•   
  •   

France Paris : la reconversion de l’hôtel Ibis en un centre d’hébergement XXL provoque des remous

22:40  07 août  2020
22:40  07 août  2020 Source:   msn.com

Cet hôtel de Caroline du Sud vient d'être nommé le meilleur du pays

 Cet hôtel de Caroline du Sud vient d'être nommé le meilleur du pays Bien que cette année n'ait peut-être pas été la meilleure pour les voyages, cela ne signifie pas que ceux qui ont excellé dans le service avant la pandémie passeront inaperçus. Aujourd'hui, Tripadvisor a publié les lauréats de sa 18e édition annuelle des Travellers 'Choice Awards , mettant en lumière le meilleur de l'hébergement, de la cuisine, des transports et plus encore pour 2020 aux États-Unis et dans le monde entier.

600 places d'hébergement pourraient être créées, sur ordre de la préfecture de région. © DR 600 places d'hébergement pourraient être créées, sur ordre de la préfecture de région.

Le maire (PS) du XIXe, François Dagnaud et l'adjoint (PC) à la maire de Paris chargé de l'hébergement d'urgence Ian Brossat piquent une grosse colère après la découverte de l'ouverture «en catimini» d'un nouveau centre d'hébergement d'urgence de 600 places à la Villette (XIXe).

«Nous avons appris par un courrier de deux lignes que l'hôtel Accor Ibis installé quai de l'Oise allait rouvrir ses portes le 5 août pour accueillir ce projet XXL en partenariat avec le Samu Social et la préfecture de la région Ile-de-France. On nous met devant le fait accompli», s'insurge le maire du XIXe.

Saints loue 4 étages d'hôtel pour une utilisation facultative pendant le camp d'entraînement

 Saints loue 4 étages d'hôtel pour une utilisation facultative pendant le camp d'entraînement © Kevin C. Cox / Getty Images Sport / Getty Le New Orleans Saints loue quatre étages de l'hôtel Loews au centre-ville de La Nouvelle-Orléans comme résidence facultative pour leurs joueurs et leur personnel pendant le camp d'entraînement, selon Mike Triplett de ESPN. L'entraîneur-chef des Saints, Sean Payton, a décrit l'environnement comme un «séquestre» et non comme une bulle.

Un centre d'hébergement d'urgence jusqu'au 31 mars 2021

Fermé depuis le mois de mars pour une durée indéterminée en raison du manque de touristes en cette période d'épidémie de coronavirus, l'hôtel Ibis située en face du parc de la Villette vient d'être reconverti provisoirement en un centre d'hébergement d'urgence jusqu'à la fin de la trêve hivernale, le 31 mars 2021.

Doté de 280 chambres, l'établissement en a déjà rouvert 180 depuis mercredi pour accueillir des SDF hébergés jusqu'alors dans un centre du XIIIe voué à la fermeture.

«Il n'est pas raisonnable d'ouvrir un nouveau centre dans le nord-est de Paris qui cumule déjà de nombreux problèmes et qui est situé entre Stalingrad et Rosa-Parks, deux points noirs de la toxicomanie à Paris», argumente François Dagnaud qui plaide en faveur d'un meilleur équilibre entre les territoires.

Corée du Nord. Des vidéos suggèrent une explosion meurtrière dans une ville du pays

  Corée du Nord. Des vidéos suggèrent une explosion meurtrière dans une ville du pays D’après le Daily NK et l’Associated Press, une explosion a été observée en Corée du Nord. L’incident aurait été provoqué par une fuite de gaz dans une maison située à Hyesan. Au moins quinze personnes seraient décédées. Des vidéos filmées depuis la Chine montrent une explosion éclairant le ciel nocturne du côté nord-coréen de la frontière, ont rapporté mercredi plusieurs médias sud-coréens. Selon l’un d’eux, il s’agirait d’une fuite de gaz ayant provoqué une explosion meurtrière dans la nuit de lundi.

Des risques de tensions dans le quartier

L'élu parisien n'est pas le seul à s'alarmer. Les riverains eux-mêmes sont vent debout. «Des fumeurs de crack hébétés, errent jour et nuit le long du canal de la Villette. Les dealers viennent leur vendre leur dose au vu de tous. Ce centre va amener encore davantage de tensions et de la misère», redoute une habitante qui vit non loin de là.

L’hôtel a fermé en mars pour une durée indéterminée en raison du manque de touristes.DR © Fournis par Le Parisien L’hôtel a fermé en mars pour une durée indéterminée en raison du manque de touristes.DR

Pas question pour le maire du XIXe de laisser ce projet jusqu'à son terme. «Nous demandons à la ministre du Logement et à la préfecture de région d'engager des discussions avec la mairie de Paris pour trouver une autre solution, dans l'Ouest parisien ou bien encore dans les Hauts-de-Seine ou les Yvelines par exemple».

«Une fois de plus, les services de l'Etat font le choix d'en créer de nouvelles dans l'un des quartiers les plus dotés. Il n'est pas normal de concentrer majoritairement les 20 000 places d'hébergement dans le XVIIIe, XIXe, XXe et XIIIe arrondissements de Paris», renchérit de son côté Ian Brossat. Les deux élus parisiens demandent à la préfecture de région de se contenter des 176 chambres de l'hôtel Ibis qui ont permis le transfert des SDF hébergés jusqu'ici dans un centre situé rue Kellermann (XIIIe).

Hébergement d'urgence : «Créer une homogénéité de la galère ne va aider personne»

  Hébergement d'urgence : «Créer une homogénéité de la galère ne va aider personne» Un hôtel Ibis du nord-est de Paris de 284 chambres a été transformé cette semaine en centre d’hébergement d’urgence. Ce dispositif, dans un quartier déjà touché par la précarité, a été décidé par l'Etat sans concertation avec la municipalité. A l’extrême nord-est de Paris, l’hôtel Ibis bordant le canal de l’Ourcq est un paquebot de 284 chambres, fermé au premier jour du confinement. Mercredi, il a été rouvert, transformé en grand centre d’hébergement d’urgence, géré par l’association Coallia.

«Mettre à l'abri des familles sans domicile»

«Aujourd'hui, certains des bâtiments mobilisés pendant le confinement doivent être restitués à leur propriétaire. Le contexte épidémique et la canicule imposent à l'Etat de continuer à mobiliser les lieux d'hébergement qui lui sont proposés, afin d'éviter que les personnes accueillies dans les bâtiments en cours de restitution soient conduites à retourner à la rue.

La mobilisation de l'hôtel Ibis s'inscrit dans cette démarche. Il permettra d'y mettre à l'abri temporairement des familles sans domicile fixe», explique de son côté la préfecture de région en promettant que «l'Etat continuera à agir dans ce sens, en partenariat avec la Ville de Paris et tous ses autres partenaires, afin de rechercher des solutions pérennes».

Pendant le confinement, l'Etat a ouvert 13 600 places d'hébergement d'urgence supplémentaires en Ile-de-France, afin de permettre aux personnes les plus démunies de bénéficier d'un hébergement digne et respectueux des règles de sécurité sanitaire.

Doors fermant dans la région de NSW aux visiteurs hors de la zone par peur de la propagation du coronavirus .
© Fourni par ABC Health Ron Guthrie a effectivement fermé son entreprise d'hébergement. (ABC Mid North Coast: Kerrin Thomas) Les entreprises de la région de la Nouvelle-Galles du Sud imposent des restrictions sur les personnes qu'elles serviront, fermant même temporairement leurs portes, dans le but d'empêcher la propagation du COVID-19. Ron Guthrie, qui dirige l'entreprise d'hébergement Minimbah Fishing Lodge au large de sa ferme près de Nabiac sur la côte nord du centre, est l'un d'entre eux.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 66
C'est intéressant!