•   
  •   

France Inondations dans le Val-de-Marne : des voitures prises au piège sur la N 19

22:10  04 juin  2020
22:10  04 juin  2020 Source:   msn.com

Val-de-Marne : les policiers de plus en plus pris à partie avec le déconfinement

  Val-de-Marne : les policiers de plus en plus pris à partie avec le déconfinement Val-de-Marne : les policiers de plus en plus pris à partie avec le déconfinement« Pourtant, analyse la même source policière, les Val-de-Marnais, des quartiers populaires ou pas, ont plutôt joué le jeu du confinement. » Des incidents ont bien éclaté pendant ces deux mois notamment à Villiers et à Champigny. Mais ils étaient sporadiques.

Boissy, ce jeudi. La Nationale 19 est noyée sous les eaux entre Boissy-Saint-Léger et Bonneuil-sur-Marne. © LP/Arnaud Journois Boissy, ce jeudi. La Nationale 19 est noyée sous les eaux entre Boissy-Saint-Léger et Bonneuil-sur-Marne.

Il va falloir pomper des milliers de mètres cubes d'eau. La route nationale N 19 est coupée ce jeudi entre Bonneuil et Boissy-Saint-Léger, dans le Val-de-Marne. Les forts orages de ce mercredi ont totalement inondé la chaussée, obligeant même les pompiers à intervenir ce mercredi soir, vers 22 heures.

La Brigade des sapeurs-pompiers de Paris a dû secourir le conducteur d'une voiture, entièrement immergée. « Cette personne était piégée dans sa voiture, nous l'avons mise en sécurité », précisent les pompiers. Une scène qui a sidéré et effrayé tous les automobilistes qui ont pu circuler au-dessus du pont et ont découvert les véhicules flottant sur la nationale.

EN IMAGES. Grêle, inondations, début de tornade... De violents orages en l'Île-de-France

  EN IMAGES. Grêle, inondations, début de tornade... De violents orages en l'Île-de-France Cinq départements du Sud-Est ont aussi été placés ce jeudi par Météo-France en vigilance orange en raison d'orages et de fortes pluies attendues dans la journée. © afp.com/ALAIN JOCARD Cinq départements du Sud-Est ont été placés jeudi par Météo-France en vigilance orange en raison d'orages et de fortes pluies attendues dans la journée (illustration) Pluie, grêle, foudre... Après trois semaines placées sous le signe d'une météo estivale, un rafraichissement des températures est désormais à l'ordre du jour selon Météo France. Et pour cause : depuis mercredi, le ciel se déchaîne en France.

Retour à la normale ce vendredi dans la matinée

Ce mercredi soir, quatre voitures et un poids lourd avaient été piégés par la montée des eaux. « Quand les orages sont mieux anticipés, la direction des routes d'Ile-de-France, responsable de cette nationale, se déplace pour ouvrir un deuxième jeu de vannes qui aide à vider l'eau dans la cuvette, mais là ça n'a pas été possible, regrette Régis Charbonnier, maire PS de Boissy-Saint-Léger. Nous avons appelé tout le monde, pour qu'ils agissent au plus vite. Mais il s'agit d'une route nationale et on sait bien que les moyens donnés aux services de l'Etat ces dernières années ne sont pas à la hauteur… »

Ce jeudi, la route est toujours coupée sur un kilomètre environ et sa remise en état va nécessiter des heures de pompage par la Direction des routes d'Ile-de-France. La Dirif « consciente de la gêne occasionnée pour les automobilistes » assure que le nécessaire sera fait dans la nuit « pour une réouverture dans la matinée de vendredi si la météo se maintient ». « La Dirif nous a précisé que toute l'armoire électrique qui commande le pompage est sous l'eau, c'est forcément long pour évacuer, remettre en route les pompes et rouvrir en toute sécurité », précise la commune de Boissy-Saint-Léger.

Trois départements du Sud-Est en vigilance orange « orages-inondations »

  Trois départements du Sud-Est en vigilance orange « orages-inondations » L’alerte concerne les départements des Alpes-de-Haute-Provence, des Alpes-Maritimes, et du Var. Elle est valable jusqu’à 16 heures ce jeudi.L’alerte orange « orage » et « pluie-inondations » concerne, à 10 heures, les départements des Alpes-de-Haute-Provence, des Alpes-Maritimes et du Var. Elle est valable jusqu’à 16 heures jeudi 4 juin.

Boissy, ce jeudi. LP/Arnaud Journois © Fournis par Le Parisien Boissy, ce jeudi. LP/Arnaud Journois

En attendant, les automobilistes doivent contourner la portion inondée et certains ont mis ce jeudi matin plus de 2 heures pour parcourir 900 m. La RN19 est un axe essentiel du réseau routier francilien : elle assure la liaison entre les deux rocades : l'autoroute A86 et la Francilienne. La nationale supporte un trafic de plus de 40 000 véhicules par jour, dont de nombreux poids lourds. A chaque inondation ou autre motif de coupure, les embouteillages sont immédiats et nombreux.

« A chaque fois qu'il pleut, ils ferment la route… bravo pour l'absence d'évacuations ! »

Ce jeudi après-midi, Sytadin indiquait encore un temps de parcours de 27 minutes entre le carrefour Pompadour à Créteil et la jonction N 406 et N 19 à Bonneuil, contre 6 minutes habituellement. « Deux heures pour faire Villecresnes Maisons-Alfort, c'est pénible, râle Nicole. On aurait pu nous prévenir ! »

Cette portion de route, en forme de cuvette, est régulièrement l'objet d'inondations, ce qui exaspère les automobilistes. En juin 2018, de violents orages avaient de nouveau inondé toute la cuvette, bloquant la circulation. « Encore de super ingénieurs qui ont élaboré cette nouvelle route, se désespère Sandra. A chaque fois qu'il pleut, ils ferment la route… bravo pour l'absence d'évacuations! »

La Dirif, qui rappelle que ces inondations « n'ont rien à voir avec les travaux de la déviation engagés non loin de là », promet que le système d'automatisation des pompes sera revu suite à ce nouvel épisode. « Il y a intérêt, voir des véhicules piégés comme ça c'est très impressionnant, raconte Stéphane, un automobiliste. J'espère que ça ne se reproduira pas, quelqu'un aurait pu périr noyé. »

Val-de-Marne : 75 lits prêtés aux soignants pendant la crise offerts aux associations .
Val-de-Marne : 75 lits prêtés aux soignants pendant la crise offerts aux associationsMais ce n'est pas le seul prêt d'I3F. Le mobilier qui habille les huit chambres, pour une vingtaine de places provient aussi du bailleur. Durant la crise sanitaire, il a hébergé gratuitement des soignants, en ouvrant 45 appartements, soit 75 lits, répartis dans 16 communes d'Ile-de-France.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 30
C'est intéressant!