•   
  •   

France Faudra-t-il passer un test obligatoire pour aller en Corse cet été ?

06:05  29 mai  2020
06:05  29 mai  2020 Source:   nouvelobs.com

La législation sur les coronavirus d'urgence qui doit être soumise au parlement du Queensland obligera les toux et les cracheurs à être testés pour COVID-19

 La législation sur les coronavirus d'urgence qui doit être soumise au parlement du Queensland obligera les toux et les cracheurs à être testés pour COVID-19 © Fourni par ABC Health Les lois donneront à la police le pouvoir de forcer les personnes qui crachent et toussent sur les autres à subir un test de coronavirus obligatoire. (ABC News: Patrick Williams) Toute personne accusée de tousser ou de cracher sur une personne pourrait bientôt être soumise à un test de dépistage obligatoire du COVID-19, alors que le gouvernement du Queensland s'apprête à combler une lacune dans sa réponse à la pandémie.

Un test obligatoire pour pouvoir aller en Corse ? Depuis le 11 mai, les déplacements entre la Corse et le continent sont suspendus. Pour évaluer les effets d’un tel dispositif, le Comité scientifique s’ est livré à une simulation de la situation sanitaire pour le mois de juin 2020.

Est -ce à dire qu’il pourrait retourner en prison s’il était à nouveau condamné ? Théoriquement, si une nouvelle étude médicale était ordonnée et établissait une amélioration nette de son état de santé, la cour pourrait ordonner sa Faudra - t - il passer un test obligatoire pour aller en Corse cet été ?

  Faudra-t-il passer un test obligatoire pour aller en Corse cet été ? © Copyright 2020, L'Obs

Un test obligatoire pour pouvoir aller en Corse ? Depuis le 11 mai, les déplacements entre la Corse et le continent sont suspendus. Dans un rapport remis le week-end dernier, le Comité consultatif scientifique, sorte de Conseil scientifique corse créé à la fin du mois d’avril par l’Assemblée de l’île, a détaillé son plan de sortie progressive du confinement.

{{ inlineArticle(23026) }}

Destination très prisée à la saison estivale, l’enjeu pour l’île est de maintenir le tourisme tout en évitant un rebond de l’épidémie et une saturation des hôpitaux. Pour ce faire, le Comité consultatif scientifique a évoqué une « gestion régulée des flux de population pendant la saison estivale » en conditionnant l’accès « à la présentation d’un test PCR négatif ou un test sérologique positif ». Ces tests seraient réalisés « 4 à 7 jours avant le départ ».

Covid-19 en Corse : des soignants appellent à réguler le flux de touristes cet été

  Covid-19 en Corse : des soignants appellent à réguler le flux de touristes cet été Des professionnels de santé insulaires et continentaux appellent dans une lettre ouverte à limiter la venue de personnes sur l’île pour ne pas submerger le système de santé. © LP Le Parisien « En l’état actuel de la pandémie, l’arrivée non contrôlée de plusieurs dizaines de milliers de voyageurs en Corse mettrait à mal notre capacité de soins, en termes humains et en termes de ressources matérielles », alertent des médecins, pharmaciens, chirurgiens-dentistes, sages-femmes, infirmiers et masseurs kinésithérapeutes, du public et du privé de l’île de Beauté mais aussi du continent.

Le Parisien Il y a 1 heure Caroline Piquet. Monter à deux en voiture n’ est pas interdit. Mais au-delà de 100 km autour de son domicile, seuls les déplacements Faudra - t - il passer un test obligatoire pour aller en Corse cet été ? (L’Obs). #ATable: les restaurateurs appelés à une action symbolique

Le groupe au losange traverse une mauvaise passe : après avoir enregistré en 2019 sa première perte nette en dix ans, il s' est vu encore fragilisé par la crise du coronavirus. Faudra - t - il passer un test obligatoire pour aller en Corse cet été ? (L’Obs). #ATable: les restaurateurs appelés à une action

Un « passeport sanitaire » obligatoire

Pour évaluer les effets d’un tel dispositif, le Comité scientifique s’est livré à une simulation de la situation sanitaire pour le mois de juin 2020.

Sans tests, le nombre de malades pourrait dépasser les 500, parmi lesquelles 26 pourraient nécessiter une hospitalisation dans un service de réanimation. « Compte tenu de l’engorgement observé chaque été des services urgence/réanimation inhérent à l’augmentation de la population, nous considérons qu’ajouter un poids de 26 Covid potentiels pour le mois de juin n’est pas soutenable par le personnel et les structures hospitalières » peut-on lire dans le rapport.

Karima Delli : « Inventer un tourisme à échelle humaine »

Avec les tests, les simulations montrent que moins de 100 personnes, négatives au moment du test ou ayant contracté la maladie après, contracteraient le Covid-19 et 4 d’entre elles pourraient avoir besoin d’une hospitalisation en service de réanimation.

La recommandation du Comité consultatif scientifique est très similaire à la proposition d’un « Green Pass », faite par Gilles Simeoni, président du Conseil exécutif de Corse, le 7 mai dernier lors de sa présentation du plan de déconfinement.

Mais ce projet de passeport sanitaire avait été largement dénoncé par l’opposition, qui y voyait un dispositif impossible à mettre en œuvre et beaucoup coûteux.

Les châteaux de Versailles et Chambord rouvrent : ce qu'il faut savoir avant de s'y rendre .
Les châteaux de Chambord et de Versailles rouvrent le premier ce vendredi, le second ce samedi. Les nouvelles conditions de visite liées au respect des règles sanitaires sont contraignantes, mais ont aussi avec un effet positif en termes de qualité de visite, plus au calme. Deux des plus célèbres monuments de France, le château de Chambord lié à François Ier et le domaine de Versailles construit par Louis XIV, vont rouvrir, le premier le vendredi 5 juin et le second le samedi 6 juin. Dans les deux châteaux, il faudra réserver son billet à l'avance, se laver les mains au gel hydroalcoolique, et porter un masque dans les parties fermées.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 42
C'est intéressant!