•   
  •   

France Le vrai déconfinement passera par le bistrot

16:01  23 mai  2020
16:01  23 mai  2020 Source:   liberation.fr

La qualité de l'air se dégrade de nouveau en Chine avec le déconfinement

  La qualité de l'air se dégrade de nouveau en Chine avec le déconfinement La qualité de l'air se dégrade de nouveau en Chine avec le déconfinement © Reuters/THOMAS PETER LA QUALITÉ DE L'AIR SE DÉGRADE DE NOUVEAU EN CHINE AVEC LE DÉCONFINEMENT SHANGHAI (Reuters) - La qualité de l'air en Chine s'est dégradée en avril pour la première fois depuis décembre, date de l'émergence de l'épidémie de nouveau coronavirus qui a conduit les autorités à arrêter des pans entiers de l'activité économique, montrent les données officielles publiées lundi.

Comment organiser la prochaine étape du déconfinement ? Le gouvernement sera encore accaparé mercredi par la crise du coronavirus, à l'occasion du conseil des ministres suivi d'une réunion interministérielle, puis d'un entretien d'Edouard Philippe avec les chefs de partis.

Après avoir été saisi par l ’association La Quadrature du Net et par la Ligue des droits de l’Homme, le Conseil d’État a ordonné à la préfecture de police de Paris de cesser toutes les mesures de surveillance par drone durant la période de déconfinement .

Souvenir de café sur une table du café des Sports à Saint-Etienne. © Guillaume Blot Souvenir de café sur une table du café des Sports à Saint-Etienne.

Les 240 000 cafés et restaurants de France pourront-ils bientôt rouvrir ? L'heure est à la patience et à la solidarité en attendant de pouvoir aller prendre de nouveau le café du matin au comptoir. Sans crainte, ni danger.

A quand votre prochain demi au comptoir ? Votre blanquette sur la nappe en papier ? Bien malin qui peut affirmer quand rouvrira votre bistrot préféré. Rien ne confirme à ce jour que ce sera le cas le 2 juin dans les établissements situés en zone verte.

En attendant, les milliers de tauliers et leurs équipes qui se morfondent devant leurs fourneaux éteints et leurs frigos vides, assistent au énième épisode du feuilleton qui agite la profession entre nécessité économique et impératif de santé : faut-il se remettre en cuisine le plus rapidement possible pour ne pas mettre la clé sous la porte ou se donner un peu plus de temps afin de garantir pleinement la sécurité des employés et des clients ?

Déconfinement : en Normandie, les Français "respectent les règles", assure Hervé Morin

  Déconfinement : en Normandie, les Français Après six jours de déconfinement, Hervé Morin, président de la région Normandie, assure que les habitants de sa région "respectent les règles" préconisées par les autorités. Après bientôt une semaine de déconfinement, et alors que le spectre d'une deuxième vague de l'épidémie de coronavirus continue d'inquiéter les autorités, les Français ont-ils bien respecté les consignes, notamment la distanciation physique et le port du masque ? Invité samedi d'Europe 1, Hervé Morin, président de la région Normandie, assure pour sa part que dans sa région, les citoyens "respectent les règles".

Anne Hidalgo plaide depuis le déconfinement pour la réouverture des parcs et jardins à Paris, y voyant « une question de santé publique ». « Si vous n'ouvrez pas les parcs et jardins à la promenade, pour y faire du sport, pour marcher, pas pour y faire des pique-niques, les Parisiens seront renvoyés à des

Les appareils de la préfecture de police de Paris ne pourront plus survoler la capitale pour contrôler le respect des règles du déconfinement . La plus haute juridiction française était saisie en référé (en urgence) par la Ligue des droits de l'Homme (LDH) et l'association La Quadrature du Net, dont le

Dans une lettre ouverte adressée vendredi à l’AFP, une soixantaine de chefs étoilés, dont Gilles Goujon, Gérard Passedat, Olivier Nasti et Marc Veyrat, ont tiré la sonnette d’alarme face à une réouverture trop rapide des restaurants, qui pourrait, selon eux, être préjudiciable sur le plan sanitaire et économique. «Il est compréhensible que, poussé par le manque de chiffre d’affaires et le désespoir, certains confrères puissent se sentir capables d’ouvrir de suite, malgré ce danger», soulignent-ils, alors que le secteur est à l’arrêt depuis mi-mars. Les signataires demandent un «droit de retrait pour les restaurateurs qui le souhaitent». Et surtout, ils comptent sur «la solidarité des compagnies d’assurances, des bailleurs, des banques», et plaident pour un abaissement de la TVA à 5,5% et une prolongation du chômage partiel jusqu’à la fin de l’année.

Déconfinement : Le gouvernement dévoilera les règles pour les vacances d’été « dans la semaine »

  Déconfinement : Le gouvernement dévoilera les règles pour les vacances d’été « dans la semaine » De nombreuses restrictions sont en place jusqu’au 2 juin, seconde date-étape du déconfinement TOURISME - De nombreuses restrictions sont en place jusqu’au 2 juin, secon Bientôt la fin du suspense pour les congés d’été. Le gouvernement devrait donner des précisions sur la seconde phase du déconfinement qui débutera le 2 juin, et notamment sur l’organisation des vacances, la semaine prochaine, a annoncé ce dimanche la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne. « Chacun peut commencer à réserver ses vacances.

« La réussite du déconfinement passe par la prudence et le civisme de chacun. Face à l'irresponsabilité de certains comportements, j'ai demandé au préfet de police d'interdire la consommation d'alcool le long du canal Saint-Martin et des voies sur berges », avait déclaré

Ce rapport douloureux à la "vie des autres", peut-être atténué par le confinement, n'est-il pas exacerbé par les réseaux sociaux ? Suite à cette épreuve, le déconfinement sera d'ailleurs forcément révélateur de tout cela : un révélateur de qui l'on est pour les personnes que l'on a envie de revoir, ou

Outre cette lettre, une autre actualité a dû faire siffler les oreilles des assureurs vendredi : à l’issue d’une procédure d’urgence en référé, le tribunal de commerce de Paris a donné raison à un restaurateur qui poursuivait son assureur, Axa, ayant refusé d’indemniser ses pertes liées à la crise sanitaire. Le plaignant a gagné une bataille mais pas la guerre sur le fond et Axa va faire appel de cette décision.

Au-delà de toutes les négociations en cours, des passes d’arme juridiques, des proclamations solennelles, des pressions et aussi des luttes d’influence sous les toques, il est une certitude incontournable dans l’incertitude : à l’ère du coronavirus, il existe environ 240 000 cafés et restaurants en France. 240 000 comptoirs où l’on vient gober un petit noir avant le turbin. 240 000 salles à manger où l’on hésite entre le petit salé et le steak frites dans le menu du midi et casser sa tirelire pour se taper la cloche dans un étoilé. 240 000 terrasses et zincs où l’on refait le monde le soir à l’apéro. Bref, 240 000 lieux de vie qui vont de Charleville-Mézières à Bayonne en passant par Paris, Lyon, Marseille. Cette convivialité-là ne se commande pas sur Internet, ne se livre pas à domicile, ne s’emporte pas dans un sac en papier, ne se réchauffe pas au micro-ondes. Elle s’épanouit dans l’assiette où l’on fait beaucoup plus que manger : on y tutoie le destin des autres. Ce n’est pas un luxe, c’est une nécessité quand le café du village, le bar de quartier restent la dernière enseigne où l’on prend le temps de causer, de s’informer de la santé d’une personne âgée, de proposer un coup de main à un habitant dans le besoin. Un bistrot, un restaurant qui meure, c’est un peu plus de fracture sociale et territoriale, une autre forme de confinement qui grandit.

Le vrai déconfinement sera quand nous pourrons toutes et tous aller prendre de nouveau notre café du matin au comptoir. Sans crainte, ni danger. Et pour ce faire, la solidarité devrait être non négociable car le lien social n’a pas de prix.

Gérard Collomb envisage de "rendre le port du masque obligatoire dans le centre de Lyon" .
Gérard Collomb, maire de Lyon, déplore que trop peu d'habitants de sa ville portent un masque pour se déplacer dans les rues. Il envisage de "rendre le port du masque obligatoire dans certaines rues du centre de Lyon", explique-t-il au micro d'Europe 1 mardi matin.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!