en 24 heures. Xavier Bertrand, président de la Région Haut-de-France, fait le point sur la situation au micro d’Europe 1.

Lors de cette visite, le chef de l'Etat s'est entretenu avec le responsable de l ' hôpital Denis Protsenko. Le professionnel de la santé a expliqué qu'il pouvait y avoir aujourd'hui dans le monde deux scénarios possibles de propagation du coronavirus : un «asiatique» et un «italien».

#Belloubet veut des peines de prison pour non - respect du # confinement , l'opposition s'indigne. Ces nouvelles restrictions répondent à la demande de nombreux médecins qui réclamaient ces derniers jours des mesures plus strictes face à l 'épidémie qui se propage et a tué à ce jour 860

Le procureur de Paris, Rémy Heitz, envisage des TGI en milieu hospitalier pour les récalcitrants récidivistes, plutôt qu’une lourde amende ou de la prison.

Le Parisien © LP/Fred Dugit Le Parisien

Comment punir ceux qui ne respectent pas - et à plusieurs reprises - le confinement ? Le procureur de Paris a un avis sur la question. Plutôt que des lourdes amendes en cas de non-respect aggravé du confinement lié à l’épidémie de coronavirus, Rémy Heitz prône des peines de travaux d’intérêt général « exécutées en milieu hospitalier », dans un entretien au Monde diffusé ce mercredi.

« Je vais donner des directives pour adapter les mesures pénales, notamment en privilégiant le travail d’intérêt général (TIG). Ces infractions concernent souvent une population jeune, pour qui une amende de 3750 euros est sans doute trop élevée, et une peine de prison n’est pas vraiment d’actualité », a-t-il expliqué dans les colonnes du quotidien.

Coronavirus: Israël rend obligatoire le confinement à domicile

  Coronavirus: Israël rend obligatoire le confinement à domicile Coronavirus: Israël rend obligatoire le confinement à domicile © Reuters/RONEN ZVULUN CORONAVIRUS: ISRAËL REND OBLIGATOIRE LE CONFINEMENT À DOMICILE JERUSALEM (Reuters) - Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a annoncé jeudi un durcissement des mesures en vigueur dans le pays face à l'épidémie de coronavirus, en chargeant la police de faire appliquer le confinement à domicile de la population. "Dans le cadre de ces ordres, vous, citoyens israéliens, devez rester chez vous.

Ensuite, en cas de non - respect des règles à plus de 3 reprises, la violation devient un délit puni de 6 mois d’emprisonnement et de 3750 € d’amende. Les personnes incriminées s’exposent également à une peine complémentaire de travail d ’ intérêt général , ainsi qu’une suspension de 3 ans de leur

"Trop de personnes ne respectent pas le confinement et les règles imposées prétextant le cas Dans plusieurs pays, des mesures de confinement total ont été prises, sous la forme d'un A Singapour, le non - respect des obligations de confinement est passible d' une peine de six mois de prison.

Depuis la loi sur l’état d’urgence sanitaire publiée mardi au Journal officiel, et entrée en vigueur pour une durée initiale de deux mois, le non-respect des règles du confinement fait encourir une amende de 135 euros, portée à 1500 euros en cas de récidive dans les 15 jours. Et, dans le cas de quatre violations dans les trente jours, la peine est portée à 3750 euros d’amende et six mois de prison au maximum.

Des TGI exécutés « en milieu hospitalier »

Pour le procureur de la capitale, « une peine de TIG, même si elle ne sera exécutée qu’après la sortie de l’état d’urgence sanitaire, aura plus de sens. Je réfléchis d’ailleurs à la possibilité de les faire exécuter en milieu hospitalier. »

D’après Rémy Heitz, un peu moins de 10 000 infractions ont été constatées à Paris depuis le début du confinement, selon un décompte arrêté mardi, et « une quinzaine d’affaires de trafic de masques », souvent des « petits trafics », ont été mises au jour. « Au total, nous avons déjà saisi plusieurs dizaines de milliers de masques que nous faisons porter aux hôpitaux », s’est-il félicité, alors que personnels de santé dénoncent un manque cruel de matériel.

Tunisie : confinement général du pays à partir de dimanche

  Tunisie : confinement général du pays à partir de dimanche Le président tunisien Kais Saied a annoncé vendredi un confinement général du pays, qui commence dimanche, a précisé le gouvernement, après que la Tunisie a enregistré une hausse du nombre de malades du nouveau coronavirus. Le confinement sera en vigueur à partir de dimanche matin et jusqu'au 4 avril, a indiqué la présidence du gouvernement dans un communiqué sur Facebook, tout en précisant que le travail continuera dans les secteurs vitaux. Durant la journée, chacun doit rester chez soi, et ne sortir que dans des cas "d'extrême nécessité", a indiqué le président lors d'une allocution télévisée.

travaux d ’ intérêt général . Ainsi, les violences conjugales, définies comme les gestes sans incidence sur la santé précités, sont désormais, d'un point de vue juridique, ramenés au même niveau qu’une France. Belloubet veut des peines de prison pour non - respect du confinement , l'opposition s'indigne.

Sous le titre «Coronavirus : des SDF verbalisés pour non - respect du confinement », on lit : « Des cas ont notamment été recensés à Paris, Lyon et Bayonne A en croire les pouvoirs publics nationaux, la norme est la tolérance du non - respect du confinement , et les contraventions contre les personnes

LIRE AUSSI>Confinement : ces PV contestés par les Français

« Par ailleurs, nous commençons à voir des dossiers de violences conjugales ou intra-familiales », a-t-il aussi noté.

Mardi, sur RTL, il avait déjà expliqué que la délinquance au temps du coronavirus offrait « un bilan contrasté : il y a moins de délinquance de voie publique par exemple, puisque dans le métro, il y a peu de monde, il n’y a bien sûr pratiquement plus de vols à la tire ou de choses comme ça », mais « il peut y avoir un autre phénomène, c’est une délinquance d’opportunité », due à « certaines personnes [qui] peuvent profiter de la situation ».

Plus souvent "à la télé qu'à l'hôpital" : pourquoi le professeur Juvin agace Emmanuel Macron .
Fustigeant les commentateurs à petits bras, Emmanuel Macron a tenu des mots durs à l'encontre du très médiatique Philippe Juvin, directeur des urgences de l'hôpital Georges Pompidou et président LR des Hauts-de-Seine. Le président voit dans les apparitions du docteur les marques de l'opposition politique.Dans des propos relayés par un de nos confrères du Parisien, un cador LREM a eu des mots implacables pour le docteur multi-casquettes : « Juvin, j'ai l'impression qu'il passe plus de temps à la télé que dans son hôpital. Mais au bout d'un moment, ça pose question.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!