•   
  •   

France «Dans mon Ehpad, cinq semaines de lutte et on n'en voit pas le bout»

09:45  09 avril  2020
09:45  09 avril  2020 Source:   liberation.fr

Coronavirus : L'émotion poignante d'un médecin évoquant la situation dans les Ehpad

  Coronavirus : L'émotion poignante d'un médecin évoquant la situation dans les Ehpad Ce mardi 31 mars, Jean-Marc Morandini recevait sur son plateau le docteur Philippe Sopena pour parler de la crise du coronavirus. Mais ce dernier s'est montré très ému en abordant un autre sujet, celui des Éhpad.C'est pourquoi le gouvernement a pris très tôt la décision de fermer les portes de ces établissements afin d'éviter la propagation du virus dans ces résidences, ce qui pourrait être tragique.

Members of emergency and intensive care services are at work after a person was allegedly contaminated by the new Covid-19 Coronavirus, on March 2, 2020 at Etienne Marie de la Hante retirement home in Crepy-en-Valois. (Photo by FRANCOIS NASCIMBENI / AFP) © FRANCOIS NASCIMBENI Members of emergency and intensive care services are at work after a person was allegedly contaminated by the new Covid-19 Coronavirus, on March 2, 2020 at Etienne Marie de la Hante retirement home in Crepy-en-Valois. (Photo by FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)

Directeur de deux établissements durement touchés en Haute-Savoie, Eric Lacoudre appelle à la mise en place rapide d'un plan de mobilisation nationale pour endiguer la propagation de l'épidémie de Covid-19 dans les maisons de retraite.

Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, plus de 3 237 personnes sont mortes dans les Ehpad et établissements médico-sociaux de l’Hexagone, selon le bilan communiqué mardi soir par la direction générale de la santé (dernières données disponibles). En Haute-Savoie, Eric Lacoudre, directeur de deux établissements, lutte depuis cinq semaines déjà contre «cette cochonnerie de virus», avec l’impression «de combattre un incendie les yeux bandés». Dans l’un des deux Ehpad privés à but non lucratif dont il a la charge, situé à Sillingy (Haute-Savoie), le premier cas de coronavirus a été confirmé dès le 8 mars. La commune de 5 000 habitants, située à une quinzaine de kilomètres à l’est d’Annecy, est limitrophe de La Balme-de-Sillingy, l’un des premiers clusters de France, où le virus se serait répandu après le séjour d’un habitant en Lombardie, fin février. Depuis, la maladie, aux conséquences parfois mortelles, n’a cessé de se répandre, suscitant l’inquiétude d’Eric Lacoudre, qui en appelle aux autorités.

Coronavirus : Sophie Favier inquiète pour sa mère placée en Ehpad

  Coronavirus : Sophie Favier inquiète pour sa mère placée en Ehpad Sophie Favier était invitée de la matinale de LCI ce jeudi 2 avril. L’ancienne présentatrice de TF1 qui a sa mère placée dans un Ehpad a fait part de sa "colère froide" envers le manque de communication de ces établissements. © Maxppp Coronavirus : Sophie Favier inquiète pour sa mère placée en Ehpad La pandémie de coronavirus qui touche le monde entier a poussé le gouvernement français à prendre des mesures inédites. Depuis le 15 mars, les Français doivent respecter une mesure de confinement. Ainsi, des familles se retrouvent séparées de leurs proches. C’est le cas de Sophie Favier.

Aujourd’hui, quelle est précisément la situation dans vos deux structures ?

A Cervens, sur 84 résidents, on déplore 14 décès. Et à Sillingy, le premier établissement à avoir été frappé, 18 personnes sont mortes. Dans les deux-tiers des cas, leur fin de vie s’est déroulée dans l’Ehpad. Dans chacune des deux structures, on dénombre une douzaine de cas suspects parmi les résidents, mais qui doivent encore être confirmés par des tests. Ça fait cinq semaines qu’on lutte, et on n’en voit pas le bout.

Quel est l’impact psychologique de cette situation, pour les résidents comme pour le personnel ?

On essaie au maximum de maintenir le lien entre les résidents et leurs familles, par téléphone, en visioconférence, et d’organiser un peu d’animation dans les couloirs. Mais c’est difficile. Si vous posez une petite bougie déjà fragile dans un coin, au bout d’un moment, elle s’éteint doucement. Alors on voit moins de dynamisme, et parfois même, un syndrome de glissement : plus envie de manger, plus envie de vivre… Pour les personnels aussi c’est très violent. J’en vois qui pleurent régulièrement. En moyenne, d’ordinaire, on doit faire face à deux décès par mois. Même si c’est notre travail d’accompagner la fin de vie, il y a un monde entre deux décès, et 18… Il y a un sentiment d’impuissance. Et puis, devoir appeler les familles pour leur dire de venir vite dire au revoir à un papa, ou une maman, c’est d’une dureté psychologique effroyable.

Coronavirus : Kendji Girac soutient l’Ehpad où réside sa grand-mère

  Coronavirus : Kendji Girac soutient l’Ehpad où réside sa grand-mère Dans un message vidéo, le chanteur Kendji Girac a apporté son soutien à l'Ehpad La Madeleine, à Bergerac, où réside sa grand-mère. Non Stop People vous en dit plus. © Maxppp Coronavirus : Kendji Girac soutient l’Ehpad où réside sa grand-mère Le bilan est lourd au sein des Ehpad. Alors que les décès au sein de ces établissements ne sont pas pris en compte dans le décompte officiel chaque jour, 884 résidents d'Ehpad sont morts du coronavirus depuis le début de la pandémie, a annoncé Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, ce jeudi 2 avril.

Lundi, le ministre de la Santé a annoncé le lancement d’une vaste opération de dépistage de tous les résidents et employés en Ehpad, dès l’apparition du premier cas confirmé de Covid-19. Est-ce trop tard ?

Pour nous, c’est peut-être trop tard, mais ça ne l’est pas pour un certain nombre d’établissements en France. A l’heure actuelle, chez nous, je pense qu’on peut s’attendre à un taux de contamination de 50% des résidents, et idem parmi les employés. Ce virus a une capacité à se répandre, à franchir les barrières, largement sous-estimée. Même s’ils ne sont pas fiables à 100%, les tests peuvent être un outil supplémentaire pour détecter la présence de cas. Pour autant, il faut prendre garde à renforcer tous les maillons de la chaîne : il ne suffit pas d’envoyer les petites tiges nasales, mais il faut aussi du personnel supplémentaire, des laboratoires pour analyser les prélèvements… L’objectif est de tout faire pour que le virus ne rentre pas. Parce que sans être catastrophiste, une fois que le virus est là, je ne veux pas dire que c’est incontrôlable, mais il faut se battre minute par minute.

Sophie Favier en colère : l’animatrice empêchée de parler à sa mère en EHPAD

  Sophie Favier en colère : l’animatrice empêchée de parler à sa mère en EHPAD Confinée loin de sa mère, résidente d'un EHPAD, Sophie Favier peine à avoir de ses nouvelles. Après de nombreuses tentatives, l'animatrice serait tout de même parvenue à l'avoir "une petite minute" au téléphone. Une véritable épreuve qu'elle a tenu à dénoncer sur LCI ce jeudi 2 avril. Comme de nombreux Français, Sophie Favier s'inquiète pour sa mère, résidente d'un EHPAD. Ce jeudi 2 avril, l'animatrice a donc décidé d'user de sa notoriété pour dénoncer l'isolement de nos aïeux qui, privés de contact avec leurs proches, peinent parfois à comprendre la situation.

Pour vous battre justement, qu’est-ce qui vous manque le plus ?

On a un peu fait nos armes seuls, on avance pas à pas. A Sillingy, on a interdit très tôt les visites extérieures (dès le 2 mars), imposé le port du masque pour tous, et confiné les résidents en chambre bien avant que cela ne soit recommandé au niveau national. Du matériel de protection nous est livré régulièrement, et après avoir été assez critique, la question du manque de personnel est désormais réglée : on a d’abord eu un renfort de la réserve sanitaire, pendant deux semaines, jusqu’à fin mars. Ensuite, on était sans nouvelles du renouvellement de ces équipes, alors on a lancé un appel aux bonnes volontés dans les médias et les réseaux sociaux. Et on a reçu un afflux incroyable de candidatures d’aides-soignants, de psychologues, d’infirmiers, de toute la France. Donc on n’a plus le couteau sous la gorge, mais il reste une question cruciale en suspens : comment endiguer la propagation de l’épidémie dans les Ehpad ?

Que préconisez-vous ?

Pour reprendre l’analogie de l’incendie, quand il y a le feu, on appelle les pompiers. Dans ce genre de crise, force est de reconnaître que les personnels en Ehpad ne sont pas assez formés au suivi d’une extrême contagion comme celle à laquelle on assiste, et que l’expertise de spécialistes, d’infirmières hygiénistes, par exemple, peut être bénéfique. Plus globalement, on tente tous de réfléchir en petit comité, à notre niveau, on bénéficie d’une forte solidarité locale mais il manque encore un vaste plan national d’action dans les Ehpad. Les priorités de l’Etat ont été orientées fortement vers les urgences hospitalières, et c’est compréhensible, mais la prise de conscience qu’on meurt de ce virus dans les Ehpad a sans doute été tardive. Il est encore temps de corriger le tir pour redistribuer une partie de la puissance publique vers ces établissements.

François Hollande : son père est mort dans un Ehpad

  François Hollande : son père est mort dans un Ehpad François Hollande est en deuil. Son père est décédé samedi à 96 ans dans un Ehpad comme il l’a indiqué à l’AFP mardi 7 avril. Non Stop People vous en dit plus. © maxppp François Hollande : son père est mort dans un Ehpad Triste nouvelle pour l’ancien président de la République. Le père de François Hollande est mort samedi à l’âge de 96 ans dans un Ehpad. Georges Gustave Hollande, médecin ORL de profession, était dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes depuis un an.

Elie Semoun bouleversé : il lance un appel à l’aide pour soutenir son père en Ehpad .
Ce 14 avril, Elie Semoun a tenu à lancer un appel à l’aide pour les résidents des Ephad. Un message boulversant, relayé par des centaines d'internautes.Totalement bouleversé. Élie Semoun est a très peur pour son papa. Depuis le début du confinement l’humoriste ne voit plus son père, Paul, résidant d’un Ephad. Atteint de la maladie d’Alzheimer, le fils de Paul est donc davantage inquiet pour lui.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!