•   
  •   

France Remaniement. Pascal Canfin n’envisage pas d’entrer au gouvernement

18:35  30 juin  2020
18:35  30 juin  2020 Source:   ouest-france.fr

L'ancien ministre de la Justice Pascal Clément est décédé à l'âge de 75 ans

  L'ancien ministre de la Justice Pascal Clément est décédé à l'âge de 75 ans Pascal Clément, père de quatre enfants, avait été Garde des Sceaux et ministre de la Justice entre 2005 et 2007 sous Jacques Chirac. © ERIC PIERMONT / AFP L'ancien ministre de la Justice et garde des Sceaux Pascal Clément, pose les sceaux sur la loi constitutionnelle relative à l'interdiction de la peine de mort, le 28 mars 2007 à la Chancellerie à Paris. L'ancien ministre de la Justice Pascal Clément est décédé ce dimanche à Paris à l'âge de 75 ans, des suites d'une infection pulmonaire, a annoncé sa famille.

Pascal Canfin en février 2014 à l'Assemblée nationale. © CHARLES PLATIAU / REUTERS Pascal Canfin en février 2014 à l'Assemblée nationale.

Invité de France Info, l’eurodéputé Pascal Canfin a indiqué ce mardi 30 juin qu’il ne comptait pas entrer au gouvernement. Son nom est cité parmi les possibles entrants pour le remaniement. Il a déjà été ministre chargé du Développement sous la présidence de François Hollande.

L’eurodéputé LREM Pascal Canfin, dont le nom est cité comme entrant possible au gouvernement, a indiqué ce mardi 30 juin ne pas l’envisager lors du remaniement à venir, et assuré sur France Info qu’il n’avait pas reçu d’invitation en ce sens.

Interrogé pour savoir s’il était disponible pour entrer au gouvernement, ou s’il était trop attaché à son travail de parlementaire européen pour l’envisager, il a répondu que c’est plutôt le deuxième scénario.

"Le sport français mérite mieux" : Pascal Gentil offre ses services à Emmanuel Macron

  Alors que le microcosme politique bruisse de rumeurs d'un possible remaniement, les candidatures pour entrer au gouvernement semblent ce bousculer. Ce dimanche 21 juin, c'est le médaillé olympique Pascal Gentil qui a proposé ses services à Emmanuel Macron. Une lettre de candidature déguisée ? Depuis deux mois, la rumeur selon laquelle Emmanuel Macron serait prêt à déloger Edouard Philippe de Matignon se font de plus en plus insistantes. Mais le premier ministre pourrait ne pas être le seul sacrifié d'un remaniement qu'on annonce pour début juillet. D'autres ministres apparaissent menacés.

L’ancien ministre écologiste de François Hollande et ancien directeur du WWF France a rappelé qu’il présidait la commission Environnement du Parlement européen, la plus importante, et qu’à ce titre il incarne aujourd’hui en Europe la transition écologique avec le commissaire en charge de ce sujet du Green deal Frans Timmermans. Ce qu’on fait ici c’est à l’échelle d’un continent, a-t-il aussi relevé plus tard.

Donc ça satisfait pleinement mon désir d’action, c’est je pense très utile, et non seulement à l’écologie […] mais très utile à la France, car aujourd’hui la transition écologique […] c’est l’un des éléments clés de l’influence française, a-t-il justifié.

Quand Roselyne Bachelot affirmait ne jamais revenir en politique : "c’est inconcevable !" (VIDEO) .
Nommée ministre de la Culture, Roselyne Bachelot affirmait pourtant ne jamais vouloir revenir en politique, afin de se concentrer sur sa carrière de chroniqueuse éditorialiste. © Lafargue Raphael/ABACA Nommée ministre de la Culture, Roselyne Bachelot affirmait pourtant ne jamais vouloir revenir en politique, afin de se concentrer sur sa carrière Sur proposition du Premier ministre Jean Castex, Emmanuel Macron a nommé un nouveau gouvernement. Au ministère de la Culture, on retrouve notamment Roselyne Bachelot.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 17
C'est intéressant!