•   
  •   

France Violences policières : Une policière porte plainte contre un collègue qui lui a fait subir une clé d’étranglement

16:35  26 juin  2020
16:35  26 juin  2020 Source:   20minutes.fr

L’abandon de la clé d’étranglement par la police attendra encore un peu

  L’abandon de la clé d’étranglement par la police attendra encore un peu Dénoncée pour sa dangerosité, cette technique d’interpellation continuera à être utilisée en attendant la définition d’une alternative d’ici au 1er septembre, et son remplacement «au fur et à mesure de la formation individuelle» des policiers. Le ministère de l’Intérieur n’est finalement pas pressé de mettre un terme à la clé d’étranglement. L’annonce faite par Christophe Castaner le 8 juin était pourtant claire : «Si un policier ou un gendarme doit maintenir quelqu’un au sol lors de son interpellation, il sera désormais interdit de s’appuyer sur sa nuque ou son cou.» Mais sous la pression des syndicats de policiers, la Place Beauvau a vite reculé.

C’est la fameuse technique d’interpellation contestée que défendent actuellement les forces de l’ordre

Lors d'une manifestation de policiers et policières contre l'interdiction de la clé d’étranglement. © Tom CHANAL / BRST/SIPA Lors d'une manifestation de policiers et policières contre l'interdiction de la clé d’étranglement. LEÇONS - C’est la fameuse technique d’interpellation contestée que défendent actuellement les forces de l’ordre

Deux enquêtes, judiciaire et administrative, ont été ouvertes après la plainte d’une agent de la police aux frontières (PAF) qui accuse l’un de ses collègues de l’avoir brutalement soumise à une clé d’étranglement, technique d'interpellation controversée, a-t-on appris de sources concordantes, vendredi. Selon le récit de la victime, une gardienne de la paix, membre de l’unité nationale d’escorte, de soutien et d’intervention (Unesi) de la police aux frontières, les faits se sont déroulés le 19 juin, dans un train de banlieue en direction de la gare de Lyon à Paris.

Etats-Unis : Trump interdit les prises d’étranglement, excepté «si la vie d’un policier est en danger»

  Etats-Unis : Trump interdit les prises d’étranglement, excepté «si la vie d’un policier est en danger» Etats-Unis : Trump interdit les prises d’étranglement, excepté «si la vie d’un policier est en danger»Que contient ce décret? Il inclut l'interdiction des prises controversées d'étranglement, sauf « si la vie d'un policier est en danger », a-t-il précisé, après avoir rencontré les familles de victimes de violences policières ou racistes. Donald Trump encourage par ailleurs « les milliers d'unités de police américaines à adopter les « normes professionnelles les plus élevées ».

Comme l’a décrit Le Parisien qui a révélé l’affaire, la discussion entre collègues aurait débouché sur les techniques d’interpellation et notamment celle dite de la clé d’étranglement, dont le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a annoncé l’abandon prochain, car jugée trop dangereuse. D’après une source policière, un autre agent de la PAF, appartenant à une autre unité que la victime, aurait demandé à pouvoir expérimenter ladite technique pour voir s’il l’effectuait correctement, ne l’ayant pas pratiquée depuis l’école de police.

Les autres fonctionnaires ont dû maîtriser leur collègue

C’est alors qu’il aurait réalisé subitement et violemment ce geste, maintenant sa collègue au sol malgré ses demandes répétées pour qu’il cesse l’étreinte car celle-ci ne pouvait plus ni respirer, ni parler. Les autres fonctionnaires présents dans le wagon se sont alors employés à faire cesser l’incident en maîtrisant leur collègue. La policière a affirmé ne pas connaître le collègue auteur de la clé d’étranglement, assurant simplement lui avoir déclaré lors de la conversation qui a précédé les faits qu’elle le trouvait « trop zen » pour intégrer l’Unesi.

Paris : « Castaner n’aime pas la police… » Des centaines de policiers manifestent leur désamour au ministre de l’Intérieur

  Paris : « Castaner n’aime pas la police… » Des centaines de policiers manifestent leur désamour au ministre de l’Intérieur Des agents ont manifesté, ce mercredi à Paris, près de dix jours après des annonces du ministre de l'Intérieur concernant l'abandon d'une technique d'interpellation et la lutte contre le racisme chez les forces de l'ordreTenant dans sa main gauche un drapeau à l’effigie d’une organisation syndicale, Matthieu* se sert de l’autre pour replacer son masque chirurgical sur son nez. Comme plusieurs centaines d’autres policiers, il est venu manifester ce mercredi devant la préfecture de police (4e) pour dénoncer les « décisions idiotes » du ministre de l’Intérieur, « qui entravent le travail des agents ».

Celle-ci a décidé de porter plainte et le parquet de Bobigny a ouvert une enquête judiciaire, confiée à l’inspection générale de la police nationale (IGPN). Selon le service d’information de la police nationale (Sicop), la direction centrale de la police aux frontières (DCPAF) a elle lancé, dès le 20 juin, une enquête administrative pour déterminer les manquements professionnels dans ce dossier.

Le policier mis en cause « a été retiré des missions sur la voie publique et n’est plus en contact avec le public », avant qu’il ne fasse éventuellement l’objet d’une sanction administrative à l’issue de l’enquête interne, a précisé le Sicop.

Un acteur de la Comédie-Française accusé de violences .
Une YouTubeuse a porté plainte pour violences contre un acteur de la Comédie-Française. © Gramain Vincent/ABACA Une YouTubeuse a porté plainte pour violences contre un a "Aujourd’hui j’ai été porter plainte contre un acteur de la Comédie-Française pour : “violences habituelles sur une personne vulnérable n’ayant pas entraîné d’incapacité supérieure à 8 jours”. Ma plainte n’a pas été reçue en entier, je retourne au commissariat demain". C'est le début du thread de Marie, alias Pain Chant, YouTubeuse qui a une chaîne sur le monde du théâtre.

usr: 2
C'est intéressant!