•   
  •   

France Enseignants, masques, Italie... les faux pas à répétition de Sibeth Ndiaye

12:40  26 mars  2020
12:40  26 mars  2020 Source:   liberation.fr

Virus en Italie: des masques fabriqués à partir de chutes de cravates

  Virus en Italie: des masques fabriqués à partir de chutes de cravates Un fabricant italien de cravates a décidé d'utiliser ses chutes de tissu pour fabriquer des masques antivirus, a rapporté lundi l'agence AGI. "Nous produirons 10.000 masques de protection avec les chutes de tissu. Les sommes récoltées seront versées à la région de Calabre (extrême Sud, la pointe de la botte) pour qu'elle puisse acheter du matériel médical", a expliqué le patron de l'entreprise, Maurizio Talarico, lui-même originaire de Catanzaro en Calabre."Je crois que c'est un moment où nous devons tous être généreux et mettre à la disposition des gens ce que nous sommes capables de faire", a-t-il ajouté.

Sibeth Ndiaye , s’est attirée les foudres des enseignants sur Twitter après avoir déclaré que ces derniers ne travaillaient pas . Cette phrase prononcée par Sibeth Ndiaye est très mal passée. Alors que la porte-parole du gouvernement donnait des détails sur l'appel de Didier Guillaume, ministre de

Comme beaucoup de membres du gouvernement, Sibeth Ndiaye doit actuellement gérer la crise sanitaire du coronavirus. Une situation qui a littéralement bouleversé la vie de dizaines de millions de personnes en France, et plus de deux milliards dans le monde. Parmi les métiers fortement

Sibeth Ndiaye à l'Elysée en septembre. © Denis ALLARD Sibeth Ndiaye à l'Elysée en septembre.

Pour justifier l'appel à aider les agriculteurs, la porte-parole du gouvernement a dit qu'il ne s'agissait pas de le «demander à un enseignant qui aujourd’hui ne travaille pas», oubliant que ceux-ci sont sur le pont à distance ou pour les enfants des soignants. Une maladresse parmi d'autres.

Il lui a fallu trois tweets ensuite pour tenter d’effacer sa maladresse. Appelée à expliquer l’appel du ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, à venir «rejoindre la grande armée de l’agriculture française», la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, a répété que «les gens qui pouvaient le faire avaient vocation à aller donner un coup de main rémunéré dans les régions où il y a des récoltes». Et d’ajouter cette précision inopportune : «Il va sans dire que nous n’entendons pas demander à un enseignant, qui aujourd’hui ne travaille pas compte tenu de la fermeture des écoles, de traverser toute la France pour aller récolter des fraises gariguettes.» Les profs et instituteurs, qui assurent la continuité pédagogique à distance ou font classe aux enfants des soignants, apprécieront.

Coronavirus : les masques FFP2 pour les professionnels de santé arrivent en pharmacie

  Coronavirus : les masques FFP2 pour les professionnels de santé arrivent en pharmacie Des masques de protection contre le coronavirus réservés aux professionnels de santé vont être distribués en pharmacie jusqu’à jeudi. © AFP Le Parisien Dès vendredi, Olivier Véran, le ministre de la Santé avait assuré que les stocks de masques à haut niveau de protection, dits FFP2 pour se protéger du coronavirus étaient disponibles pour les professionnels de santé et qu’il ne s’agissait plus que d’une question de logistique pour les répartir.

La porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye , a commis une bourde, en affirmant que les Une prise de position qui a suscité des interrogations, les enseignants n ’étant pas en «période vacances» comme l’avait Sibeth Ndiaye explique pourquoi Emmanuel Macron « n ’a pas besoin d’un masque ».

La sortie de Didier Guillaume n 'en finit pas d'embarrasser l'exécutif. Après avoir donné le sentiment de parasiter la communication gouvernementale en incitant les Français sans activité à venir prêter main-forte aux travailleurs «dans les champs», le ministre de l'Agriculture a poussé sa collègue Sibeth

Les responsables de l’opposition se sont relayées pour fustiger la bourde, d’Olivier Faure (PS), qui considère que «dire que nos enseignants ne travaillent pas parce que les écoles sont fermées, c’est pour le coup vraiment "être aux fraises"», à l’EE-LV David Cormand, pour qui le «gouvernement a un problème avec les services publics». «Je connais pas mal de profs qui travaillent encore plus que d’habitude», relève le communiste Ian Brossat.

Quelques heures après son compte rendu de sortie de Conseil des ministres, Sibeth Ndiaye a dû faire son «mea culpa», reconnaissant que son «exemple n’était vraiment pas le bon. Je suis la première à mesurer combien l’engagement quotidien des professeurs est exceptionnel. Nous savons tous l’engagement des professeurs pour assurer la continuité pédagogique, donc pas de polémiques inutiles !» tente-t-elle. Son collègue, ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer s'est, lui aussi, fendu d’un tweet pour rendre hommage au «travail extraordinaire des professeurs de France» pour «pour suivre tous nos élèves en ces circonstances exceptionnelles».

Coronavirus : le gouvernement reconnait des "difficultés logistiques" et dénonce les vols de masques

  Coronavirus : le gouvernement reconnait des La France a connu des "difficultés logistiques" dans la fourniture de masques, a admis la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye. © SYLVAIN LEFEVRE / Hans Lucas / AFP La France a connu des "difficultés logistiques" dans la fourniture de masques, alloués en priorité aux soignants, a reconnu mercredi la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye, alors que des professionnels de santé s'alarment d'une pénurie.

Sibeth Ndiaye a choisi de prendre comme exemple celui des enseignants : "Nous n 'entendons pas demander à un enseignant qui aujourd'hui ne Une sortie d'autant plus étrange que le ministre de l'Education n 'a cessé de répéter depuis le début du confinement qu'élèves et professeurs ne sont

Alors que la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye précisait en sortie de Conseil des ministres l'appel aux personnes sans activité à venir «rejoindre la [Puce actualisée à 16h47 avec le mea culpa de Sibeth Ndiaye ]. Aide aux agriculteurs: "Nous n 'entendons pas demander à un enseignant qui

Approximations embarrassantes

Ce n’est pas la première fois que la porte-parole se prend les pieds dans le tapis. Des approximations embarrassantes dans cette période de crise sanitaire qui exige une communication publique d’autant plus rigoureuse et précise. Lors du même point presse, Sibeth Ndiaye, interrogée sur des images d’Emmanuel Macron ne portant pas de masque en déplacement, a assuré mercredi qu'il n'était «pas muni d’un masque, tout simplement parce qu’il n’y en a pas besoin dès lors qu’on respecte la distance de protection vis-à-vis des autres». «Lorsque nous ne sommes pas malades ou pas soignants, ce n’est pas utile : il n’y a pas de raison que le président de la République déroge aux prescriptions qui sont celles pour l’ensemble de la population», a-t-elle insisté. Quelques heures plus tard, le chef de l’Etat se rendait à l’hôpital de campagne monté à Mulhouse… masque sur le visage.

Coronavirus : Le ministère des Armées livre cinq millions de masques

  Coronavirus : Le ministère des Armées livre cinq millions de masques La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a reconnu mercredi que la France était confrontée à des « difficultés logistiques » dans la fourniture de masques © Twitter/@florence_parly La ministre des Armées Florence Parly a annoncé que cinq millions de masques des stocks de l'armée seraient mis à disposition du ministère de la Santé.

Consciente de sa bourde, Sibeth Ndiaye a tenu à rectifier le tir sur son compte Twitter. «Nous savons tous l’engagement des professeurs pour assurer la continuité pédagogique, donc pas de polémiques inutiles ! J'expliquais simplement que ceux qui sont confinés et en télétravail ou ceux qui s'occupent

La sortie de la porte-parole du gouvernement n 'a pas tardé à susciter de nombreuses critiques. «Chaque jour est un naufrage pour ce gouvernement qui multiplie les énormités», a ironisé Marine Le Pen. Sibeth Ndiaye a quelques instants plus tard présenté ses excuses sur Twitter. «Mea culpa.

Toujours sur la question des masques, l’ancienne conseillère presse de l'Elysée, voulant démontrer qu’ils n’étaient «pas nécessaires pour tout le monde», a fini par lâcher, vendredi sur BFM TV: «Vous savez quoi, moi je ne sais pas utiliser un masque. Je pourrais dire : je suis ministre, je mets un masque. Mais en fait, je ne sais pas l’utiliser. Ce sont des gestes techniques, précis sinon on se gratte le nez sous le masque et on a du virus sur les mains». Si la pédagogie sur la manière de le positionner est sans doute nécessaire – comme les responsables publics l’ont fait, d’ailleurs, sur le lavage des mains –, l'explication est peu convaincante alors que c’est la pénurie qui semble commander la doctrine et que l’on a vu un port généralisé du masque en Corée, en Chine ou à Taiwan.

Mais Sibeth Ndiaye assume, elle, des décisions différentes des autres pays. Ainsi, le 11 mars, la secrétaire d’Etat développait les mesures initialement prises par l’Italie, comme le contrôle des températures des voyageurs «à l’arrivée des vols en provenance de zones à risques» ou la «fermeture de ses frontières pour des vols en provenance de Chine». «Manifestement ce n’est pas ce qui a freiné la propagation de l’épidémie», concluait-elle. Assez peu diplomate.

Cinq millions de masques livrés par le ministère des Armées

  Cinq millions de masques livrés par le ministère des Armées Les masques seront mis à la disposition du ministère de la Solidarité et de la Santé. Les masques appartenant à des stocks de l’armée seront mis à la disposition du ministère de la Solidarité et de la Santé, précise-t-elle dans un tweet accompagné de photos de ces stocks. « Chaque effort compte », ajoute-t-elle.

"Je préconise de ne pas les utiliser. Il faut isoler ces masques pour ne pas rajouter un problème à un autre", a préconisé sur la chaîne Claude Marodon, pharmacien à Saint-Denis et président de l'ordre des pharmaciens, qui raconte la forte odeur de moisissure qui se dégageait du lot qu’il a reçu.

Sibeth Ndiaye : Aide aux agriculteurs: “Nous n ’entendons pas demander à un enseignant qui aujourd’hui ne travaille pas de traverser la France A l’attention des lecteurs du site BusinessBourse. Nous sommes à la veille d’un tournant majeur dans l’économie mondiale. Le moment est venu

Suivez-nous sur Facebook
Téléchargez l'application
Microsoft News
Abonnez-vous à la newsletter

Les Etats-Unis accusés de « piraterie moderne » après la confiscation de masques destinés à Berlin .
« Même dans des temps de crise globale les méthodes dignes du Far West ne sauraient prévaloir », a déclaré un responsable allemand.Les autorités berlinoises soupçonnent en effet une intervention américaine. La commande de ces masques de type FFP2 « effectuée auprès d’un fabricant américain » avait déjà été payée mais a été saisie à l’aéroport de la capitale thaïlandaise, a précisé la Ville-Etat de Berlin dans un communiqué. Berlin ne fait pas mention de la provenance de ces masques mais selon plusieurs journaux allemands, ils ont été produits en Chine par la firme américaine 3M.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 19
C'est intéressant!