•   
  •   

France Infirmières et blouses défectueuses à Marseille : «Un séisme à La Timone»

19:40  06 avril  2020
19:40  06 avril  2020 Source:   msn.com

Coronavirus : Les vélos en libre service gratuits un an... uniquement pour le personnel soignant

  Coronavirus : Les vélos en libre service gratuits un an... uniquement pour le personnel soignant Par « solidarité », le groupe JC Decaux a décidé de rendre ses bicyclettes gratuites pour les soignants dans toutes les villes de France concernées © C. Villemain Un Vélo'v à Lyon TRANSPORTS - Par « solidarité », le groupe JC Decaux a décidé de rendre ses bicyclettes gratuites pour les soignants dans toutes l Dans toutes les villes de France, les abonnements des vélos en libre-service, déployés par JC Decaux, seront gratuits durant un an. Mais uniquement pour les personnels soignants.

Des infirmières de l’AP-HM (Hôpitaux de Marseille ) ont Même constat du côté de l’hôpital Timone , toujours à Marseille , où au moins trois soignantes essaient leurs nouvelles blouses qui Il s’agit de surblouses défectueuses , a indiqué la direction de l’AP-HM, contactée par France Bleu, assurant que

Pour les articles homonymes, voir La Timone . L'hôpital de la Timone est le plus grand hôpital de Marseille (Bouches- du -Rhône, en France). Les bâtiments actuels datent de 1973 mais se trouvent sur le site d'un ancien hôpital. L'hôpital appartient à l 'AP-HM (Assistance publique - Hôpitaux de Marseille ).

L’état des blouses reçues ce week-end par les personnels soignants de l’hôpital de La Timone à Marseille (Bouches-du-Rhône) fait polémique. Explications.

Le Parisien © DR Le Parisien

« Attention, on a reçu les nouvelles blouses, les Américains ils n’en ont pas voulu sur le tarmac. Je la prends délicatement on ne sait jamais ce qui va se passer et hop coucou j’ai ma main qui est passée à travers ». Ces propos sont tirés d’une vidéo qui connaît un fort succès depuis sa publication samedi sur les réseaux sociaux.

Dans cette scène qui se déroule à l’hôpital de La Timone à Marseille (Bouches-du-Rhône), on aperçoit une équipe de soins composée de plusieurs infirmières qui ouvre un nouveau carton de blouses destinées au personnel soignant de l’AP-HM (l’Assistance publique - Hôpitaux de Marseille). L’une d’elle filme la scène.

"Pas de guerre sans armes": à New York, des infirmiers dénoncent le manque d'équipement

  "Les soldats ne vont pas à la guerre sans armes, pourquoi les infirmiers travailleraient-ils sans équipement de protection?" Benny Mathew, un infirmier de 43 ans, explique avoir contracté le virus après avoir soigné au moins quatre malades atteints du coronavirus, sans les équipements nécessaires. Le 21 mars, il a arrêté de travailler vu la toux, les maux de tête, et les courbatures qu'il ressentait. Le 25 mars, le test revenait positif, mais le 28, sans fièvre, l'hôpital lui demandait de reprendre le travail."Le seul critère pour eux était la fièvre. Ils m'ont dit de mettre un masque et de revenir...

Dans l'attente du Big One, l'État de Californie ne serait pas préparé. Un rapport d'État sur l'après d'un méga tremblement de terre a vu le jour, et tente de rappeler aux politiques et industriels que les Interview du Pr Éric Chabrière de l'IHU de Marseille - 701 patients traités à la Chloroquine.

Voilà comment le gouvernement d’Emmanuel Macron traite son personnel médical en pleine épidémie de coronavirus : dans des hôpitaux, les infirmières reçoivent des blouses de protection qui se déchirent dès qu’on les déballe !

Très vite, l’infirmière qui s’habille voit la blouse partir en lambeaux au fur et à mesure qu’elle enfile son matériel. « Voilà comment je vais rentrer dans une chambre covid », s’inquiète la soignante.

VIDÉO. Des surblouses défectueuses sèment le trouble dans un hôpital à Marseille

Une autre vidéo, elle aussi très populaire, montre que les blouses sortent tout juste de leur emballage. En arrière-fond, on entend une responsable alerter quelqu’un au téléphone sur l’état désastreux de blouses qui ne permettent pas « de faire des prélèvements chez les enfants atteints du Covid ».

La direction de La Timone, contactée par Le Parisien, a tenu à nous apporter des précisions sur les vidéos qui « avaient été diffusées, dans un premier temps, sur un groupe de discussion privé réservé à notre personnel ». Selon les premiers éléments, l’infirmière filmée sur cette vidéo n’avait pas souhaité rendre publique ces images sur les réseaux sociaux.

Marseille : Deux nouveaux immeubles bientôt démolis rue d'Aubagne

  Marseille : Deux nouveaux immeubles bientôt démolis rue d'Aubagne Deux immeubles tout près de ceux qui se sont effondrés rue d’Aubagne à Marseille en novembre 2018 doivent être démolis © Alain ROBERT/SIPA Peu après l'effondrement des immeubles de la rue d'Aubagne, à Marseille, en novembre 2018. (archives) LOGEMENT - Deux immeubles tout près de ceux qui se sont effondrés rue d’Aubagne à Marseille en novembre 2018 doivent être démolis Deux nouveaux immeubles ​de la rue d’Aubagne, où deux bâtiments s'étaient effondrés le 5 novembre 2018 tuant 8 personnes, vont être détruits, a annoncé la mairie de Marseille samedi.

« Vendredi, j’étais à la réunion du bureau d’Ensemble, réseau associatif dont l’objectif est d’aider les professionnels de santé de la ville à encadrer le mieux possible les soins palliatifs à domicile. A la demande de la mairie et de l’agence régionale de santé, on a réfléchi aux mesures à prendre pour les

Des lits ne sont plus utilisables à l 'hôpital de la Timone à Marseille . La raison : les punaises de lit ont infesté le service des urgences et comme en décembre "Dix boxes sont fermés sur les 35 dans notre service", a confié une infirmière au média régional. Dans un communiqué, la direction a affirmé avoir

Exceptionnellement un lot peut être défectueux, selon l’AP-HM

Et selon l’établissement du Ve arrondissement de la cité phocéenne, une enquête diligentée rapidement a aussi permis de faire le point sur l’état du matériel médical. « À ce stade, il apparaît que les conditions de stockage de ces blouses (lieu humide) seraient la raison de cet état. Mais il est trop tôt pour déterminer le point d’origine de cette détérioration », explique-t-on à La Timone. « De nouvelles tenues de protection ont été acheminées immédiatement dans le service ce week-end et des vérifications ont été faites pour vérifier que tous les services disposaient de stocks nécessaires et conformes », précise encore la direction de l’hôpital public.

Par ailleurs, l’AP-HM (l’Assistance publique - Hôpitaux de Marseille) précise que les équipements de protection individuels sont vérifiés par sondages avant distribution. « Les très grandes quantités consommées et donc distribuées chaque jour font que des lots, à très petite échelle et exceptionnellement, peuvent être défectueux », se défend l’institution.

VIDEO. Coronavirus à Marseille : Des surblouses friables comme du papier distribuées aux soignants de l’AP-HM ?

  VIDEO. Coronavirus à Marseille : Des surblouses friables comme du papier distribuées aux soignants de l’AP-HM ? Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, des infirmières marseillaises qui travaillent à la lutte contre le coronavirus à l’AP-HM déplorent avoir des blouses défectueuses qui se déchirent au moindre mouvement © FREDERIC MUNSCH/SIPA Des patients dans un hôpital de Marseille pendant l'épidémie de coronavirus FAKE OFF - Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, des infirmières marseillaises qui travaillent à la lutte contre le coronavirus à l’AP-HM déplorent avoir des blouses défectueuses qui se A peine la blouse enfilée, la matière, fine, se craque.

En plein cœur de Marseille , c'est le plus grand centre hospitalier de la région. 5 000 personnes dont 900 médecins y prennent soin chaque jour de 1000 patients. Une ville dans la ville, à l 'organisation millimétrée. Chroniques du Sud s'est immergé dans le service de chirurgie vasculaire du Professeur

LIRE AUSSI >> " La Timone n'est pas un hôpital à la dérive". Le troisième étage du nouveau bâtiment de réanimation pédiatrique où Lilou est décédée ne possède pas d'espace pour accueillir la dépouille de l'enfant. Dans leur chambre, les parents endeuillés attendent qu'une brancardière trouve un couffin

« On est à l’os »

Du côté des syndicats, on confirme la convocation par la direction d’une infirmière impliquée dans la diffusion en interne de la vidéo. Cette audition aura lieu ce mercredi. On évoque aussi un certain climat de peur. « Les infirmières ont fait la vidéo et depuis la direction leur met la pression si elles parlent publiquement », avance Yves Castino, secrétaire CGT de l’établissement marseillais. « Ce sont des jeunes infirmières, c’est la première fois qu’elles sont convoquées. Elles ont été dépassées par la viralité de leur vidéo. On ne laissera pas faire. C’est plutôt à la direction de rendre des comptes au regard des conditions dans lesquelles nous travaillons », prévient le représentant syndical.

« Cette histoire a créé un séisme à La Timone. Les personnels sont à cran, angoissés et en colère. Ils n’ont pas les moyens de travailler correctement, que ce soit au niveau du nombre de respirateurs ou de la qualité des matériels », s’inquiète le membre du personnel. « Ils ne peuvent pas faire les surpris, on est déjà à l’os pour une épidémie de bronchiolite ou de grippe », s’agace encore Yves Castino. Selon une source syndicale, les deux infirmières au centre de la vidéo ne souhaitent pas s’exprimer, préférant « laisser retomber un peu la pression ».

secoue la ligne d'état de Californie-Nevada .
Le séisme de magnitude 5,2 de BODIE, Californie (AP) - Un tremblement de terre d'une magnitude préliminaire de 5,2 a secoué la ligne d'état de Californie-Nevada, mais aucun dommage ni blessure n'a été signalé. © George Rose / Getty Images SOUTH LAKE TAHOE, CA - 28 SEPTEMBRE: Tahoe Keys est vue de la tour d'observation de la station de ski Heavenly le 28 septembre 2012, à South Lake Tahoe, en Californie.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 14
C'est intéressant!