•   
  •   

France Coronavirus : la gestion de la morgue de Rungis sous le feu des critiques

19:55  09 avril  2020
19:55  09 avril  2020 Source:   lexpress.fr

Coronavirus : à Rungis, un bâtiment transformé en morgue face à la surmortalité

  Coronavirus : à Rungis, un bâtiment transformé en morgue face à la surmortalité Selon Le Parisien, un entrepôt a été réquisitionné mercredi par le préfet de police de la zone de défense et de sécurité d'Ile-de-France.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a demandé ce jeudi un "contrôle" des tarifications demandées aux familles endeuillées.

La gestion de la morgue de Rungis s'est retrouvée ce jeudi sous le feu des critiques. (illustration) © afp.com/SEBASTIEN BOZON La gestion de la morgue de Rungis s'est retrouvée ce jeudi sous le feu des critiques. (illustration)

"Le passage du cercueil à Rungis est payant pour les familles. Et ça, ce n'est pas acceptable". Mercredi soir, la présidente des Pompes funèbres de France, Sandrine Thiefine, critiquait vivement sur BFMTV la gestion des cercueils dans un hall du marché de Rungis pour les personnes décédées du coronavirus. "On ne peut pas facturer aux familles des frais pour un passage dans un entrepôt à Rungis", accusait-elle, déclenchant une vaste polémique sur les réseaux sociaux.

Un entrepôt de Rungis transformé en morgue pour accueillir des défunts

  Un entrepôt de Rungis transformé en morgue pour accueillir des défunts La décision a été prise pour soulager les services funéraires de la région Ile-de-France, confrontés à une importante hausse de la mortalité due à l’épidémie de Covid-19. Un entrepôt du marché d’intérêt national de Rungis (Val-de-Marne) va être transformé en morgue, a confirmé La Semmaris, société gestionnaire du marché, auprès du « Parisien » ce jeudi.

"Le nouveau monde d'aujourd'hui c'est donc ça : on meurt tout seul sans une main amie et la famille paie le frigo pour récupérer ses morts ? Ça suffit ! On peut confiner nos corps mais pas notre humanité !", a notamment tweeté ce jeudi le chef de file de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon.

De son côté, le député LR Éric Ciotti a dénoncé "l'indignité absolue et sans limites, (de) faire payer la conservation d'un corps en plus d'une mort dans une solitude complète et d'obsèques a minima. Jusqu'où ira l'inhumanité ? Cette crise révèle parfois et malheureusement le pire".

"Contrôle" des tarifications

Face à ces informations, Christophe Castaner a demandé ce jeudi un "contrôle" des tarifications demandées aux familles endeuillées. "Il me semble anormal que les contraintes liées à la situation de confinement et à des mortalités massives soient imputées financièrement aux familles", a déclaré le ministre de l'Intérieur devant la mission d'information de l'Assemblée nationale sur l'épidémie de Covid-19.

Crise du coronavirus : les 10 infos du jeudi 2 avril

  Crise du coronavirus : les 10 infos du jeudi 2 avril Chiffres officiels, annonces, mesures prises, situation, initiatives… chaque jour, « l’Obs » récapitule les dix infos importantes de la journée. La France dépasse la barre des 5 000 morts. 26 246 personnes sont hospitalisées, selon le directeur général de la Santé Jérôme Salomon. Parmi ces patients, 6 399 sont des cas graves en réanimation. En tout, 4 503 décès ont été signalés en milieu hospitalier depuis le 1er mars, avec 471 décès au cours des dernières 24 heures, contre 509 la veille. Des premiers chiffres « partiels » remontent également des établissements médico-sociaux de type Ehpad, où au moins 884 personnes sont décédées des suites du Covid-19.

LIRE AUSSI>> Coronavirus : comment les pompes funèbres font face à la hausse des décès

Un hall du marché de gros de Rungis dans le Val-de-Marne a effectivement été réquisitionné début avril par le préfet de police pour recevoir les cercueils des victimes du coronavirus, sa gestion ayant été déléguée à un opérateur funéraire, OGF.

Forfait de "six jours" à 159 euros

"Un bâtiment excentré et isolé du marché de Rungis a été réquisitionné", a réagi ce jeudi sur Twitter le Marché de Rungis, "les familles endeuillées y accèdent gratuitement. Notre rôle s'arrête ici. Nos pensées vont aux familles".

La gestion du lieu a été confiée à OGF, concurrent de Sandrine Thiefine, selon une source proche du dossier. "Les tarifs sont ceux qui se pratiquent dans les funérariums", selon cette même source. Une trentaine de cercueils y auraient d'ailleurs été reçus le week-end dernier.

L'opérateur privé OGF prévoit un "forfait de 6 jours" à 159 euros pour "l'admission et le séjour en condition de conservation du cercueil fermé et scellé", selon un document que s'est procuré l'AFP. Le délai légal de six jours pour inhumer un défunt étant souvent dépassé pour cause de surmortalité due au coronavirus, "la journée supplémentaire est facturée 35 euros", selon ce même document.

Les tarifs de la morgue provisoire de Rungis font bondir, Castaner demande un « contrôle »

  Les tarifs de la morgue provisoire de Rungis font bondir, Castaner demande un « contrôle » Un entrepôt du marché de Rungis a été transformé en morgue pour faire face à l’afflux de corps dû à l’épidémie de coronavirus. L’heure de recueillement est facturée 55 euros. « Il me semble anormal que les contraintes liées à la situation de confinement et à des mortalités massives soient imputées financièrement aux familles », a déclaré le ministre de l’Intérieur devant la mission d’information de l’Assemblée nationale sur l’épidémie de Covid-19.

Des tarifs "pas si élevés"

Un espace de recueillement est à la disposition des familles, au prix de 55 euros pour "une heure maximum", est-il précisé. "Si les corps n'étaient pas déposés à Rungis, ils seraient transférés dans un funérarium", explique Camille Strozecki de l'entreprise Pompes funèbres 1887, qui a déposé deux cercueils à Rungis.

LIRE AUSSI>> En Italie, des cérémonies pour les morts express... et en streaming

"Pour un décès classique, une semaine en funérarium à Paris coûte environ 750 euros. Les tarifs appliqués à Rungis ne sont donc pas si élevés ", selon lui.

"En ce moment, le délai est plutôt de 10 jours que 6 de jours pour l'organisation des funérailles" confirme-t-il, et actuellement un "changement dans la législation allonge le délai pour organiser les funérailles à 21 jours au lieu des 6 jours ouvrés habituels". Contactée, la société OGF n'a pas encore réagi.

Soutenant Trump, les républicains américains demandent au chef de l'OMS de démissionner .
WASHINGTON (Reuters) - Les législateurs républicains américains ont appelé le président Donald Trump jeudi à suspendre les paiements à l'Organisation mondiale de la santé jusqu'à la démission de son directeur général, soutenant les critiques de Trump sur la gestion de l'agence des Nations Unies de la pandémie de coronavirus.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!