•   
  •   

France En Ile-de-France , le PCF perd de nombreux bastions

10:25  29 juin  2020
10:25  29 juin  2020 Source:   lemonde.fr

Municipales 2020 : trois séismes dans un scrutin atypique

  Municipales 2020 : trois séismes dans un scrutin atypique Editorial. L’abstention record, la forte poussée du vote écologiste et le besoin de renouvellement du personnel politique ont marqué le second tour, dimanche 28 juin. Editorial du « Monde ». Loin de perdre en intensité, les turbulences qui affectent depuis quelques années le paysage électoral s’accentuent. Marqué par un taux d’abstention record, une forte poussée écologiste et la chute de plusieurs grands bastions, le second tour des élections municipales, qui s’est déroulé dimanche 28 juin, est à la fois atypique et révélateur.

Les derniers bastions communistes de l'ex-banlieue rouge parisienne résisteront-ils en 2014 ? Dans ce département du sud de Paris, le PCF détient encore douze villes et dirige le conseil général. Le PCF a cependant réussi à ralentir son déclin. Mais une ville perdue est rarement reconquise, même

Symbole d'une soirée noire pour le Parti communiste français, le socialiste Mathieu Hanotin l'emporte à Saint-Denis, sous le giron Saint-Denis est peut-être le cas le plus emblématique : dans la ville de la basilique des rois de France , le PCF conservait la mairie depuis la fin de la Seconde guerre mondiale.

S’ils gagnent Bobigny et Villejuif, les communistes perdent Saint-Denis et plusieurs bastions du Val-de-Marne. Les Républicains abandonnent Châtillon, Colombes, Corbeil-Essonnes, Athis-Mons ou Savigny-sur-Orge.

Anne Hidalgo s’impose sans coup férir à Paris. Avec près de 48,5 % des suffrages sur la capitale, la maire sortante socialiste, alliée avec l’écologiste David Belliard, devance de 13 points les listes de Rachida Dati. Tandis que la chef de file de LRM, Agnès Buzyn, poursuit sa descente aux enfers en recueillant un maigre 13,5 % ; elle-même n’est pas élue dans le 17e arrondissement.

A Paris, la victoire d’Anne Hidalgo, la déroute d’Agnès Buzyn

Dans les Hauts-de-Seine, la droite enregistre deux pertes significatives. A Châtillon, Jean-Paul Boulet (LR) est largement devancé par la socialiste Nadège Azzaz, qui recueille 56,17 % des suffrages. A Colombes, c’est le candidat EELV, Patrick Chaimovitch, qui éjecte Nicole Goueta (LR) du fauteuil de maire. En revanche, à Levallois-Perret, où les Balkany n’étaient plus en mesure de se présenter, la candidate LR, Agnès Pottier-Dumas, adjointe dans la majorité sortante, s’est aisément imposée dans une triangulaire. Elle l’emporte face à l’opposant historique de Patrick Balkany, Arnaud de Courson (div. d.), et à un candidat du Mouvement radical, bien qu’elle ait été lâchée par l’ancien maire.

Fermeture de Fessenheim. le nucléaire « garde toute sa pertinence » en France pour Bruno Le Maire

  Fermeture de Fessenheim. le nucléaire « garde toute sa pertinence » en France pour Bruno Le Maire Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a assuré, ce mardi 30 juin 2020, que le nucléaire gardait « toute sa pertinence » en France après la fermeture de la centrale de Fessenheim, appelant à ne pas « fragiliser cet atout stratégique ». Alors que le second réacteur de Fessenheim, la doyenne des centrales nucléaires françaises, a été débranché du réseau électrique national ce lundi soir 29 juin, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a rappelé, ce mardi matin 30 juin, sur BFMTV et RMC, l’importance du nucléaire en France.Si on réfléchit sur le long terme, le nucléaire garde toute sa pertinence, a affirmé Bruno Le Maire.

Motif de satisfaction pour la place du Colonel-Fabien, de nombreux maires communistes ou apparentés ont été réélus dès le premier tour. Signe qu'il faut encore compter avec les communistes en Seine-Saint-Denis, le PCF pourrait reconquérir Aubervilliers, une ville qu'il avait perdue en 2008.

Dans de nombreuses villes, le parti présidentiel a été battu voire relégué à la troisième ou quatrième position. A la Réunion, plusieurs communes tenues par la droite et apparentés sont tombées dans l'escarcelle de la gauche, qui se maintient dans tous ses bastions .

Vague verte sur les bords de l’Orge

Beaucoup de mouvements en Seine-Saint-Denis. Le PCF perd son bastion historique de Saint-Denis, communiste depuis la Libération, au profit du socialiste Mathieu Hanotin. Mériem Derkaoui (PCF) voit également lui échapper la mairie d’Aubervilliers, qui passe à l’UDI Karine Franclet. En revanche, il remporte deux jolis succès, en particulier à Bobigny, dont il avait fait, avec Abdel Sadi, un objectif prioritaire de reconquête après que l’UDI l’avait conquise en 2014. Ainsi qu’à Noisy-le-Sec, qu’Olivier Sarrabeyrouse reprend à l’UDI Laurent Rivoire.

Le PS, pour sa part, s’il a la satisfaction de conserver Bagnolet, essuie aussi quelques revers face à des listes diverses, comme à Romainville, Bondy ou Neuilly-sur-Marne. Il en va de même pour LR, qui voit lui échapper Dugny et Rosny-sous-Bois au profit de listes divers droite.

Prince Harry : conformément à ses engagements, le duc de Sussex perd son titre

  Prince Harry : conformément à ses engagements, le duc de Sussex perd son titre Le prince Harry vient de perdre une part de son identité. Toujours engagé dans sa quête de liberté vis-à-vis de la couronne britannique, le duc de Sussex est désormais dépourvu de son titre d'Altesse Royale. Une décision qui n’est pas seulement symbolique ? La liberté a un prix. Chaque jour qui passe est une occasion supplémentaire pour que le prince Harry en prenne la mesure. La couronne britannique est empêtrée dans des conventions qui semblent parfois relever du folklore.

Les élections régionales de 2015 en Île - de - France se déroulent sur deux tours, les 6 et 13 décembre 2015, comme pour l'ensemble des autres régions françaises (à l'exception de Mayotte). Le mode de scrutin est fixé par le Code électoral.

Alors que le mot d'ordre de « ceinture rouge » est mis en veilleuse, c'est au moment des prémisses de l'alliance du Front Populaire aux municipales de 1935 que le PCF allié à la SFIO parvient à gérer 26 communes[5]. Le « fief » Saint-Denis perdu en 1935, au profit de Jacques Doriot, vacille

Dans le Val-de-Marne, le PCF parvient à reprendre Villejuif, passé à la droite en 2014. Mais, il perd plusieurs de ses bastions municipaux tels que Champigny-sur-Marne, où Christian Fautré est devancé de 8 points par Laurent Jeanne, un proche de la présidente du conseil régional d’Ile-de-France, Valérie Pécresse. Didier Guillaume (PCF) perd également Choisy-le-Roi au profit de Tonino Panetta (LR). Tandis que la maire sortante de Villeneuve-Saint-Georges s’incline très nettement devant la liste divers droite conduite par Philippe Gaudin.

Fin de partie à Corbeil-Essonnes, dans l’Essonne, pour Jean-Pierre Bechter (LR), qui laisse les clés de la cité, longtemps chasse gardée de Serge Dassault, au communiste Bruno Piriou. Dourdan constitue une des rares satisfactions pour LRM, qui, avec Paolo de Carvalho, ravit la mairie à Maryvonne Boquet (PS). La vague verte s’est propagée jusque sur les bords de l’orge, avec la victoire remportée par Jean-Marc Defrémont (EELV), dans le cadre d’une quadrangulaire à Savigny-sur-Orge, qui devance de plus de 7 points le maire sortant (LR), Eric Mehlhorn. LR enregistre un autre revers à Athis-Mons, avec la défaite de la maire sortante Christine Rodier, mais cette fois au profit du socialiste Jean-Jacques Grousseau.

Jusqu'au fil: l'élection partielle d'Eden-Monaro sera décidée par les «votes postaux finaux»

 Jusqu'au fil: l'élection partielle d'Eden-Monaro sera décidée par les «votes postaux finaux» Votre navigateur ne supporte pas cette vidéo L'animatrice de Sky News Peta Credlin dit que ce sera «dévastateur si le parti travailliste perd, mais décevant si Le travail gagne »en raison de la marge négligeable entre la victoire et l'échec. Anthony Albanese aurait souhaité un "résultat plus fort", a-t-elle déclaré.

L'UMP de Nicolas Sarkozy et ses alliés ont gagné leur pari en arrivant en tête du premier tour des départementales Jean-Noël Guérini, exclu du PS suite à ses nombreux déboires avec la justice, a C'est l'un des deux départements encore présidés par le PCF . Ce soir les listes Front de gauche

Les élections régionales ont eu lieu les 14 et 21 mars 2010. Le mode de scrutin est fixé par le Code électoral. Il précise que les conseillers régionaux sont élus tous les six ans. Les conseillers régionaux sont élus dans chaque région au scrutin de liste à deux tours sans adjonction ni suppression de noms

L’échec d’Yves Jégo

Dans les Yvelines, le maire PS de Trappes Guy Malandain, qui dirigeait la ville depuis 2001, a dû passer la main, à 83 ans, au candidat « hamoniste » Ali Rabeh, dans le cadre d’une triangulaire où il est même devancé par un candidat divers droite. Dans ce département, la surprise est venue d’Houilles, où Julien Chambon (LRM) a devancé, dans le cadre d’une triangulaire, le maire sortant (div. d.), Alexandre Joly, au terme d’une campagne marquée par la diffusion massive de tracts anonymes indiquant « Votez Julien Chambon = mosquée dans votre quartier ».

Enfin, à noter qu’en Seine-et-Marne, l’ancien ministre, ancien député et ancien maire de la ville, pendant vingt-deux ans, Yves Jégo, a échoué, à Montereau-Fault-Yonne, à reprendre le siège de maire qu’il avait laissé en 2017 à James Chéron.

Mort de Kelly Asbury, le réalisateur de Shrek 2, à l'âge de 60 ans .
C'est ce vendredi 26 juin que Kelly Asbury a rendu son dernier souffle. Le réalisateur connu entre autres pour Shrek 2 n'avait que 60 ans. Il est décédé des suites d'un cancer.En 2002, c'est enfin la consécration. Après des années de dur labeur, on lui confie la réalisation de Spirit l'étalon des plaines qu'il réalise à quatre mains avec Lorna Cook. En 2004, il codirige Shrek 2 l'un des plus gros succès du cinéma mondial. À ce jour, le film qui s'est illustré en battant plusieurs records au box-office est le 29e film le plus rentable de l'histoire du cinéma.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 19
C'est intéressant!