•   
  •   

France Respirateurs, masques... Ce qu'il faut retenir des annonces de Macron

17:45  31 mars  2020
17:45  31 mars  2020 Source:   lexpress.fr

Coronavirus : six régions ont commandé près de 40 millions de masques

  Coronavirus : six régions ont commandé près de 40 millions de masques Les Présidents de ces six régions appellent tous les industriels susceptibles de fournir des composants ou en capacité de produire des masques à se faire connaître. © Getty Images/AFP Ces régions ont déjà commandé un total de 38,7 millions de masques de protection. Six régions ont déjà commandé un total de 38,7 millions de masques de protection destinés aux personnels soignants et à ceux qui continuent de travailler pour assurer les services essentiels durant la crise sanitaire, a annoncé ce lundi Régions de France dans un communiqué.

Voici ce qu ' il faut retenir de sa déclaration. Par AFP - 14:48 - Temps de lecture : | Emmanuel Macron pendant sa visite de l'usine Kolmi-Hopen. Le consortium produira des respirateurs lourds destinés à équiper les lits supplémentaires annoncés par le ministre de la Santé Olivier Véran la semaine

Avant même de faire des annonces , le Premier ministre a d’emblée prévenu que « les 15 premiers jours d’avril seront encore plus difficiles que les 15 jours Voilà ce qu ’ il fallait retenir de l’intervention du chef du gouvernement et de son ministre de la Santé. Un nouveau bilan sur le confinement.

Le chef de l'État s'est exprimé ce mardi à l'issue de sa visite d'une usine de masques dans la périphérie d'Angers. Voici ce qu'il faut retenir de son discours.

Emmanuel Macron s'est rendu ce mardi 31 mars dans l'usine de masques de la PME Kolmi-Hopen en périphérie d'Angers dans le Maine-et-Loire © AFP Emmanuel Macron s'est rendu ce mardi 31 mars dans l'usine de masques de la PME Kolmi-Hopen en périphérie d'Angers dans le Maine-et-Loire

Masque sur le visage et charlotte sur la tête, Emmanuel Macron s'est rendu ce mardi à l'usine de masques de la PME Kolmi-Hopen en périphérie d'Angers dans le Maine-et-Loire. À l'issue de cette visite, le chef de l'État a pris la parole, en pleine polémique sur le manque de matériel médical face au coronavirus. Voici ce qu'il faut retenir de ses annonces.

Coronavirus : "L'union nationale, ce n'est pas pour l'opposition de se taire", tacle Bruno Retailleau

  Coronavirus : Alors que l'épidémie de coronavirus continue de s'étendre en France, Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat, met en cause la "gestion chaotique" qu'a le gouvernement de la crise sanitaire. Au micro d'Europe 1, il demande notamment la "réquisition, ou du moins la mobilisation" des avions d'Air France pour acheminer des masques depuis la Chine. "Aujourd'hui ce sont les masques, demain ce seront les respirateurs, et plus tard, les tests." Pour Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat, le gouvernement français n'a pas pris assez tôt la mesure de la crise du coronavirus.

Le chef du gouvernement et le ministre de la Santé ont animé une conférence de presse commune ce samedi 28 mars, en présence du Pour éviter d'aggraver la pénurie de masques chirurgicaux ou de masques FFP2, Édouard Philippe a annoncé qu ' il avait chargé la secrétaire d'État à l'Économie et

Emmanuel Macron a annoncé qu ’ il n’y aurait «plus de fermeture d’école ou d’hôpital sans accord du maire de la commune d’ici la fin du quinquennat», évoquant «l’accès L’idée d’un deuxième jour férié travaillé pour financer la dépendance n’a finalement pas été retenue par le président de la République.

  • "Environ 15 millions" de masques fabriqués en France d'ici "fin avril"

Emmanuel Macron a souhaité "l'indépendance pleine et entière" de la France "d'ici la fin de l'année" en ce qui concerne la production de masques de protection face au coronavirus.

"Avant la crise nous produisions en France 3,3 millions de masques par semaine (...) Nous aurons la capacité de produire en France d'ici fin avril environ 15 millions de masques par semaine", a déclaré le chef de l'État. "Je veux que d'ici la fin de l'année nous ayons obtenu cette indépendance pleine et entière", a-t-il ajouté.

  • Un consortium d'industriels va fabriquer 10 000 respirateurs d'ici mi-mai

Un consortium composé de quatre grands groupes industriels s'est créé avec l'objectif de fabriquer "d'ici mi-mai 10 000 respirateurs" pour équiper les hôpitaux débordés par les cas graves de malades contaminés par le coronavirus, a aussi indiqué Emmanuel Macron.

Coronavirus: face à la pandémie, le monde tente de pallier le manque de respirateurs

  Coronavirus: face à la pandémie, le monde tente de pallier le manque de respirateurs L’assistance respiratoire est indispensable pour traiter les cas les plus graves de coronavirus. Pour pallier le manque de respirateurs, un médecin italien a transformé des masques de plongée. L’idée est désormais reprise dans un hôpital belge. L’Organisation mondiale de la santé exhorte les Etats à s’équiper de respirateurs. Mais en attendant que la production industrielle tourne à plein régime, des bricoleurs ingénieux ont transformé des masques de plongée de la marque Décathlon en appareil respiratoire. La matière première est abondante, on en trouve dans tous les magasins de sports.

Pour tenter de freiner l 'accélération de la pandémie de coronavirus, Emmanuel Macron a décidé de Face aux pénuries de masques de protection, le président a annoncé leur distribution en priorité Il a par ailleurs annoncé la «suspension des factures d'eau, de gaz ou d'électricité ainsi que les loyers».

Franceinfo vous résume ce qu ' il faut retenir . Le nombre de cas avérés double tous les "trois à quatre jours""Les 15 premiers jours d'avril seront encore Des respirateurs ont été commandés à l'industriel français Air Liquide. La France a commandé "plus d'un milliard de masques "Critiqué pour la pénurie

Ce consortium mené par Air Liquide, est composé du spécialiste des équipements électriques Schneider Electric, de l'équipementier automobile Valéo et du constructeur PSA, a précisé le président de la République.

  • "Dotation exceptionnelle de quatre milliards d'euros" à Santé publique France

Emmanuel Macron a également annoncé "une dotation spécifique de quatre milliards d'euros" à Santé publique France pour financer les commandes "en médicaments, respirateurs et masques" destinés à lutter contre l'épidémie de Covid-19.

"C'est évidemment une contribution exceptionnelle qui montre la mobilisation aussi de l'État et de ses financements", a ajouté le président de la République.

  • "Rebâtir notre souveraineté nationale et européenne"

Dans ce contexte, Emmanuel Macron a fait part de son souhait de "rebâtir notre souveraineté nationale et européenne", en produisant "davantage en France".

Coronavirus: Taïwan use à son tour de la «diplomatie du masque»

  Coronavirus: Taïwan use à son tour de la «diplomatie du masque» La question de l’approvisionnement en matériel médical est devenue cruciale pour les pays frappés par l'épidémie. Tous sont à la recherche de masques, de blouses de protection ou encore de respirateurs. Mais pour les pays exportateurs, ce matériel est devenu une arme diplomatique. La Chine, premier producteur mondial, a multiplié ces dernières semaines les annonces de dons, non sans arrière-pensées. Taïwan s'y met et a annoncé l’envoi de 10 millions de masques à travers le monde, dont plus de 5 millions à destination de l'Europe. De notre correspondant à Taipei,Taïwan est un pays démocratique et autonome mais qui reste revendiqué par la Chine.

"Le jour d'après ne ressemblera pas au jour d'avant."Alors que l 'obsession du chef de l'Etat est désormais la France de demain, Emmanuel Macron a Afin de permettre à Santé publique France de passer des commandes en médicaments, respirateurs , et masques , le Président de la République a

LE SCAN POLITIQUE - Le chef de l’État a vanté les mérites d’un «sommet utile», au terme du G7 de Biarritz, lundi soir sur France 2. Selon Emmanuel Macron , Jair Bolsonaro a, depuis son élection en octobre dernier, «envoyé plusieurs messages disant clairement qu ’ il sortirait de fait» de l’Accord de

"Le jour d'après ne ressemblera pas au jour d'avant. Nous devons rebâtir notre souveraineté nationale et européenne", a déclaré le président de la République. "Nous avons commencé avant crise. Nous avons passé des réformes qui permettent à notre pays d'être plus compétitif mais il nous faut retrouver la force morale et la volonté pour produire davantage en France et retrouver cette indépendance".

  • Ceux "qui cherchent déjà à faire des procès" sont "irresponsables"

Le président de la République a terminé son discours sur un ton plus offensif face aux critiques émanant de certains partis concernant la gestion de la crise sanitaire. "Quand on mène une bataille, on doit être unis pour la gagner. Et je pense que toutes celles et ceux qui cherchent déjà à faire des procès, alors que nous n'avons pas gagné la guerre, sont irresponsables", a enfin déclaré le chef de l'État.

"Le temps viendra" de "la transparence complète", a-t-il ajouté, appelant "d'abord à la dignité et à l'esprit de responsabilité celles et ceux qui construisent des certitudes avec les connaissances d'aujourd'hui quand ça n'était pas celles d'hier".

Ce que les célébrités ont fait pendant la distanciation sociale .
© RICHARD LAM Jason Zanatta de Novo Textiles pose avec sa nouvelle machine à fabriquer les masques qui a été livrée lundi à son usine de Coquitlam. Jason Zanatta sauve des vies et sauve des emplois. Le producteur d'oreillers et de lits pour chiens de Coquitlam est en passe de devenir le premier fabricant de respirateurs N95 au Canada. La production de masques chirurgicaux de qualité médicale commence mardi et il prévoit que la production de respirateurs N95 commencera dans deux semaines.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!