•   
  •   

France Valérie Pécresse veut des masques pour les agents de la RATP et la SNCF

23:40  06 avril  2020
23:40  06 avril  2020 Source:   msn.com

Transports en commun en Île-de-France : les abonnements remboursés en avril

  Transports en commun en Île-de-France : les abonnements remboursés en avril La présidente de la région Valérie Pécresse a indiqué que la mesure concernerait ceux qui doivent sortir travailler et ceux qui avaient acheté un abonnement annuel. © afp.com/Bertrand Guay Retraites : l'Unsa-RATP, 1er syndicat de la régie, appelle à un Les abonnements aux transports franciliens seront remboursés pour le mois d'avril, dans le contexte de ralentissement de l'économie et du confinement imposé par l'épidémie de Covid-19.

Saint-Ouen, lundi 3 février 2020.Valérie Pécresse, présidente de la Région Ile-de-France veut pouvoir équiper de masques les agents des transports publics alors que l’épidémie rappe durement la région. © LP/Olivier Arandel Saint-Ouen, lundi 3 février 2020.Valérie Pécresse, présidente de la Région Ile-de-France veut pouvoir équiper de masques les agents des transports publics alors que l’épidémie rappe durement la région.

Il y a urgence. Face à la pandémie de Covid-19 qui a transformé la région Ile-de-France qu'elle préside en principal foyer de contagion et d'hospitalisations, Valérie Pécresse (LR) s'active notamment sur la problématique des masques dont elle a commandé 30 millions d'unités. L'élue qui gère aussi l'offre de transports dans toute la région via Ile-de-France Mobilités sent bien que la tension monte chez les employés de la RATP, de la SNCF ou sur les réseaux annexes.

Transports, cinéma, sport... Que deviennent vos abonnements à l'heure du confinement?

  Transports, cinéma, sport... Que deviennent vos abonnements à l'heure du confinement? Beaucoup d'entreprises ont annoncé le remboursement des abonnements automatiques, comme c'est le cas à la RATP ou la SNCF. © Getty Images/iStockphoto Toutes les salles de sport n'ont pas adopté la même politique pour leurs abonnés confinés. C'est l'une des questions qui se pose avec le confinement : quid des abonnements qui ne serviront pas pendant au moins plusieurs semaines ? Plusieurs sociétés ont déjà annoncé le remboursement ou l'arrêt des prélèvements pendant les mois de mars et avril mais la situation reste floue dans certains domaines.

La mort des suites du Covid-19 d'un conducteur de Transdev et le droit de retrait immédiatement exercé par ses collègues hypothèque l'offre de transports minimale en temps de crise. A la RATP, la disparition, dimanche, de Cyril Boulanger, un agent de sûreté âgé de seulement 37 ans, suscite une grande émotion. « Les entreprises de transport paient un lourd tribut à l'épidémie, constate Valérie Pécresse. Leur engagement est indispensable au pays. Sans transport le pays ne fonctionne plus et les services essentiels ne sont plus assurés. »

«On demande des masques depuis le 31 janvier !»

« Les agents attendent des masques » confirme Bertrand Hammache, secrétaire général CGT à la RATP. Dans un tract, l'UNSA, le syndicat majoritaire à la RATP, rappelle que l'Etat a réquisitionné un stock d'1,4 million de masques FFP2 dont disposait la Régie pour les distribuer en priorité aux professions de santé. Une mesure que le syndicat comprend tout en appuyant une demande pour « doter les agents du terrain assurant le maintien du service public, de masques chirurgicaux à disposition de l'entreprise, et au nombre de 450 000 ». Pour le moment seul un kit d'intervention composé de gants en latex, d'un masque et d'un gel hydroalcoolique est fourni aux machinistes et aux conducteurs de métro ou de RER. « Des kits sont à disposition (gants, gel etc), mais uniquement pour des interventions auprès de voyageurs », relate un syndicaliste.

Agent de sûreté à la RATP et judoka de haut niveau, Cyril, 37 ans, est décédé du Covid-19

  Agent de sûreté à la RATP et judoka de haut niveau, Cyril, 37 ans, est décédé du Covid-19 Agent de sûreté à la RATP et judoka de haut niveau, Cyril, 37 ans, est décédé du Covid-19Père de deux petits garçons, champion de France vétéran de judo, Cyril Boulanger était encadrant au sein du Groupe de protection et de sécurisation des réseaux (GPSR), basé à la Gare de Lyon (Paris, XIIe) « Au nom de l'ensemble du Groupe RATP, la direction générale fait part de sa plus grande tristesse après l'annonce ce matin du décès d'un agent de maîtrise du département de sûreté, des suites de complication liées au virus Covid-19, indique la Régie. Toutes nos pensées vont à sa famille et ses proches à qui nous adressons nos plus sincères condoléances, mais aussi à ses collègues ».

Avec l'épidémie, les protocoles de sécurité ont évolué notamment dans les bus. La vente de tickets a disparu au profit du ticket par SMS et le chauffeur est protégé par la vitre anti-agression entièrement levée. Quant à la montée des voyageurs elle se fait systématiquement par la porte du milieu. Pour autant, le sentiment de dénuement face à la menace invisible existe aussi chez les agents de sécurité. « Les masques, on les demande depuis le 31 janvier! Aujourd'hui encore, ils ne sont pas distribués systématiquement », déplore Bastien Berthier, délégué UNSA qui siège au CSSCT de la RATP. Depuis jeudi dernier, seuls les 1000 agents du service de sûreté, le GPSR, sont autorisés à utiliser deux masques par jour dans le cadre de leurs missions.

« La priorité donnée au personnel des hôpitaux pour la distribution des masques est normale, reconnaît Valérie Pécresse. Mais je pense qu'aujourd'hui les soignants en ont tous. Et si ce n'est pas le cas je suis prête à leur en fournir. Mais l'Etat doit désormais évoluer dans sa doctrine égalitaire. Qu'on n'attende pas de pouvoir équiper toute la France en masques pour les déployer. » L'élue souhaite que l'Ile-de-France, durement touchée, soit reconnue « comme prioritaire » aux cotés d'autres régions comme le Grand-Est. Et qu'à ce titre elle reçoive le feu vert de distribuer des protections aux agents. Ce qui pour le moment lui est refusé.

Valérie Pécresse appelle les Franciliens à "rester au maximum chez eux" malgré le soleil

  Valérie Pécresse appelle les Franciliens à "C'est les vacances, il fait beau, ne cédez pas à la tentation, restez au maximum chez vous", a prêché Valérie Pécresse sur BFMTV. © afp.com/Geoffroy VAN DER HASSELT La présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse, le 21 janvier 2019 à Versailles La présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse a demandé dimanche aux Franciliens de "[rester] au maximum chez [eux]" en dépit du beau temps, et de respecter le confinement pour lutter contre le coronavirus.

Nos sujets sur le coronavirus :

  • L’ensemble de notre dossier sur l’épidémie de Covid-19
  • Le coronavirus en questions: la rédaction se mobilise pour répondre à toutes vos interrogations
  • La vie confinée: conseils, témoignages et règles à respecter
  • Coronavirus, l’essentiel à savoir: chaque jour à la mi-journée, notre newsletter pour faire le point
  • Symptômes, transmission et traitement du Covid-19: ce que l'on sait
  • Podcast: ce que les scientifiques ont appris sur le Covid-19
  • Economie: les conséquences d’une crise mondiale pour les entreprises et les salariés

Coronavirus en Ile-de-France : Pécresse alerte sur le « goulet d’étranglement » des transports lors du déconfinement .
La présidente de la région préconise un déconfinement très très progressif © NICOLAS MESSYASZ/SIPA Valérie Pécresse craint des transports en commun bondés en cas de déconfinement trop brutal. BOUCHONS - La présidente de la région préconise un déco Valérie Pécresse, a mis en garde mercredi sur le « goulet d’étranglement » que constituent les transports dans sa région pour le déconfinement progressif annoncé par Emmanuel Macron.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 10
C'est intéressant!