•   
  •   

France VIDEO. Coronavirus à Marseille : Inquiétude pour les personnes confinées dans des milliers de logements indignes

13:50  17 avril  2020
13:50  17 avril  2020 Source:   20minutes.fr

Coronavirus à Marseille : Dédoublement des grandes sections, ouvertures de classe… L’épidémie perturbe d’ores et déjà la rentrée scolaire

  Coronavirus à Marseille : Dédoublement des grandes sections, ouvertures de classe… L’épidémie perturbe d’ores et déjà la rentrée scolaire Plusieurs dédoublements de classe de grande section à Marseille sont reportés à plus tard, en raison de l’épidémie de coronavirus qui a stoppé les travaux nécessaires © BERTRAND LANGLOIS AFP Une école de Marseille EDUCATION - Plusieurs dédoublements de classe de grande section à Marseille sont reportés à plus tard, en raison de l’épidémie de coronavirus qui a Les effets du coronavirus sur la rentrée scolaire à Marseille se font d’ores et déjà sentir.

Les signataires d’une tribune publiée dans Libération dénoncent « un homicide par négligence qui se prépare » alors que des milliers de Marseillais sont confinés dans des logements indignes

Un logement insalubre à Marseille (Illustration). © Fred.Scheiber/20 MINUTES/SIPA Un logement insalubre à Marseille (Illustration). MAL-LOGEMENT - Les signataires d’une tribune publiée dans Libération dénoncent « un homicide par négligence qui se prépare » alors que des milliers de Marseillais sont confinés dans des logements indignes

Associations et collectifs marseillais s’alarment ce jeudi du sort, pendant le confinement, des habitants des dizaines de milliers de logements indignes que compte la deuxième ville de France et demandent à l’Etat de garantir leur sécurité.

En France, 14 967 personnes sont décédées du coronavirus

  En France, 14 967 personnes sont décédées du coronavirus Le pays se situe dans « une phase de haut plateau » a indiqué lundi la Direction générale de le Santé dans un communiqué.Il y a eu 335 décès de plus en un jour dans les hôpitaux. Par ailleurs, 239 morts supplémentaires ont été signalées dans les Ehpad et autres établissements médico-sociaux. Le « solde des admissions en réanimation » est pour « le cinquième jour consécutif négatif de 24 patients », note encore la DGS.

Dans une ville où l’effondrement le 5 novembre 2018 de deux immeubles vétustes de la rue d’Aubagne a fait huit morts et révélé l’ampleur du problème de l’habitat indigne, les signataires dénoncent un « homicide par négligence qui se prépare », dans une tribune publiée par le quotidien Libération. Depuis l’effondrement de ces bâtiments, 420 immeubles en péril et plus de 3.700 personnes ont été évacuées à Marseille.

Des immeubles en péril ordinaire ne sont pas suivis

Les signataires de la tribune relaient notamment les inquiétudes d’architectes et d’ingénieurs du service de la ville de Marseille spécialisés dans ces problématiques, qui dénonçaient début avril dysfonctionnements et manques de moyens et le fait que, selon eux, 2.600 signalements d’immeubles soupçonnés d’être en péril n’auraient pas été traités.

Coronavirus à Marseille : « Des familles qui avaient à peine la tête hors de l’eau basculent dans une précarité inquiétante »

  Coronavirus à Marseille : « Des familles qui avaient à peine la tête hors de l’eau basculent dans une précarité inquiétante » A Marseille, où un quart de la population vit en-dessous du seuil du pauvreté et 100.000 personnes sont confinés dans des logements insalubres, le confinement fragilise des précaires déjà en difficulté © Anne-Christine Poujoulat /AFP Une habitante du quartier défavorisé Maison Blanche à Marseille participe à une distribution de nourriture pendant le confinement PAUVRETE - A Marseille, où un quart de la population vit en-dessous du seuil du pauvreté et 100.

Selon un courrier qu’ils ont adressé à leur hiérarchie, dévoilé par le mensuel Le Ravi, 230 immeubles en péril grave et imminent et 180 immeubles en péril ordinaire ne sont pas suivis. Interrogée jeudi par l’AFP, la mairie n’a pas donné suite dans l’immédiat.

Coronavirus à Marseille : Une distribution de nourriture pour les étudiants et les plus démunis au Vélodrome .
Retraité depuis 2019, Marcel Kittel garde un oeil avisé sur l'actualité de son sport. L'ancien coureur allemand estime que le "coronavirus complique les choses en ce qui concerne le dopage car il y a moins de contrôles, les gens souhaitant éviter les risques d'infection". Toutefois, Kittel indique que ce n'est pas le moment de se pencher sur le sujet : ''D'abord, il faut vaincre le virus. Ensuite, on y pensera".

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!